#1226 03-06-2013 07:43:17

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

France Telecom augmente le prix de l’abonnement au téléphone fixe. 17 millions de foyers sont concernés par cette augmentation de 90 centimes en moyenne par mois. L'opérateur justifie cette décision par la hausse des coûts d'entretien des lignes téléphoniques et des services dédiés au service universel. La dernière augmentation date de 2007.
D’autre part  Orange n’est plus opérateur du Service Universel (SU) depuis le début de l'année. L’ARCEP examine une nouvelle procédure d'attribution est en cours pour la période 2013-2015.

Pour Orange, cette hausse va permettre de compenser un peu financièrement la baisse du nombre de clients à une ligne France Télécom. Pour rappel, il y a 17,387 000 lignes au 31 mars, alors que fin 2009 le nombre était de 20,626 000. Grosso modo, Orange perd 1 million de lignes par an.

Chez Free le taux de dégroupage monte à 94,2% de ses clients, ce qui fait que seulement 316 000 clients sur 5,456 000 payent l’abonnement (c’est du dégroupage partiel). Bouygues Télécom et SFR ne donnent pas de chiffres.
Entre mars 2012 et mars 2013, le nombre de lignes en dégroupage total est passé de 9,277 000 millions à 10,287 000 millions. Sachant que Free en revendique 5,140 000, cela laisse à Bouygues et SFR 5,147 000 millions de clients en dégroupage total sur un ensemble de 6,490 000 millions, soit un taux de 79,3%.
Le mouvement se produit aussi chez Orange ou près de 60% des clients se passent de l’abonnement mensuel.

Au 31 décembre, en offre de gros Orange louait 12,365 000 millions de lignes aux opérateurs alternatifs. A charge pour ces derniers de les vendre soit en dégroupage total, en dégroupage partiel ( si le NRA est dégroupé) soit en Bitstream (si le NRA n’est pas dégroupé). Parmi ces lignes, il y avait que 904 000 lignes en dégroupage partiel, c’est à dire une ligne ou les clients payent un abonnement à Orange pour la gestion de la téléphonie.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1227 04-06-2013 07:45:05

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

01 Net (27/05) signale que SFR vient de faire condamner pour dénigrement envers Orange. SFR devra verser 1€symbolique et payer les frais de justice et se voit interdire toute reproduction ou répétition de ces propos litigieux, "sous astreinte de 10.000 euros par infraction constatée". 
Orange avait porté plainte à la suite de propos rapportés dans un entretien accordé au journal Objectif Languedoc-Roussillon et publiés sur le site internet du journal La Tribune, fin novembre 2012. Stéphane Roussel y indiquait qu'Orange "avait du mal à s'organiser au niveau qui est le nôtre sur la 4G" et que "SFR était le seul opérateur à pourvoir accompagner un usager dans tout son parcours numérique".

D’autre part, le magazine L’Expansion (28/05) signale que le même Tribunal de Commerce a condamné Orange à verser 20 000 euros de frais de justice) à SFR. Orange avait attaqué suite à la publication par le magazine Challenges d’un article faisant état de la plainte de SFR auprès de la Commission Européenne pour dénoncer l’accord d’itinérance entre Free et Orange. En avril dernier la Commission avait débouté SFR. Par la suite Orange avait attaqué SFR pour campagne  organisée. Orange ne l’ayant pas prouvé, il a perdu. 

Il y a quelques semaines, c’est Free qui avait été condamné pour dénigrement envers Bouygues Telecom. Le montant était de 25 millions d’euros. Bouygues avait été condamné également à payer 5 millions d’euros. Free a fait appel. Que fera SFR ?

Faut vraiment que nos opérateurs se calment un peu. Faudrait pas que les services juridiques frisent le surmenage...D'autant que cela entraine des frais inutiles.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1228 05-06-2013 07:49:13

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Jean-René Cazeneuve, le directeur général de la branche Entreprises de Bouygues télécom  est revenu dans ZdNet (22/05) sur différents sujets sont la 4G, l’ARCEP, et la concurrence... 

La 4G 
"La couverture n'existe pas et le modèle tarifaire mis en place ne correspond à rien. Pour être honnête, nous aurions préféré attendre d'avoir une couverture nationale avant de communiquer sur la 4G, mais nos concurrents ont une posture différente. On est même à la limite de la malhonnêteté de la part de la concurrence".

Si ce n’est pas du dénigrement, qu’est-ce ? Mais que l’on se rassure, Bouygues va rétablir tout cela à partir d’octobre et le lancement de son réseau 4G en s’appuyant sur le refarming de ses fréquences 1800Mhz...

Marché entreprise
"Orange contrôle 70% de ce marché et n'avait pas vraiment de concurrence jusqu'à il y a quelques années. Aujourd'hui, Bouygues Telecom ou SFR sont des acteurs globaux capables de rivaliser."
Pourquoi une telle situation ? "Il faut plus de régulation, il ne se passe rien du côté de l'Arcep dans le B2B ! Il n'y a en fait pas de libre concurrence dans le B2B, surtout dans le fixe. On veut combattre à armes égales".

