#1451 10-01-2014 07:41:43

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Alors que se pose toujours la question de savoir si Free va trouver l’âme soeur pour lui proposer de l’itinérance en 4G, il n’est pas inintéressant de se rappeler les conditions de la signature de l’accord d’itinérance 3G entre Orange et Free et de revenir sur ce qu’il rapporte à Orange.
Cela avait commencé en août 2010 par le réglement à l’amiable d’une longue série de procès et plaintes (Le Monde, 08/2010).

Quel accord ?
L’accord d’itinérance a été annoncé le 3 mars 2011 via un communiqué Orange. Sur la 3G, comme sur la 2G, c’est un accord qui court jusqu’en 2018, mais qui est dénonçable à partir de 2016, mais les modalités de sorties doivent être encore précisée. Sur la 3G, et selon les termes de sa licence, Free s’est engagé à couvrir, par son réseau propre, 75% de la population dès 2015 et 90% en 2018 et devrait donc et de lui-même demander à sortir de l’itinérance au fil de l’eau. Sur la 2G, cela dépendra d’abord de l’état de son parc, mais la aussi 2016 est une date importante et l’ARCEP devra faire le point sachant que pour les autres opérateurs, la date limite de l’attribution des fréquences est 2021.

Quel coût ?
Alors qu’il devait rapporter 1 milliard sur cinq ans. Stéphane Richard a annoncé depuis qu’Orange aurait perdu 2 milliards d’euros avec l’arrivée de Free Mobile, mais que l’itinérance en 3G pourrait rapporter entre 500 et 700 millions par an. Soit un montant trois fois supérieur à celui prévu initialement (Le Figaro, 03/2012).
Selon Pierre Louette (dirigeant de France Télécom) (Les Echos, 01/2012) : "ces revenus d'itinérance jouent le rôle de coussin amortisseur. Nous allons déjà gagner plus d'un milliard d'euros en deux ans, c'est au-delà de nos espérances (...) ce revenu finance presque à lui seul l'investissement annuel dans notre réseau mobile en France". Début 2012 (Les Echos, 01/2012), Orange avait annoncé investir entre 600 et 700 millions dans le mobile et 350 millions dans la fibre optique sur un total de 2 milliards d'euros prévu sur la période 2010-2015 (Les Echos, 28/10).

Quel avenir ?
L’itinérance reste donc une excellente opération financière pour Orange. Contrairement à Bouygues Télécom et dans une moindre mesure SFR, cela lui aura permis de limiter l’impact de l’arrivée de Free Mobile.
Reste à vérifier si Free est sur une trajectoire d’investissement compatible avec les obligations de sa licence et si ce n’est pas le cas, que se passera-t-il ? L’accord d’itinérance pourra-il être reconduit ?


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1452 13-01-2014 07:59:25

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Bouygues, Orange et SFR ont déclaré avoir atteint leurs objectifs commerciaux de fin d’année sur la 4G. Free de son coté n'est pas rentré dans le détail. 

Réussite commerciale !
Bouygues de son coté a annoncé la nouvelle via une publicité. Lui aussi aurait atteint son millionième client. Sur le fixe, un grosse annonce est attendue assez rapidement.   

Pour Orange : "Le succès de la 4G d’Orange s’explique par la qualité de son réseau et l’attractivité de ses offres qui incluent de nombreux services." déclare Delphine Ernotte Cunci, directrice exécutive d’Orange France, dans un communiqué. Orange en annonçait 350 000 à fin septembre. Pour Orange : "Au-delà des annonces des uns et des autres, nos résultats commerciaux sont vraiment très bons" (La Tribune, 09/01).
Orange annonce un objectif de  2 à 3 millions de clients en 4G d'ici à fin 2014. Cela devrait être atteint. Sur les 9 premiers mois de l'année, Orange a conquis 994 000 clients. Si on prend un gain de 700 000 (de 350 000 à 1 million sur la 4G) au dernier trimestre, il s'agira de reproduire la même chose pour Orange et le chiffre de 3 millions sera atteint. D'autant que les nouvelles offres sont quasiment toutes en 4G.

SFR vient de donner quelques chiffres (La Tribune, 31/12). Le nombre de clients en 4G devrait être supérieur au million à fin décembre, alors qu’il était de 900 000 au début du même mois.

