#1 22-09-2017 15:02:02

sambapati
Je trouve plus la sortie
Date d'inscription: 12-03-2015
Messages: 1055

L'Allemagne montre la route ?

Bonjour.

Parfois il est intéressant voire utile de regarder un peu dans le jardin du voisin. Voici un petit communiqué passé un peu inaperçu en août 2017.

Peu de liberté de choix en Suisse – Imposition du routeur : ce sont les consommateurs qui en supportent les conséquences

Cela fait un an que les internautes allemands ont la possibilité de choisir librement le terminal qu’ils souhaitent utiliser pour leur accès haut débit. Dans d’autres pays, comme c’est le cas pour la Suisse, les réglementations sont moins favorables aux utilisateurs. Pourtant, l’exemple allemand prouve que le libre choix du routeur n’a aucun impact tragique, contrairement à ce que craignaient les fournisseurs d’accès. Bien au contraire.

Déjà en 2015, dans la voisine Union Européenne on s’était clairement prononcé quant au fait que l’utilisateur avait le droit de choisir lui-même son routeur. Mais la réalité est différente. Des millions d’internautes des pays UE voisins ainsi qu’en Suisse sont obligés d’employer le routeur imposé par le fournisseur d’accès. Pour pouvoir utiliser le dispositif de leur choix, les clients ont uniquement besoin des données d’accès au service sous forme d’identifiant et de mot de passe mais il arrive souvent qu’ils ne reçoivent pas ces informations, même s’ils en font la demande.

Tout est bien plus simple pour les internautes allemands. Depuis le premier août 2016, jour où la loi sur les terminaux de télécommunication fut adoptée, les consommateurs choisissent librement l’appareil qu’ils souhaitent utiliser pour leur accès à Internet. La réglementation stipule clairement que le réseau de télécommunication public s’arrête au point de terminaison passif, c’est-à-dire, à la prise de courant dans le mur. La transparence de cette définition ne donne plus la possibilité aux fournisseurs d’accès d’affirmer que le routeur fait partie intégrante de leur réseau.
La nouvelle loi qui empêche d’imposer le routeur a été accueillie de manière très positive par de nombreuses associations de consommateurs ainsi que par VTKE, le groupement des fabricants de terminaux de télécommunication. « L’imposition du routeur pénalise les internautes, notamment en termes de sécurité et de la confidentialité en raison des lacunes de certaines fonctions des routeurs imposés », affirme Simon Kissel, fondateur et Directeur Général de Viprinet, fabricant de routeurs et membre du VTKE.

« Depuis un an, les consommateurs sont libres de choisir entre le routeur du fournisseur d’accès à Internet ou d’acheter dans le commerce un terminal adapté à leurs besoins. Le chaos craint par les fournisseurs d’accès – comme nous nous y attendions – n’a pas eu lieu », commente Kissel.
Les avantages du libre choix du terminal sont évidents. Les utilisateurs ont la possibilité d’augmenter les performances et de bénéficier d’une plus grande flexibilité de leur réseau domestique lorsqu’ils emploient un routeur de valeur à la place du dispositif fourni par l’opérateur. En effet, comme la loi stipule que le routeur ne fait plus partie intégrante du réseau public, toutes les données restent dans le réseau privé, ce qui protège ultérieurement la vie privée de l’utilisateur. En cas de vulnérabilité, l’utilisateur ne doit plus attendre l’intervention du fournisseur d’accès. L’internaute peut résoudre individuellement le problème en faisant lui-même la mise à jour du firmware du routeur ou en demandant au besoin le remplacement du dispositif.
Il devient également plus facile de changer d’opérateur étant donné que l’« ancien » routeur peut être employé sans interruption car il n’est plus nécessaire de se procurer un nouveau dispositif à paramétrer en partant de zéro.
« Une concurrence ouverte pour s’octroyer la préférence du consommateur amène obligatoirement à la fabrication de dispositifs plus performants et innovants », déclare Christian Auerswald, Directeur général de la société Auerswald GmbH, qui – en tant que fournisseur de systèmes de télécommunication et de solutions pour la communication sur IP – est membre du VTKE.