Il y a un fond de vérité, c’est sur...Quand même, si il y a un secteur où la régulation n’existe pas, c’est quand même le marché de la construction...Toutefois, selon la Lettre A (édition papier), l’ARCEP  pourrait ouvrir prochainement une consultation publique pour décider de l’attitude à adopter sur ce marché.     
Plus fondamentalement, à l’international Orange pèse un peu plus que Bouygues Télécom, c’est peut être un début d’explication du choix d’Orange. Pour rappel, en terme de parts de marché, l’année 2012 est identique à l’année 2011 (Silicon, 03/2012). En valeur, Orange représente 77% du marché, SFR 12%, Completel 8% et Bouygues Telecom 1%. 

Free
"L'Arcep doit se réveiller, la destruction de valeur est bien là mais l'inertie est telle que les effets ne se voient que maintenant. Certains vont devoir manger leur chapeau. Ce qui se passe avec The Phone House est symptomatique"

Un peu ingrat ? Quand même, l’ARCEP a autorisé le refarming des fréquences 1800Mhz. Il y a un fond de vérité, car c’est Bouygues qui souffre le plus de l’arrivée du quatrième opérateur et que les conséquences économiques et sociales vont commencer à se faire sentir en 2013. Il ne faut pas oublier non plus que la téléphonie mobile a créée de la valeur pendant de longues années. Bouygues doit pouvoir passer sereinement une mauvaise année.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1229 05-06-2013 13:38:11

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Free vient de recevoir la visite des enquêteurs de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). But de la "visite" de la maréchaussée ? Plusieurs hypothèses sont émises.

Bridage du service ?
Free est dans le viseur de l'association de consommateur UFC-Que Choisir, qui reproche "le manque criant de qualité des services 3G de Free Mobile en itinérance". Pour l'UFC-Que Choisir : "Tous les éléments semblent indiquer que Free Mobile agit de manière à décourager la consommation de données pour éviter de payer à Orange une trop grande quantité de données".

Vente à perte ?
Les Echos evoque la possibilité d'une enquête pour vente à perte sur le forfait 0/2 € de Free. Reste qu'il faudrait connaitre ce que vend Orange à Free. Pour rappel, ni l'ARCEP, ni la Commission Européeenne n'ont trouvé à redire sur l'accord d'itinérance, L'Autorité de la concurrence se contentant de limiter sa durée.

A suivre.

Source : Les Echos.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1230 06-06-2013 07:51:18

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) - N°44

Deezer
Combien d’abonnés chez Deezer ? Pour la France, le site de streaming déclare 250 000 abonnés en direct, et un million via Orange – dont 20% seulement utilisent ce service. Pour un total de 4 millions, soit 2,500 000 à l’étranger. Sauf que selon les chiffres donnés aux Labels, la réalité serait un peu éloignée de ces chiffres. Spotify déclare 6 millions d’abonnés, combien en réalité ?

Source : Electron Libre

Telecom Italia
La procédure de scission de Telecom Italia se poursuit. Le conseil d’administration de Telecom Italia a voté jeudi en faveur de la scission du réseau de téléphonie fixe de l’opérateur dans la péninsule. La nouvelle société dans laquelle sera logé le réseau fixe de l’Italie (22,3 millions de prises téléphoniques, les fils de cuivre, la fibre optique, les équipements multiples, les centraux téléphoniques…) doit accueillir à terme des investisseurs italiens, mais surtout Hutchinson, un opérateur hongkongais.
Un opérateur chinois pourrait prendre le contrôle de Telecom Italia. Le montage capitalistique est assez compliqué, mais Hutchinson se servirait de son opérateur mobile 3 Italia pour réaliser l’opération.

En Europe, c’est la première fois qu’un opérateur historique se scinde pour des raisons économiques. Telecom Italia est endetté à hauteur de 28 milliards d’euros. Au fil des années, Telecom Italia est juste redevenu un opérateur national. C’était une proie facile.   

Hutchinson est l’opérateur qui a racheté Orange Autriche il y a un an. L’an passé, le Mexicain Carlos Slim, l'homme le plus riche du monde, a pris près d'un quart du capital du néerlandais KPN et 20 % du capital de l'autrichien Telekom Austria. L’Europe et ses "petits" opérateurs est un marché en train de se consolider mais avec des opérateurs extérieurs à l’Europe.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1231 07-06-2013 07:47:20

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) - N°45

Très haut débit : Ftth, Fttb, etc...
SFR vient d’annoncer le nombre de clients en très haut débit. Avec la publication des résultats d’Orange, de Bouygues Télécom, Numéricâble et du récapitulatif de l’ARCEP, cela permet de faire un point. A noter que Free ne donne pas de chiffres, il est donc comptabilisé dans la rubrique Autres.

Pour l’ARCEP, un client est considéré en très haut débit, lorsque son débit théorique est supérieur à 30 Mbits/s. L'ARCEP comptabilise 1,705 000 clients sur l’ensemble des technologies de fibre optique.

Numéricâble compte 993 000 clients, soit 58,2% en parts de marché sur le total de l'ARCEP.
Bouygues Télécom compte 312 000 clients, soit 18,3% en pdm.
Orange compte 206 000 clients, soit 12,1% en pdm.
SFR compte 120 000 clients, soit 7% en pdm.
Autres (la différence entre le total ARCEP et le total opérateur) 74 000 clients pour 4,3% de pdm.   