Pour ses deux ans, Free - via un tweet - vient d'annoncer avoir au oins 7,5 millions de clients et le quotidien La Tribune donne (selon des analystes) 8 millions de clients. Au 30 septembre, Free comptait 7,435 000 millions de clients. 

C’est également une réussite commerciale en Grande Bretagne. L'opérateur de télécommunications britannique EE (BfmTv, 07/01), coentreprise d'Orange et de Deutsche Telekom, a annoncé mardi avoir conquis 2 millions d'abonnés mobiles avec son offre de quatrième génération (4G), lancée en octobre 2012.EE s'était fixé pour objectif d'atteindre 1 million d'abonnés à la 4G à la fin de l'année 2013.

Réussite financière ?
Au delà de la démarche commerciale, et des objectifs atteints, il s’agira de savoir si la 4G va permettre de reconstituer les marges des opérateurs, car c’était aussi un objectif de ces mêmes opérateurs. Au vu de la guerre des prix, ce serait une grosse surprise pour eux. Mais à part eux, personne n’y croit vraiment.

Pour rappel, selon une étude commandée par l'ETNO (l'Association des opérateurs européens de réseaux de télécommunications) la 4G ne sera certainement pas la poule aux œufs d’or des opérateurs Les Echos (09/10). Les revenus des opérateurs européens en téléphonie fixe et mobile diminueront de 2% annuellement durant la prochaine décennie. Au mieux cela va limiter la baisse donc...
D’autant que ce sont les offres sans engagement qui vont maintenant prendre le relais. Elles proposent toutes la 4G.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1453 14-01-2014 08:01:04

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Apres SFR qui annonçait un bon quatrième trimestre (La Tribune, 31/12), informations confirmées hier sur Bfm TV (13/01) : "Une demande très importante (incroyable pour reprendre ses termes) de nouveaux terminaux, signe que les téléphones subventionnés ont toujours la côte auprès des clients". C’est Orange qui a fait part de bons résultats également s’y colle (La Tribune, 09/01) et annonce "un très bon mois dans le fixe".

Téléphonie mobile   
Les ventes de terminaux sont aussi très bonnes, surtout en termes de "mix" : sur les 700.000 téléphones écoulés en un mois en décembre, 75% étaient des smartphones et de l'ordre de 340.000 étaient 4G, des appareils haut de gamme (plus de 500 euros), que les clients ont dans 40% des cas financé grâce à une offre de reprise de leur ancien téléphone. "La reprise des téléphones a explosé et le modèle des subventions continue de fonctionner très bien.» observe le responsable d'Orange.

Orange évoque le chiffre de 2 ou 3 millions de clients en 4G fin 2014, et l'objectif sera certainement atteint : sur les 9 premiers mois de l'année, Orange a conquis 994 000 clients. Si on prend un gain de 700 000 clients (de 350 000 à 1 million sur la 4G) au dernier trimestre, il s'agira de reproduire la même chose pour Orange et le chiffre de 3 millions sera atteint. D'autant que les nouvelles offres sont quasiment toutes en 4G. 

Fibre Optique
Sur le dernier trimestre, Orange annonce un gain de de 47 000 nouveaux clients en Fibre Optique, cela vient conforter l’opérateur après un gain de 34 000 clients au troisième trimestre. Sur un an, c’est un gain de 144 000 nouveaux clients sur ce segment. Cela va permettre à Orange de rester sur une bonne dynamique en terme de part de conquête et d’ARPU, car selon un responsable d’Orange : « les abonnés à la fibre consomment plus que ceux à l'ADSL, par exemple trois fois plus de vidéo à la demande.».

A noter l'absence de déclarations musclées contre Free de la part d'Orange et de la part de SFR...

Seul Bouygues relance la machine en faisant fuiter une lettre de vœux à Free (Les Echos, 13/01). Bouygues y dénonce le peu d'empressement de Free d'utiliser les sites que Bouygues lui propose pour aider le déploiement de nouvelles antennes et tente ainsi de démontrer qu'il sera de fait impossible à Free de respecter la couverture de 75% en janvier 2015. Quel toupet quand même !
Un moyen de mettre un peu de pression sur l'ARCEP et le Gouvernement ?