« C’est naturellement la clientèle qui en bénéficie mais aussi les entreprises particulièrement innovantes et ambitieuses ». Le fameux « ISP Lock », c’est-à-dire l’obligation d’utiliser le routeur du fournisseur d’accès à internet, limite les évolutions et tendances importantes sous de nombreux aspects. Le marché des dispositifs mobiles – où l’équipement n’a jamais été imposé – indique clairement à quel point les développements peuvent être rapides et révolutionnaires. Une évolution qui permet aujourd’hui aux utilisateurs d’exercer de très nombreuses activités qui n’ont rien à voir avec la téléphonie classique avec leurs smartphones. Les sociétés qui ont réalisé ces fonctionnalités de manière à ce que le consommateur puisse les exploiter au mieux, sont celles qui possèdent aujourd’hui les meilleurs atouts sur le marché. Si le dispositif avait fait l’objet de restrictions, les smartphones ne seraient pas devenus aussi puissants qu’ils ne le sont aujourd’hui.
Malgré une opposition tenace, les allemands ont désormais la possibilité de choisir depuis un an le routeur qui correspond le mieux à leurs besoins avec des lignes DSL, câblées ou fibre optique. Aucune trace des scénarios tragiques dépeignant des hotlines et des services après-vente surchargés lorsque les utilisateurs n’arrivent pas à installer le routeur acheté, ni d’effondrement du réseau dû à l’utilisation de dispositifs de tierces parties. Toutefois, en Suisse et dans d’autres pays européens, l’imposition du routeur reste une pratique courante. Pour employer le routeur qu’ils souhaitent, les utilisateurs n’ont pas d’autre choix que de le connecter au terminal fourni par l’opérateur. Cette modalité d’emploi est non seulement coûteuse pour les clients mais elle est également désavantageuse pour l’environnement : le consommateur paie ainsi deux fois, aussi bien pour l’achat des dispositifs que pour le courant.

L’Alliance des Fabricants de Terminaux de Télécommunication (VTKE)

L’objectif de l’Alliance est de sensibiliser la politique et la société à l’importance des terminaux de télécommunications et de promouvoir la nécessité de conditions stables, tournées vers l’avenir et favorables à l’innovation pour les fabricants. En outre, en raison de la longue expérience d’un grand nombre de ses membres, le groupement aimerait contribuer à la politique des télécommunications allemande et européenne, ainsi que la politique numérique, des TIC, économique et de la concurrence.

L’Alliance comprend AGFEO GmbH & Co. KG, Auerswald GmbH & Co. KG, AVM GmbH, bintec elmeg GmbH, Buffalo Technologies EU BV, devolo AG, D-Link GmbH, DrayTek GmbH, uniVorx GmbH, Gigaset Communications GmbH, Ikanos Communications Inc., individual Computers Jens Schönfeld GmbH, LANCOM Systems GmbH, Lantiq Deutschland GmbH, Nextragen GmbH, Patton-Inalp Networks AG, Snom Technology AG, TDT GmbH, TechniSat Digital GmbH, Telefonbau Arthur Schwabe GmbH & Co. KG, Tiptel.Com GmbH et Viprinet Europe GmbH.

Source : https://sabmcs.wordpress.com/2017/08/03 … sequences/

Dernière modification par sambapati (22-09-2017 15:02:50)

Hors ligne

 

#2 05-10-2017 13:52:42

MdMax
On est bien ici
Date d'inscription: 29-12-2009
Messages: 228

Re: L'Allemagne montre la route ?

Hello,

C'est également possible en France. Je n'utilise pas une Livebox (heureusement) mais mon propre modem/routeur Netgear.

Cependant, j'espère bien que je pourrai également utiliser mon propre équipement le jour où je passerai de l'ADSL à la fibre. Orange ne le permet pas ?

Hors ligne

 

#3 06-10-2017 08:52:36

sambapati
Je trouve plus la sortie
Date d'inscription: 12-03-2015
Messages: 1055

Re: L'Allemagne montre la route ?

Bonjour.

Ton netgear gère-t-il bien la nouvelle architecture IPoE+DHCP (pas d’encapsulation PPPoE ni PPPoA) d’Orange qui arrive avec l’IPv6 ?

J’imagine que tu es sur une connexion ADSL sans TV et sans ToIP.

Hors ligne

 

#4 06-10-2017 09:18:56

shdf
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Maldives
Date d'inscription: 26-03-2012
Messages: 2828
Site web

Re: L'Allemagne montre la route ?

Bonjour,
c'est tout à fait possible sur la fibre, pour l'accès à internet il faut juste un routeur qui sache gérer les options DHCP 60,77 et 90.
Pour la TV les options DHCP 77 et 61.

L'authentification se fait par l'envoi de ces options DHCP. wink
Informations détaillées et tutoriaux ici : https://lafibre.info/remplacer-livebox/


Livebox 4 + Décodeur TV4 - Distance NRA: 301m - VDSL2 90mb/18mb.
Utilitaire info Livebox: Voir mon "Site web" à gauche. Autres outils: Voir la section logiciel.

Hors ligne

 

#5 07-10-2017 00:49:25

sambapati
Je trouve plus la sortie
Date d'inscription: 12-03-2015
Messages: 1055

Re: L'Allemagne montre la route ?

Salut.

MdMax a écrit:

...
Je n'utilise pas une Livebox (heureusement) mais mon propre modem/routeur Netgear.