Téléphonie Mobile
En téléphonie mobile, SFR annonce (Les Mobiles) 1,300 000 clients million sur l'offre de téléphonie sans engagement Red. Sosh serait à 1,200 000 million clients (La Tribune, 29/05), l'objectif (avec le lancement d'une offre ADSL Sosh  très compétitive) pour Orange serait d'atteindre 2 millions d'ici à la fin de l'année. B&You serait (au 31 mars) à 1,413 000 million clients. C'est vraiment le moteur de croissance à la mode. Qui sera le premier à dégainer la 4G sur ces offres ?


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1232 10-06-2013 07:49:19

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Selon le quotidien Le Figaro (08/06), Orange a déposé un recours devant le Conseil d’Etat et conteste l’autorisation accordée par l’ARCEP à Bouygues Telecom d’utiliser ses fréquences 1800 MHz pour faire de la 4G (refarming). Le journal indique que Free devrait faire de même, alors que SFR s’est abstenu.

Orange estime que cette décision entraine une rupture d’égalité entre opérateurs. Ce n’est pas faux, sauf que légalement rien n’empêche Orange de demander une autorisation à l’ARCEP. Que pour diverses raisons techniques (dont l’itinérance avec Free) ne soit pas possible, est un autre problème.

D’autre part, et là l’argument est plus important. Orange s’estime trompé par l’ARCEP, car sa licence 4G a été achetée 1 milliard d’euros et l’ARCEP la dévalorise en changeant les règles via l’autorisation du refarming quelques mois plus tard. Même si le refarming à un prix pour Bouygues : 60 millions par an et 1% du chiffre d’affaire pour la 4G. Reste à determiner quel aurait été le "bon" prix d'une licence et à calculer le préjudice pour Orange. Là-dessus, il faudrait en savoir un peu plus.     

Enfin, selon le quotidien, Free va attaquer également. Free estime que la revente par Bouygues Telecom de fréquences en 1800 MHz (revente prévue par l’autorisation de l’ARCEP), n’est pas assez importante et que cela vient trop tard pour pouvoir rivaliser avec ses concurrents.

La concurrence via le réseau n’est pas un vain mot. La "guerre" de la 4G commence. A suivre.

Dernière modification par Hammett (10-06-2013 07:53:35)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1233 11-06-2013 07:47:18

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Si l’on en croit l’étude du cabinet Deloitte que publie La Tribune (27/05), seuls 25% des Français se disent prêts à payer plus cher pour un Internet plus rapide (assez ou tout à fait d'accord), même si la propension est plus élevée chez les plus connectés. En comparaison, les Britanniques, les Allemands, les Italiens sont deux fois plus nombreux à accepter de payer plus pour du très haut débit. « Un quart, c'est un premier pas, qui reste cependant limité. Cela soulève de vraies interrogations sur le potentiel des opérateurs mobiles à augmenter leurs tarifs pour la 4G » relève Ariane Bucaille (associée chez Deloitte, responsable du secteur télécoms, médias, technologies).

D’autres experts mettent en doute sur la capacité des opérateurs à se refaire la cerise avec la 4G. C’est le cas de ceux d’Exane BNP Paribas et du cabinet Arthur D. Little qui tablent sur une baisse continue (-1,8% par an) des revenus des opérateurs européens jusqu'en 2016. Les auteurs estiment que la 4G en Europe ne sera perçue que comme "une évolution" de la 3G.

Ce n’est pas de bonne nouvelles pour les opérateurs au moment où les opérateurs lancent leurs offres commerciales sur la 4G.En conséquence, l'ARPU data (revenu moyen mensuel par abonné) ne devrait se hisser qu'à 12 euros en 2016 contre 10 euros aujourd'hui. Pour retrouver la croissance, la 4G devrait permettre de générer un revenu data de 17€ par mois…A cela s’ajoute la baisse des revenus liés à la voix et au sms.

Pour le moment, la 4G étant en cours de déploiement, il est tout à fait logique que les prix restent identiques ou quasiment identiques à ceux de la 3G. Sauf qu’une fois le prix installé, il sera difficile de revenir dessus, sans compter qu’il faut aussi compter avec la concurrence : si un acteur baisse ou maintient ses tarifs, il y aura alignement. On ne va pas s’en plaindre.

L’exemple de la Fibre Optique est également là. Ce n’est considéré que comme une évolution et cela ne mérite pas une augmentation de prix. Les tarifs tendent à se rapprocher de ceux de l’ADSL.   

A moins que l’augmentation de prix soit une contrepartie d’un volume data élevé ou illimité et/ou de nouveaux services exclusifs liés au Cloud ou à la TV. L’ensemble devant être partagé simplement entre plusieurs téléphones/tablettes/clés.

Sources : Zdnet (13/03), Businesswire (16/04), Les Echos (13/03), ZdNet (18/04).


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1234 12-06-2013 07:42:50

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Ah oui...Quand même !! (N°22)

C’est la descente aux enfers ! ZdNet (15/05) a fait le point sur le marché des pc. La (grosse) tendance de la baisse des ventes se confirme.