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1454 15-01-2014 07:48:57

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Quelques chiffres sur Orange. Une série qui va permettre de faire ressortir quelques chiffres tirés du document de référence 2012 et qui a été publié en mai 2013 (document légal et annuel qui est publié lors de la présentation des comptes).

Cinquième partie : le réseau de distribution
Des chiffres sur le réseau de vente d’Orange. La vente par téléphone (Centre de contact client) est un poste à la hausse et est en train de prendre autant d’importance que la vente en boutique.

http://img.imagesia.com/fichiers/71/6-1_imagesia-com_71g2_large.gif

Un récapitulatif sur le réseau des boutiques Orange. 

http://img.imagesia.com/fichiers/71/6-2_imagesia-com_71g3_large.gif

Un état du patrimoine immobilier de France Télécom. Impressionnant !

http://img.imagesia.com/fichiers/72/6-3_imagesia-com_72j2_large.gif


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1455 16-01-2014 07:45:19

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Brèves du sport business et des médias - N° 56

Dans la série des rapports entre Canal+ et beIN Sports, Canal+ marque un essai. La chaine vient de remporter l’attribution des droits tv du Top 14  pour les saisons 2014/2015 à 2018/2019 pour un montant total de 355 millions d’euros, soit 71 millions par an au lieu des 32 millions dans le contrat en cours.  C’est une augmentation de 130%. C’est le plus gros contrat tv au monde pour du rugby. En comparaison, les clubs anglais recoivent 45,5 millions par an pour le championnat et la coupe d’Europe.

La concurrence a fait monter les prix
Après de multiples rebondissements, dont de nombreux recours en justice de la part de Canal+, la LNR avait (communiqué du 10/01) décidé d’interrompre son appel d’offre dans l’attente de la décision judiciaire. C’était donc pour entamer d’ultimes négociations avec Canal+.
La Ligue, elle, est finalement sortie gagnante de cette passe d’armes entre les deux adversaires et a réussi son objectif: doter le rugby français de moyens bien plus conséquents.
Après le championnat de foot anglais pour 63 millions par an (jusqu’en 2016) et la Formule 1 pour 29 millions par an (jusqu’en 2015) Canal+ paye au prix fort ses nouveaux droits, mais c’est le prix à payer pour garder ses positions, et contrairement à ses allégations, démontre qu’il a largement les moyens de concurrencer beIN Sports, Canal+ a aussi "les poches pleines"  (Les Echos, 02/2013). 

Quelle(s) réaction(s) de beIN Sports ?
Ce qu’avait bien senti beIN Sports qui s’était un peu « laché » contre Canal+ après cette décision de la LNR (Le Figaro, 11/01). "Canal + tente de créer par tous les moyens un environnement non concurrentiel. Alors que ce groupe contrôle 90 % du marché de la télévision payante, il ne se bat pas sur le plan sportif mais sur le plan judiciaire pour faire suspendre l'appel d'offre sur les droits télé du rugby. Ces actions de Canal+ sont proprement inacceptables (...) Canal+ fait tout pour protéger sa position monopolistique. Il attaque en justice l'appel d'offre du rugby et envoie aux autorités une note blanche pour d'empêcher beIN Sports d'accéder à la ligue 1. S'il le faut, beIN Sports ira devant les autorités françaises de la concurrence pour demander que les conditions d'une juste compétition soit respectées ".
Mais, il ne va pas être facile de le démontrer...Seul problème potentiel : le manque de transparence avec un appel d’offre interrompu et négociations de grès à grés entre la LNR et Canal+. Certainement la raison pour la quelle beIN Sports est resté dans le cadre contractuel. 

D'autres droits sur le marché
Pour le rugby, d’autres droits viennent à échéance : Pro D2, H Cup (2014), Tournée d’été de l’équipe de France (2016), Tri Nations (2014), Super 15 (2015), Air New Zealand Cup, the Currie Cup and Vodacom Cup (2015). A noter que beIn Sports a acheté les droits (hors matchs de l’Equipe de France) des différentes tournées de cet automne et qu’il diffuse le championnat anglais ainsi que la Ligue Celte.

Dernière modification par Hammett (27-05-2014 11:19:23)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1456 17-01-2014 07:42:36

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

L’ARCEP (le régulateur du secteur des télécoms) vient de publier ses chiffres définitifs concernant le haut et très haut débit. Ils sont arrêtés à fin septembre 2013. Quelques chiffres sur les revenus des opérateurs, les investissements et l’emploi.