Voici un post intéressant à propos des routeurs ngear et la réponse, encore plus intéressante, donnée par le modérateur du forum ngear.

https://community.netgear.com/t5/Routeu … -p/1382529

D7000, POE/DHCP et option 90

Bonjour. J'ai un D7000 et je viens de passer en VDSL 2 chez orange avec le VLAN 832 et IPOE/DHCP. J'aurais bien aimer pouvoir continuer de me connecter avec ce routeur, mais le problème est que j'ai besoin de l'option 90 pour l'identification. Est-ce qu'il y aurait une astuce pour utiliser cette option Sèb


Re: D7000, POE/DHCP et option 90

Bonjour
...
Pour l’instant cette option n’est pas disponible. Mais je vous invite à poster votre suggestion dans la rubrique Echange d'idées elles seront lues et étudiées par nos équipes.

Bonne journée à vous
...
Equipe Netgear

A noter que sur le même forum, on le sait déjà depuis février 2017 que leurs routeurs vont aller à la poubelle s’ils ne font rien.

Mais la réponse est toujours de poster encore dans les échanges d’idées.down

Oublier les ngear, pour l’instant lol.

Bonne nuit.

Dernière modification par sambapati (07-10-2017 00:54:05)

Hors ligne

 

#6 01-05-2018 18:17:11

sambapati
Je trouve plus la sortie
Date d'inscription: 12-03-2015
Messages: 1055

Re: L'Allemagne montre la route ?

Bonjour à toutes et tous.

Déjà en 2015, dans la voisine Union Européenne on s’était clairement prononcé quant au fait que l’utilisateur avait le droit de choisir lui-même son routeur.

Pour ceux qui seraient intéressés, comme déjà indiqué pour l’accès à Internet le client est libre de choisir son terminal, le modem/routeur.

Les détails se trouvent dans le règlement (UE) 2015/2120 du Parlement européen et du Conseil du 25 novembre 2015 établissant des mesures relatives à l'accès à un internet ouvert.

Avec un moteur de recherche on le trouve ici https://eur-lex.europa.eu/legal-content … 001.01.FRA aussi en français. Le lien pour la version pdf est https://eur-lex.europa.eu/legal-content … mp;from=FR .

L’article 3 nous intéresse :

Article 3

Garantir l’accès à un internet ouvert

1. Les utilisateurs finals ont le droit d’accéder aux informations et aux contenus et de les diffuser, d’utiliser et de fournir des applications et des services et d’utiliser les équipements terminaux de leur choix, quel que soit le lieu où se trouve l’utilisateur final ou le fournisseur, et quels que soient le lieu, l’origine ou la destination de l’information, du contenu, de l’application ou du service, par l’intermédiaire de leur service d’accès à l’internet.
Le présent paragraphe s’entend sans préjudice du droit de l’Union ou du droit national qui est conforme au droit de l’Union, en ce qui concerne la légalité des contenus, des applications et des services.

2. Les accords entre les fournisseurs de services d’accès à l’internet et les utilisateurs finals sur les conditions commerciales et techniques et les caractéristiques des services d’accès à l’internet, telles que les prix, les volumes de données ou le débit, et toutes pratiques commerciales mises en oeuvre par les fournisseurs de services d’accès à l’internet, ne limitent pas l’exercice par les utilisateurs finals des droits énoncés au paragraphe 1.

3. Dans le cadre de la fourniture de services d’accès à l’internet, les fournisseurs de services d’accès à l’internet traitent tout le trafic de façon égale et sans discrimination, restriction ou interférence, quels que soient l’expéditeur et le destinataire, les contenus consultés ou diffusés, les applications ou les services utilisés ou fournis ou les équipements terminaux utilisés.

Tout cela fait déjà partie de la loi française depuis le 09 octobre 2016, comme indiqué par la Loi n° 2016-1321 du 7 octobre 2016 pour une République numérique.

Cette loi a modifié le Code des postes et des communications électroniques de façon à y intégrer le règlement (UE) 2015/2120 du Parlement européen et du Conseil du 25 novembre 2015 ; par exemple à l’Article L33-1 on a ajouté le paragraphe q) :


L'établissement et l'exploitation des réseaux ouverts au public et la fourniture au public de services de communications électroniques sont soumis au respect de règles portant sur :


q) La neutralité de l'internet, qui consiste à garantir l'accès à l'internet ouvert régi par le règlement (UE) 2015/2120 du Parlement européen et du Conseil du 25 novembre 2015 établissant des mesures relatives à l'accès à un internet ouvert et modifiant la directive 2002/22/CE concernant le service universel et les droits des utilisateurs au regard des réseaux et services de communications électroniques et le règlement (UE) n° 531/2012 concernant l'itinérance sur les réseaux publics de communications mobiles à l'intérieur de l'Union ;

Plutôt clair, je dirais.

Bonne soirée.

Dernière modification par sambapati (01-05-2018 18:17:58)

Hors ligne

 

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2008 PunBB