Après IFC, c’est Gartner qui livre ses chiffres. En Europe de l’Ouest la baisse est de 20,5% sur un an. Les ventes de PC portables se replient de 24,6% tandis que les livraisons de PC de bureau ont perdu 13,8%. Parmi les principaux fabricants, seuls Lenovo et Apple voient leur chiffre d’affaires progresser en ce début d’année, avec une augmentation de 7,2% pour le premier et de 0,8% pour le second.

En France, la baisse est de 25% à 2 millions de pc vendus. C’est la troisième baisse trimestrielle consécutive. Par ailleurs, la France signe la plus mauvaise performance en Europe de l'Ouest.
Les ventes de PC portables (62% du total) chutent de 26% tandis que les PC de bureau reculent de 24%. Les ventes devraient continuer à baisser lors des prochains trimestres. Les pc subissent la concurrence des tablettes : il devrait s’en vendre 6 millions cette année.

A lire l’étude d’IDC

Evolution des ventes entre le T1 2012 et le T1 2013
http://img.imagesia.com/fichiers/87/capture-d-cran-2013-05-18-16-20-19_imagesia-com_872s_large.gif

http://img.imagesia.com/fichiers/87/marche-pc-france-t1-2013_imagesia-com_872w_large.gif


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1235 13-06-2013 07:52:03

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) - N°46

SFR
SFR va doucement mais surement vers une introduction en bourse, c’est le message de Stéphane Roussel le pédégé de l’opérateur qui  s’est exprimé lors du forum des télécoms et du net (Les Echos, 11/06) : "le changement de gouvernance chez SFR a été motivé par la perspective d’une mise en Bourse si les conditions de marchés le permettent". SFR serait valorisé entre 12 et 13 milliards d’euros. Est-ce pour préparer un rapprochement avec Numéricable ? D’autant que ce dernier prépare également une introduction en Bourse. 
Enfin, selon son pédégé, SFR devrait encore souffrir : "Les deux années qui viennent vont être les plus dures avec les investissements dans la 4G et la fibre optique". 

Dans ces conditions, qui va vouloir de la mariée SFR ? La séparation Vivendi/SFR est vraiment en route. Faut-il rappeler que le but de Vivendi est scinder ses activités pour faire remonter son cours de bourse.

Free
Free a relooké son ancienne Freebox V5 façon Tupperware, sous le petit nom de Freebox Crystal. Elle ne devrait pas intégrer un placard de cuisine, mais peut être une future offre quadruple play de base à l’image des nouvelles offres de Sosh et Red qui associent une offre mobile et le couple box/décodeur ancienne génération.

La segmentation est plus que jamais à l’ordre du jour, avec une offre low-cost sans engagement avec un  recyclage d’anciens matériels et une offre premium avec la dernière génération de box et décodeur.   

Orange
Orange n’est pas forcement intéressé par l’acquisition des licences 700 MHz. C’est ce qu’a déclaré Delphine Ernotte, la patronne d'Orange France : "On a largement ce qu'il faut pour les dix prochaines années !"  mais restait intéressé "s'il venait à se libérer des fréquences formidables".

Ces fréquences pourraient être mises en vente par l’Etat (Le Monde, 17/05). Elles sont également convoitées par l’audiovisuel pour le développement de la TNT en HD, mais pour la TV, elles sont gratuites, contrairement au secteur télécom qui doit les payer...Vu la situation, l’arbitrage va peut-être se situer via l’angle financier. Enfin, si Orange n’est pas pressé, c'est aussi que le prix des fréquences 4G était assez lourd. Le poker ne fait que commencer.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1236 14-06-2013 07:43:46

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Brèves du sport business et des médias - N° 38

Toutes les chaines du bouquet Ciné+ devraient pouvoir se retrouver rapidement chez l’ensemble des FAI. Que cela soit à l’unité ou sous forme de bouquet. C’est le dernier avatar de la mise sous condition de la fusion TPS/CanalSat. C’est une décision prise en juillet dernier par l’Autorité de la Concurrence. Pour ce faire, l’Autorité vient de publier les conditions tarifaires de ce dégroupage.
Enfin l’Autorité encadre plus strictement la reprise des chaines indépendantes. CanalSat ne pourra plus jouer de son monopole et donc imposer des conditions strictes.

Avec ces mesures, le but pour l’Autorité de la Concurrence est de favoriser une concurrence à CanalSat et donc de voir moins d’exclusivité sur ce bouquet. Lors de l’instruction du dossier, Canal+ avait déclaré que cette mesure engendrerait une perte de 300.000 abonnés pour CanalSat la première année sur 4 millions au total, et de 100.000 abonnés pour Canal+.

L’Autorité de la Concurrence a également limité le poids de Canal+ dans OCS. Début mars (BfmTv, 01/03), les deux représentants de Canal+ ont démissionné du Conseil d’Administration de la chaine et ont été remplacés par deux administrateurs indépendants. Canal+ détient 33% du capital d'OCS et est devenu actionnaire dormant.

Enfin, Canal+ a été condamné à payer une amende de 27 millions d’euros. 