Revenus mobiles
Pour l’ARCEP : "Le revenu des services mobiles (près de 3,8 milliards d'euros HT) baisse depuis plus de deux ans et ce repli s'est accentué au cours de l'année 2012 en raison des baisses de prix résultant d'une concurrence accrue sur ce marché. Ce mouvement se poursuit, avec un recul d'environ 14% en rythme annuel, depuis le début de l'année 2013 (-13,8% en un an par rapport au troisième trimestre 2012). Le revenu des communications téléphoniques mobiles ne cesse de diminuer depuis cinq années et son recul n'est plus compensé, depuis le début de l'année 2011, par la hausse du revenu des services de donnée (SMS, MMS, accès à l'internet)."

En prenant en compte les résultats publiés par Bouygues Télécom, Free, Orange et SFR. Sur l’ensemble de l’année 2012, il y avait un recul du chiffre d’affaire de 1,5 milliard d’euros : SFR pour 879M€, Bouygues pour 664M€ et Orange pour 646M€.
Sur les 6 premiers mois de 2013, il y avait une baisse du chiffre d’affaire de 818M€ pour Orange, 389M€ pour Bouygues et 385M€ pour SFR. L’année 2013 battra-t-elle l’année 2012 ?  Les résultats positifs de Free ne compensent pas les pertes de Bouygues, Orange et SFR. Il y a perte de valeurs dans les télécoms.

En comparant les résultats des trois premiers trimestres 2012 aux trois premiers trimestres 2013, il y a une baisse de 2,432 milliards d’euros en chiffre d'affaire, soit une baisse de 6,7% ou d'environ 3,6€ par client et par mois. 
Orange pour 1,042 milliard, SFR pour 892 millions et Bouygues pour 498 millions. Par rapport au premier semestre, Orange Et Bouygues font un peu mieux -  enfin, ils perdent moins - contrairement à SFR qui plonge un peu.

Pour les opérateurs, la 4G ne permettra certainement de stopper ces tendances.

Investissements
Concernant les investissements, "le montant total réalisés par les opérateurs de communications électroniques sur les neuf premiers mois de 2013 est estimé à 5,3 milliards d'euros, soit un montant équivalent au niveau observé sur les neuf premiers mois de 2012 (hors achat de fréquences).".

Toutefois l’ARCEP nuance très fortement cette statistique : "L'exercice appelle en outre les précisions suivantes. Tout d'abord, les plans d'investissements des opérateurs répondent à une logique pluriannuelle et tous n'adoptent pas le même rythme d'investissements au long de l'année ; par conséquent, les variations trimestrielles sont peu significatives. Ensuite, les investissements réalisés par les opérateurs sont de plus en plus mutualisés : investissements communs au réseau fixe et au réseau mobile d'un opérateur, communs entre les différentes technologies (2G, 3G, 4G, etc.) pour les réseaux mobiles, ou, enfin, co-investissements entre opérateurs dans les boucles locales à très haut débit.".

L'ARCEP devrait donc : "Pour toutes ces raisons, s'il sera possible, pour les chiffres annuels, d'indiquer, à partir de 2014, une décomposition entre les grandes catégories d'investissements, les données trimestrielles resteront globales.". Donc en espérant que le travail de l’ARCEP permettent d’y voir plus clair.

Emploi
L’ARCEP donne des chiffres sur l’emploi mais arrêté à fin 2012. Faut-il rappeler que là aussi les outils d’analyse de l’ARCEP posent question. La passe d’arme entre X.Niel et A.Montebourg du mois dernier sur les conséquences pour l’emploi de l’arrivée du quatrième opérateur en a été l’illustration.

L’ARCEP ne tient pas compte de la perte d’emplois dans les centres d’appels et chez Phone House. Les pertes d’emplois seraient de 4000 pour les centres et de 1200 pour Phone House. Enfin ne sont pas pris en compte les emplois indirects dans les entreprises prestataires de services ainsi que les entreprises de l’industrie.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1457 20-01-2014 07:48:40

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Les ministres Fleur Pellerin et Arnaud Montebourg Pellerin ont présenté leurs vœux. Ils sont revenus sur quelques sujets qui rythment l’actualité. Rien de nouveaux au niveau du discours : il s’agit de maintenir un certain (et fragile) équilibre entre les 4 opérateurs afin de favoriser (si possible) les investissements et l’emploi. La crainte étant que la guerre des prix fasse des victimes.   

La bande de fréquence du 700MHz
La future attribution des fréquences sur la bande du 700MHz, actuellement utilisée pour la Télévision numérique terrestre, Bercy souhaiterait les vendre au plus vite aux opérateurs au profit des télécommunications mobiles, mais aucune décision n’a encore été officialisée.
Mais le gouvernement y mettra des contreparties. "Les opérateurs utilisent et font fructifier des fréquences hertziennes, qui sont un domaine public. Nous sommes donc en droit de demander des obligations. Chaque fois qu’on attribuera une fréquence, on demandera des comptes".
Pour cela le gouvernement devrait inclure des objectifs en matière d’emploi et d’investissements, comme relocaliser les centres d’appels en France ou d’investir dans les zones rurales ou les petites villes. 

Pas de concentration
Ils sont revenus également sur les possibles concentrations dans le secteur. Ils y sont très défavorables au nom des emplois qui pourraient être supprimés : " Nous avons aujourd’hui un marché à quatre acteurs, nous souhaitons qu’il fonctionne avec ces quatre acteurs dans des conditions qui soient favorables à l’investissement et à l’emploi (...) Pour l’instant, il n’en est pas question." Pour l’instant donc...
Le Gouvernement ne souhaite pas "pas une concurrence effrénée par les infrastructures, mais une nécessaire mutualisation pour retrouver de la marge d'investissement."

Rendre du pouvoir à l’ARCEP
"Nous allons rendre son bâton au gendarme des télécoms" et "corriger cette situation début 2014 par voie d'ordonnance". C’est ce qu’avait déclaré Fleur Pellerin au quotidien Le Parisien (12/2013). 
Pour rappel, en juillet 2013, le Conseil Constitutionnel avait censuré le pouvoir de sanction de l’ARCEP au motif que la séparation des pouvoirs n’était pas assurée au sein du régulateur qui assure en même temps la justice et la police. Reste à voir si l’ARCEP jouera le rôle de père fouettard, car il l’a très peu fait dans le passé.

L’opinion de L’Autorité de la Concurrence
D’autre par, c’est Bruno Lasserre (dont le mandat se termine le 2 mars) le président de l’Autorité De La Concurrence qui est revenu sur l’accord de mutualisation entre Bouygues et SFR : "Bouygues et SFR ne nous ont pas du tout parlé de fusion", il encourage la mutualisation : "car cela donnera une respiration stratégique au secteur et permettra d'accélérer les déploiements."
Il reste plutôt opposé à une concentration dans le secteur : "passer de quatre à trois, qu'est-ce que cela veut dire ? Si cela préfigure la marginalisation du troisième acteur et que l'on va vers un duopole, est-ce une solution souhaitable ? Et une consolidation par rachat serait-elle la plus favorable à l'investissement, à l'innovation, à l'emploi ?"

Sources : Les Echos (16/01), La Tribune (16/01).


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1458 21-01-2014 07:48:11

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Cela devient le sujet du jour ! A deux ans de la fin de l’accord d’itinérance 3G entre Orange et Free, le quotidien Les Echos (14/01) se fait l’écho des interrogations d’Arnaud Montebourg sur ce sujet hyper sensible.

Première partie : comment sortir de l’itinérance ?

Comment en sortir ?
En mars 2013, L’Autorité De La Concurrence s’était déjà interrogé sur les conditions de sortie de cet accord et n’avait pas tranché. Que peut-il se passer en 2016 ? Logiquement le deal entre Orange et Free devrait continuer un peu, surtout si les obligations quantitatives de Free ne sont pas atteintes, d’autant que dans ce même avis l’Autorité de la Concurrence demandait à l’ARCEP de vérifier la trajectoire d’investissements  de Free Mobile. Sauf qu’à l’été dernier, le Conseil d’Etat à retirer à l’ARCEP son pouvoir de sanction. Difficile d’être totalement crédible dans ces conditions.

Peut-on couper ?
A contrario qui prendrait la décision de couper ? "quoi qu'il arrive " il y aura de l'itinérance 3G pour Free, parce qu'il ne sera pas possible de couper la connexion de x millions de clients.
Dans le cas d'une poursuite, le plus probable est que ce soit Orange qui poursuive, cela se fera au prix d'un encadrement plus sévère de l'Autorité de la Concurrence et puis c'est tout.