Pour rappel un tableau publié par l’Autorité de la Concurrence sur l’historique de la fusion TPS/CanalSat.   

http://img.imagesia.com/fichiers/8w/etape-autorit-canalsat_imagesia-com_8wgg_large.gif

Reste à voir si Orange, SFR, Free et Bouygues vont essayer de concurrencer CanalSat en proposant des bouquets attractifs. L'idéal serait qu'un concurrent vienne sérieusement bousculer le monopole de Canal+. C'est fait dans le sport avec beIN Sport, reste à le faire dans le cinéma. Mais en principe, du coté reglementaire et administratif, le dossier de fusion TPS/CanalSat est (enfin clos).

Sources : Les Echos (10/06),  Autorité de la Concurrence.

Dernière modification par Hammett (27-05-2014 10:40:14)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1237 17-06-2013 08:00:13

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Vu le caractère sensible du post, pour d'éventuels trolls, le mieux est de passer son chemin et d'aller mettre le feu ailleurs.

Alors que Stéphane Richard est au cœur de la tempête médiatique dans l’affaire Tapie, L’Etat continu de lui apporter son soutien. C’est ce qu’à déclaré hier soir le Président de la République à l’émission Capital (M6) : "Tant que Stéphane Richard peut être dirigeant de cette entreprise sans qu'il y ait de conséquences de la procédure judiciaire, il restera",confirmant l’information du quotidien (Le Monde, 16/06).
Trois éléments ont joué : l'intérêt de l'entreprise, le soutien d'une partie des syndicats et des cadres et le fait que se mise en examen n’entrave pas son action à la tête du groupe.

Le Conseil d’Administration devrait statuer aujourd’hui. Le rôle des représentants de l’Etat (3 membres sur 15) sera important mais pas forcément déterminant. Si un large consensus ne devait pas se dégager entre les administrateurs, cela laisserait forcément des traces sur la gouvernance future du groupe.   

D’autres aspects ont pu également compter pour son maintien : 
- D’abord la présomption d’innocence. D’autant plus que  l’instruction n’est pas close et que les premiers rôles de cette histoire ne sont pas encore distribués.
- Débarquer un pédégé, alors qu’il est largement apprécié en interne serait un obstacle supplémentaire pour son successeur. Son bilan est globalement bon. En deux mots, on peut dire qu’il a fait rentrer Orange dans la « modernité » et à ramener la paix sociale.   
- Qui pour lui succéder au pied levé et s’imposer à la tête du groupe ? Le Figaro 13/06 en cite trois : Anne Lauvergeon, Jacques Veyrat et Nicolas Dufourcq.  Il faut rappeler que Stéphane Richard est resté numéro 2 pendant un an auprès de Didier Lombard avant de prendre sa place. Là, sauf un remplacement par un membre de la Direction Générale, il n’y pas de successeurs « préparé » et ayant connaissances des dossiers et du terrain.   

Même si des éléments plaidaient aussi pour son départ :
- Ne pas se satisfaire de voir les responsables échapper à leurs responsabilités et mettre de la morale dans l’économie.
- Permettre à Orange de sortir d’une affaire qui ne concerne pas l’entreprise. Car, cette affaire est amenée à avoir d’autres rebondissements avec à chaque fois le nom de l’entreprise qui y sera associé.

Le mandat de Stéphane Richard arrive à échéance à la mi-2014. Il y a un an, Stéphane Richard avait fait acte de candidature pour un renouvellement de ce mandat. Ce sera certainement plus dur à obtenir...

Vu le caractère sensible du post, pour d'éventuels trolls, le mieux est de passer son chemin et d'aller mettre le feu ailleurs.

Dernière modification par Hammett (17-06-2013 08:01:08)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1238 18-06-2013 06:59:03

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Sur le refarming des fréquences 1800MHz, le terrain judiciaire commence à être encombré.

C’est d’abord Orange qui conteste sur le fond la décision de l’ARCEP (Le Figaro, 08/06), considérant qu’il y a rupture d’égalité entre opérateur et de ce fait que la prix payé pour les licences 4G est trop élevé.

Il y a également Free, qui a attaqué (Le Figaro, 13/06)en référé la décision de l’ARCEP.  En contrepartie de la réutilisation de ses fréquences en 4G, Bouygues doit vendre une partie des fréquences à Free. Mais la réattribution serait trop lente et trop limitée pour permettre une vraie concurrence.

Enfin, c’est Bouygues Télécom qui s’y colle (BfmTv, 14/06). Bouygues estime que le prix à payer est trop élevé. "Ce prix est de 3.231 euros par an pour une paire de kilohertz en 4G, soit 5,6 fois plus que pour des services 2G traditionnels. Pour un opérateur mobile disposant de 40 mégahertz, l'addition se monte à 64 millions d'euros par an. Pour les trois opérateurs historiques (Orange, SFR et Bouygues), cela fait donc 192 millions d'euros, soit près de 2 milliards d'euros sur dix ans. L'Etat compte utiliser cet argent pour financer la fibre optique".

Difficile de comprendre la décision de Bouygues, car par ricochet, cela pourrait aussi remettre en cause le lancement de sa 4G au mois d’octobre. Voilà du pain sur la planche pour les services juridiques.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1239 19-06-2013 07:55:38

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Vers un retour d’un bridage de YouTube sur le réseau Orange ? Même si la situation semble idyllique par rapport au bridage historique entre YouTube et Free, il serait constaté quelques ralentissements sur YouTube sur le réseau d’Orange.