Dans quel contexte ?
D’autant que le cadre évolue, avec une mutualisation dans les rails entre Bouygues et SFR qui devrait concerner 38% de la population (zones non denses). Les pouvoirs publics viennent de réitérer une préférence pour quatre opérateurs.
Il va rester aux pouvoirs publics de "protéger" le plus "petit" : un coup Bouygues, un coup Free. C'est le prix à pour maintenir un peu de concurrence.

Dernière modification par Hammett (21-01-2014 07:54:57)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1459 22-01-2014 07:47:32

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Cela devient le sujet du jour ! A deux ans de la fin de l’accord d’itinérance 3G entre Orange et Free, le quotidien Les Echos se fait l’écho des interrogations d’Arnaud Montebourg sur ce sujet hyper sensible.

Deuxième partie : merci qui ?

Merci Qui ? Merci Free !  
En attendant, c’est Orange qui ne doit pas être spécialement pressé de voir cet accord cesser. Le contrat d'itinérance devrait lui rapporter 500 millions en 2012, 730 millions en 2013 et autant en 2014. Soit 2 milliards, le double de ce qui avait été prévu à l’origine.

Il y a un an, c'était déjà un solide gain, Pierre Louette - dirigeant d'Orange - déclarait :  (Les Echos, 01/2012) : "ces revenus d'itinérance jouent le rôle de coussin amortisseur. Nous allons déjà gagner plus d'un milliard d'euros en deux ans, c'est au-delà de nos espérances (...) ce revenu finance presque à lui seul l'investissement annuel dans notre réseau mobile en France".

Début 2012 (Les Echos, 01/2012), Orange avait annoncé investir entre 600 et 700 millions dans le mobile et 350 millions dans la fibre optique sur un total de 2 milliards d'euros prévu sur la période 2010-2015 (Les Echos, 10/2013). 

Même si sur l'ensemble du chiffre d'affaire réalisé en France, cela compense en grande partie les baisses de CA 646M€ en 2012 et 818M€ 2013 (6 premiers mois), cela ne représente que 2,3% du chiffre d'affaire  annuel France 2012 et +/- 3,6% du chiffre d'affaire des 9 premiers mois de l'année.
Pour Orange, l'itinérance est un joli et douillet coussin.

Dernière modification par Hammett (22-01-2014 07:48:22)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1460 23-01-2014 07:42:54

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Le paquet Telecom 2014/2019 lancée par la Commission Européenne a fixé un objectif l’abandon des frais de roaming (data et voix) à l’intérieur des frontières européennes.
Le roaming à l’international pourrait être le prochain terrain d’annonces commerciales de nos opérateurs.
Il y a Free, qui avait annoncé quelques jours de roaming inclus dans son forfait pour un seul pays et qui  vient d’étendre cette offre à un autre pays européen. Il y a Bouygues qui vient également de lancer une nouvelle offre pour toute l’Europe.

Au vu de sa position sur le continent avec une présence dans de nombreux pays (Espagne, en Pologne, en Belgique, au Luxembourg, en Roumanie et en Slovaquie) et des accords plus ou moins poussés (voir intégrés sur certaines activités avec Deutsche Telekom) avec les opérateurs historiques, c’est Orange qui a plus de cartes en mains pour aller le plus loin.

Orange et d’autres gros opérateurs européens étaient contre, car très générateur de chiffre d’affaire. Une estimation parle d’une perte de 1 % de l’Ebitda du groupe, qui s’est élevé à 13,8 milliards d’euros en 2012. La baisse des tarifs de « roaming » a déjà coûté un peu plus de 80 millions d'euros d'excédent brut d'exploitation au groupe en 2013.

Stéphane Richard vient de déclarer qu’il allait devancer les désidératas des futurs règlements européens : «Nous voulons être le première opérateur à offrir des communications complètement européennes partout où nous sommes présents ». C’est le minimum, car cela aurait dû déjà être fait avec la 3G…Des offres devraient donc arriver rapidement.

Reste à ce que ces offres ne soient pas limitées en nombre de jours (35 pour Free et Bouygues), et qu’elles soient intégrés avec un surcoût minimum et deviennent complètement ouvertes et sans limitations de jours. Cela devrait permettre aux offres des opérateurs de rentrer un peu plus dans la modernité à l’heure ou l’utilisation d’un Smartphone devient courant, ou les opérateurs vante la 4G et à l’heure où les citoyens européens circulent de plus en plus à l’intérieur des frontières de l’Union. l

Sources : Les Echos[22/01), La Tribune (21/01).


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1461 24-01-2014 07:38:09

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Quelques chiffres sur Orange. Une série qui va permettre de faire ressortir quelques chiffres tirés du document de référence 2012 et qui a été publié en mai 2013 (document légal et annuel qui est publié lors de la présentation des comptes).

Sixième partie : l’état des réseaux
Trois tableaux sur l’état des réseaux. Le premier concerne l’état du dégroupage et de l’augmentation du dégroupage total (sans abonnement FT). Ces statistiques ne portent pas sur Orange mais les autres FAI. Pour Orange, cela a un impact, car la suppression de l’abonnement à FT implique une baisse du chiffre d’affaire de l’activité fixe. A terme, le dégroupage partiel va devenir une incongruité.   

http://img.imagesia.com/fichiers/71/7-1_imagesia-com_71g7_large.gif

L’autre tableau indique la couverture du haut débit fixe. La montée en charge du débit avance doucement, très doucement. A ce rythme, la couverture de 100% de la population à un minimum de 2 mégas va prendre des siècles.

http://img.imagesia.com/fichiers/71/7-2_imagesia-com_71g8_large.gif

Le dernier tableau nous montre les taux de couverture en % de la population du réseau mobile. Cela ne reflète pas les zones blanches et la qualité du réseau. En mai 2013, pour la 4G, Orange annonçait un objectif de 30% pour la fin 2013 et ce sera autour de 50%.

http://img.imagesia.com/fichiers/71/7-3_imagesia-com_71g9_large.gif


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1462 26-01-2014 09:23:51

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

"Orange va exploser la concurrence en 2014" (La Tribune, 23/01), c'est la phrase choc prononcée par Stéphane Richard aux cadres d'Orange en Espagne et à Paris c'est : "Orange va faire mordre la poussière à ses concurrents".
Fichtre, diantre ! C'est la guerre ?

Alors, avec quoi Orange va mordre ?
D'abord avec "un redesign de toute la grille tarifaire, avec plus de data, du roaming en Europe et une augmentation de prix modérée pour inclure la 4G". Cela sera-t-ilsuffisant ?
Il devrait y avoir également le lancement d'une offre Sosh 4G + Livebox Play + Internet + téléphonie pour 29,99€. Cela sera-t-il suffisant à faire exploser la concurrence ?

Déjà, et contrairement à ses premières déclarations, Orange ne devrait pas augmenter significativement ses pris sur ses offres 4G, mais pour attaquer des parts de marché dans un marché saturé, cela ne passera que par des baisse de prix massives. La qualité par les réseaux 4G et Fibre ne suffiront pas à être à la hauteur des déclarations.
Bouygues,de son coté pour contrer Free et ses marges mirifiques, a promis de relancer la guerre dans le fixe.

Qui a dit qu'en 2014 la guerre des prix était stoppée ?

Dernière modification par Hammett (26-01-2014 09:25:52)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1463 26-01-2014 21:28:03

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Le numérique est-il synonyme de la mort de l'écrit ? Pas sur au regard des nombreux échanges épistolaires entre Free et Bouygues Télécom !
Le quotidien Les Echos (26/01) publie la réponse de Free à la réponse de Bouygues Les Echos, 06/01) qui elle-même était une réponse à une première lettre de Free (ou lettre au Père Noel)...
Le but : démontrer que l'enfer, c'est forcément l'autre.

D'autre part, Maxime Lombardini - numéro 2 de Free - accorde une interview au même quotidien. Il y répète que Free respectera l'obligation de couvrir 75% de la population au 12 janvier 2015 et avec 4500 stations de base. Au delà de la qualité de la couverture, cela fait quand même 2000 de plus qu'actuellement.

Le défi est immense, sera-t-il tenu ? Au rythme actuel, cela semble impossible. Il ouvre le parapluie en déclarant que "cette lettre est également l’occasion de rappeler qu’aucun des autres opérateurs n’a respecté la totalité de ses obligations initiales de couverture 3G.". La question qui se pose est effectivement comment sortir de l'itinérance ?