Ce n’est pas la première fois que cela arrive, et les rapports entre Google et Orange se sont normalisés depuis de nombreux mois. Via un tweet (23/04), Orange a fait savoir que "Nous sommes ainsi en discussion avec YouTube pour améliorer la lecture des vidéos proposées par cette plate-forme".
Il est expliqué que : "Certains fournisseurs de contenus choisissent des modalités d’écoulement de trafic via des chemins dont les capacités vers Orange sont insuffisantes (...) Il est de leur responsabilité de s’assurer que les capacités vers le réseau Orange soient bien adaptées au trafic qu’ils envoient, pour éviter que la qualité des services soit détériorée".

Depuis rien de nouveau. Les réseaux sociaux sont muets…Problème résolu ?
A suivre, mais cela devrait pouvoir se résoudre «sereinement» contrairement au conflit entre Free et le même Google.   

Pour rappel, les rapports entre Orange et Google semblent normalisés depuis de nombreux mois maintenant. Au détour d’une interview au Figaro (décembre 2012), Stéphane Richard était revenu sur le sujet : "les relations avec les géants de l’Internet évoluent positivement. Avant, ils nous disaient: à vous les investissements, à nous les profits. Maintenant, ils acceptent de nous payer pour une meilleure qualité de service du réseau. Déjà la moitié du trafic Internet entrant sur le réseau Orange et venant principalement des États-Unis est monétisée".

Au mois de septembre (Zdnet, 09/2012) dernier l'Autorité de la Concurrence(04/2012) avait donné raison en grande partie à Orange dans le conflit qui l’opposait à Cogent, mais avait demander également plus de transparence financières dans la gestion des échanges.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1240 20-06-2013 07:52:15

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Alors que le rapport Lescure se propose de réduire la chronologie des médias pour la diffusion des films (c’est à dire de diminuer le délai de diffusion à la télévision payante et gratuite après sa sortie en salle), Canal+ a opposé un niet catégorique lors d’un débat pendant le Festival de Cannes. "Cette proposition peut mettre en danger le financement à la fois de la télévision gratuite et payante", a pointé le président du groupe Bertrand Meheut. "Sommes-nous demandeurs? Non. Est-ce que cela nous arrange? Non plus", a ajouté le directeur général Rodolphe Belmer.

Canal+ est pour le statu quo, car celui lui offre une fenêtre de diffusion de 12 mois, alors qu’avec la proposition Lescure, cette fenêtre serait réduite à 8 mois. Canal+ est également contre un changement de chronologie su les séries télévisées. Faut dire que Canal+ et la concurrence cela fait deux et réduire la chronologie des médias signifie la possible arrivée de nouveaux acteurs.

Car, actuellement, les offres de vidéo à la demande par abonnement vivotent. Filmo Tv revendique 200 000 abonnés, CanalPlay Infinity proposée par Canal+ revendique également 200 000 abonnés. Il existe d’autres offres comme Dailymotion Kids ou Jook mais il n’y a pas de chiffres. 

La situation chez Canal n’est pas idéale non plus. Selon les derniers chiffres publiés lors de la présentation des résultats de Vivendi,  Canal+ France (qui contient la France, l’Afrique et Canal Play infinity, abonnements collectifs et individuels).
L’augmentation est de 152 000 sur un an. Le nombre de clients passant de 11,097 000 à 11,249 000 clients. Sur l’année 2012, Canal+ a perdu 80 000 clients.

Est-ce que le gouvernement cherchera un passage en force ou cela passera-t-il par de la concertation ? Il semble que le gouvernement ne souhaite pas aller jusqu’au clash avec Canal+. Interrogée le 13 mai sur sa volonté d'employer cette "arme fatale", la ministre de la Culture a botté en touche: "pour l'instant, il n'a pas du tout de blocage...". Il ne faudrait pas que l'execption culturelle se transforme en immobilisme culturel.

Pour rappel, quelques chiffres sur le marché de la VOD (gratuite et payante).

http://img.imagesia.com/fichiers/7x/capture-d-cran-2013-05-06-20-39-21_imagesia-com_7xeh_large.gif

Sources : Bfm Tv (21/05), le rapport Lescure, Le Monde (édition papier) du 7 mai 2013.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1241 21-06-2013 07:48:07

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Brèves du sport business et des médias - N° 39

Vers un nouveau match Canal+ BeIn Sport ? Le terrain pourrait être celui des futurs droits tv du Top14.
Le sujet est sur la table depuis quelques mois. Canal+ a acquis les droits en 2011 pour une période de 5 ans et un montant de 32 millions d’euros (contre 33 lors de l’accord précédent avec Orange un peu dans le coup). Sauf qu’à l’époque la concurrence était inexistante. Pas folle, la Ligue Nationale de Rugby (LNR) avait prévu une clause prévoyant la possibilité de dénoncer l’accord entre septembre 2013 et décembre 2013.

Dénoncer l’accord signifierait renégocier un nouvel accord. Le président de la LNR dans une interview au quotidien Les Echos (31/05) déclarait que rien n’était encore décidé et que la LNR regardait...

Il y a un élément qui va rentrer en ligne de compte : le rugby pro est en déficit : le dernier chiffre officiel est de 13 millions pour la saison  2011/2012 et 7 millions pour la saison 2012/2013 (à confirmer). Un peu de concurrence sur les droits TV, devrait permettre une rentrée financière et ainsi combler les déficits.

Enfin, le rugby français va devoir compter avec la concurrence. En Angleterre les droits tv (championnat et Coupe d’Europe) sont passés à 48M€/an (pour un contrat d'une durée de 4 ans). Actuellement, France 2 et Canal+ payent 15M€/an pour retransmettre la H Cup. 

Le rugby étant un sport qu’il faut avoir dans ses programmes, la mêlée devrait être rude.

A suivre.

Dernière modification par Hammett (27-05-2014 10:40:52)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1242 24-06-2013 08:43:10

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Brèves du sport business et des médias - N° 40

Canal+ (une fois de plus) va devoir se comporter de façon plus transparente. Il s’agit du délicat sujet des résiliations. Actuellement il n’est possible de résilier chez Canal+ (et oui certains sont d’un sans gêne) qu’à certaines conditions et à partir de la date anniverssaire. Autant dire que si on loupe la fenêtre de tir, on repart pour un an. 

Un amendement (Les Echos, 17/06) au futur projet de loi sur la consommation devait remettre en cause cette clause abusive. Mais plutôt que d’être un peu montré du doigt, Canal+ a préféré informer la députée à l’origine de cet amendement. Canal+ devrait dorénavant envoyer un courrier personnalisé a ses clients afin de les prévenir deux mois à l’avance de la fin de leur engagement et des modalités de résiliation.

Pour la Députée, ce n’est pas suffisant. Elle souhaite instaurer un principe de résiliation par anticipation sur le modèle de la Loi Châtel de 2008, cela ferait sauter le renouvellement automatique d’un an…

Faut-il rappeler que les concurrents de Canal+ sont sur des offres sans engagement. Tant dans le sport avec BeIN Sport, que dans le Cinéma avec OCS.

Dernière modification par Hammett (27-05-2014 10:41:08)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1243 24-06-2013 09:01:25

pdm35
J'y suis, j'y reste !
Date d'inscription: 08-01-2012
Messages: 653

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

La reconduction tacite d'abonnement est déjà interdite par le code de la consommation. Il n'y a pas de date d'anniversaire qui tienne. Canal+ ne prévient jamais un mois avant cette fameuse date afin de demander l'accord pour reconduire l'abonnement, ce qui est la condition prévue par le code de la consommation.

Il suffit de leur mettre l'article dans le courrier en demandant la résiliation immédiate, et je peux te dire qu'ils ne bronchent pas et exécutent la demande du client. :

Le professionnel prestataire de services informe le consommateur par écrit, au plus tôt trois mois et au plus tard un mois avant le terme de la période autorisant le rejet de la reconduction, de la possibilité de ne pas reconduire le contrat qu'il a conclu avec une clause de reconduction tacite.

Lorsque cette information ne lui a pas été adressée conformément aux dispositions du premier alinéa, le consommateur peut mettre gratuitement un terme au contrat, à tout moment à compter de la date de reconduction. Les avances effectuées après la dernière date de reconduction ou, s'agissant des contrats à durée indéterminée, après la date de transformation du contrat initial à durée déterminée, sont dans ce cas remboursées dans un délai de trente jours à compter de la date de résiliation, déduction faite des sommes correspondant, jusqu'à celle-ci, à l'exécution du contrat. A défaut de remboursement dans les conditions prévues ci-dessus, les sommes dues sont productives d'intérêts au taux légal.

Les dispositions du présent article s'appliquent sans préjudice de celles qui soumettent légalement certains contrats à des règles particulières en ce qui concerne l'information du consommateur.

Les trois alinéas précédents ne sont pas applicables aux exploitants des services d'eau potable et d'assainissement. Ils sont applicables aux consommateurs et aux non-professionnels.

http://www.legifrance.gouv.fr/affichCod … 0006069565

Dernière modification par pdm35 (24-06-2013 09:02:32)


Edition Open Play 4G/H+ - Livebox Play + IHD92

Hors ligne

 

#1244 24-06-2013 09:09:37

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

C'est vrai, mais faut quand même y penser.
Ce qui est fou, c'est que cette chaine puisse pratiquer de la sorte, alors que les pratiques abusives des FAI sont scrutées et logiquement arrêtées par les associations de consommateurs.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1245 24-06-2013 09:10:39

pdm35
J'y suis, j'y reste !
Date d'inscription: 08-01-2012
Messages: 653

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

C'est vrai qu'il en profitent, j'espère que mon message servira à d'autres smile Moi ça a bien fonctionné.


Edition Open Play 4G/H+ - Livebox Play + IHD92

Hors ligne

 

#1246 24-06-2013 11:27:23

marcorange
J'y suis, j'y reste !
Date d'inscription: 23-10-2008
Messages: 735

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

J aimerai bien avoir le lien de cet article svp car ça m intéresse


Livebox Jet Fibre
Décodeur 4. TV LG connectée.

Hors ligne

 

#1247 24-06-2013 12:35:15

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

L'article de loi est donné par pdm35 wink Est-ce cela ?


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1248 24-06-2013 12:46:23

pdm35
J'y suis, j'y reste !
Date d'inscription: 08-01-2012
Messages: 653

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Oui je l'ai donné en fin de message smile


Edition Open Play 4G/H+ - Livebox Play + IHD92

Hors ligne

 

#1249 25-06-2013 09:19:20

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Le morcèlement du marché des télécoms en Europe est un vieux débat. Les opérateurs européens font pression pour que les règles anti-concurrentielles soient allégées. La Commission Européenne pourrait devenir sensible aux arguments des opérateurs.

Première partie : une missive de Fleur Pellerin et d’Arnaud Montebourg

Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin ont pris la plume et ont publié un point de vue dans le quotidien Les Echos (24/06). C’est la deuxième tribune qu’ils publient ensemble, après celle du Figaro (14/03) dans laquelle ils chargeaient assez durement Free sur son réseau mobile.
Dans celle des Echos, ils reviennent sur la politique des télécoms de l’Union Européenne et la visée de ce que pourrait être une politique du numérique et de l’innovation à l’occasion d’un Conseil Européen qui doit se tenir en octobre. C’est aussi et d’abord l’esquisse d’une politique industrielle réellement européenne qui est demandée.
Extraits

Le but
Nous avons besoin d'un nouveau souffle dans la politique européenne des télécoms, d'une nouvelle approche pour permettre de créer le marché unique des télécoms en Europe. Un marché dans lequel les acteurs européens auront immédiatement accès à plus de 500 millions de consommateurs, où ils trouveront le tremplin nécessaire pour la compétition mondiale. Un marché qui leur permettra de croître et de peser face à des géants de l'Internet qui n'ont jamais été aussi puissants.

Notre nouvelle obsession en Europe doit être l'investissement. L'investissement bénéficie à l'économie, il crée de l'emploi et de l'innovation. Il bénéficie aux utilisateurs, qu'il s'agisse de particuliers ou d'entreprises, à travers des services et des réseaux performants. Or, pour investir, il faut chercher la taille critique, favoriser la constitution de champions européens des télécoms capables d'adresser un marché européen, voire mondial.


Les moyens
Cette mobilisation doit conduire à un profond changement de paradigme dans l'approche réglementaire européenne. De nouvelles règles, plus incitatives, doivent émerger pour conduire à un véritable marché unique des communications électroniques. Il faut encourager les initiatives de coopération et de partenariat entre les opérateurs mobiles européens pour pouvoir proposer des solutions et des services interopérables sur l'ensemble des réseaux mobiles dans les Etats membres. Nous devons créer les conditions favorables à l'investissement, en privilégiant le co-investissement et le partage de risques entre les acteurs, et non plus continuer à pousser une ouverture systématique des réseaux pour tous (…)

Ces nouvelles règles devront être simples, stables et visibles pour assurer le développement des acteurs européens du secteur et leur permettre d'investir dans les réseaux de nouvelle génération à très haut débit dont nous avons tant besoin.


Ce n’est pas le premier (ni le dernier) texte de ce type, il est difficile de ne pas y souscrire : comment être opposé  à une politique industrielle européenne ? Il n’en reste pas moins que rien n’empêche les opérateurs de déjà travailler ensemble. Une harmonisation du marché des télécoms permettrait de passer un palier supplémentaire, mais il faudrait aussi une harmonisation technique et fiscale. Afin de dégager des moyens, cela devra passer aussi par tailler dans le gras de la distribution des dividendes.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1250 26-06-2013 08:49:03

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

A l’occasion du Festival de Cannes a été l’occasion pour le CNC (Centre national de la cinématographie et de l'image animée) de présenter ses comptes 2012. Parmi ses revenus, il y a la taxe sur les services télécoms ou TST. Rappelons que cette taxe permet notamment de financer le cinéma à travers le CNC.
 
Cette taxe a rapporté 574 millions d'euros l'année dernière, soit 57 millions de moins qu'en 2011. C'est la partie payée par les distributeurs de télévision (bouquets, opérateurs de télécommunications) qui baisse le plus, le repli atteignant 43 millions pour un rendement de la taxe de 279 millions. La baisse est liée à l’optimisation fiscale  de Free et SFR qui facture leur offre de télévision séparément dans le cadre des offres « triple play », SFR et Free paient de ce fait une taxe assise sur une assiette fiscale bien inférieure. 

La réforme de cette taxe - un taux plus bas sur une assiette plus large - est évoquée depuis plusieurs mois. Elle doit être notifiée à Bruxelles mais, avant de le faire, le gouvernement français attend de savoir si la justice européenne valide la taxe sur les télécommunications devant financer le service public de la télévision. C’est ce que propose également la rapport Lescure (proposition 47). Pour se mettre en conformité avec les règles européennes, la destination de cette nouvelle taxe  serait utilisé afin de financer divers dispositifs de soutien aux industries culturelles : musique, livres, logiciels et plus uniquement le cinéma.

Source : Les Echos (21/05)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2008 PunBB