Concernant l'accord de mutualisation, Free met la pédale douce par rapport à son premier courrier :"Nous ne voulons pas gêner Bouygues et SFR dans leurs discussions, mais nous ne voulons pas non plus être exclus pour de mauvaises raisons. La mutualisation peut déséquilibrer le marché si elle laisse un acteur de côté.". Un appel pour reconduire un accord avec Orange ?

Sur l'itinérance : "Nous aimerions cesser l’itinérance, mais c’est encore une nécessité coûteuse pour plusieurs années.". Pour Orange, merci qui ? Merci Free...

Bouygues va-t-il répondre publiquement à cette missive ?

Dernière modification par Hammett (26-01-2014 21:29:27)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1464 27-01-2014 21:09:39

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Brèves du sport business et des médias - N° 57

Le feuilleton de l’attribution des droits tv du TOP14 n’est peut-être pas terminé (L’Equipe, 16/01). beIN SPORTS, dans un communiqué, "conteste avec fermeté les conditions d’attribution par la LNR des droits exclusifs du Top 14 à CANAL+ pour les 5 saisons à venir et regrette l’absence de respect d’une procédure transparente de mise en concurrence équitable et loyale".

La chaîne se réserve "le droit d’intenter toutes actions devant les autorités compétentes aux fins de remettre en cause cette attribution qui s’est faite sans aller au terme de l’appel à candidatures qui avait pourtant été lancé par la LNR début décembre."

beIN Sports proposait 400 millions d’euros sur 5 ans, mais c’est Canal+ qui l’a emporté avec 355 millions. Il est clair que les conditions d’attribution n’ont été d’une transparence énorme. Cela fait quand même petits « arrangements entre amis ». beIN Sports contestera-t-il cet accord ? Si cela pouvait permettre de rendre les règles identiques pour tous les participants à un appel d’offre ce serait déjà cela de gagné. 

"C'est sûr que BeInSports pourrait dire qu'elle n'a pas eu toutes les chances de pouvoir s'exprimer sur ce dossier", a reconnu mercredi le président de la LNR Paul Goze, assurant toutefois avoir "été correct" avec la chaîne.
A suivre…

A noter que cet accord permet au championnat français de devenir le plus riche dans le monde du rugby, comme le montre le quotidien Les Echos (16/01).

http://img.imagesia.com/fichiers/fb/droits-tv-rugby_imagesia-com_fbhd_large.gif

Dernière modification par Hammett (27-05-2014 11:19:56)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1465 28-01-2014 21:29:16

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) - N°72

iPhone
Il y a un peu plus de 6 ans – le 9 janvier 2007 - sortait le premier iPhone. Depuis, il s’en est vendu quelques-uns ! 1,39 million en 2007, 11,63 millions en 2008, 20,73 en 2009, 39,99 millions en 2010, 72,29 millions en 2001, 125,05 en 2012, 150,26 en 2013. Même si la part de marché a baissé, cela lui assure encore la deuxième place derrière l’hégémonique Samsung.
Source : ZdNet (10/01)

Double Play en 4G
Depuis quelques semaines Orange et Bouygues testent des offres Double play en 4G. Pour les opérateurs cela va permettre d’apporter du haut débit dans les zones rurales. Car pour des raisons de coûts, la Fibre Optique n’y sera jamais déployé. Pour la mission France Très Haut D2bit, cela pourrait toucher de 1 à 9% de la population. Orange s'est installé dans trois cantons, dans les Pyrénées-Orientales, les Ardennes et le Gers. Bouygues va faire des tests dans cinq villages alpins à partir de février.   
Source : Les Echos (20/01).

Orange Angleterre
Alors que courant 2013 Orange et Deutsche Telekom envisageaient la mise en bourse d’une partie de EE opérateur britannique qu’ils détiennent à parité avec Deutsche Telekom, c’est une marche en arrière, car ils viennent d’annoncer que EE ne ferait pas son entrée en Bourse ! La raison :  à l’issue d’un examen stratégique d’EE, estimant que sa valorisation augmenterait avec la multiplication du nombre d’abonnés 4G ». L’opérateur compte 27 millions de clients dont 2 millions en 4G. EE a lancé la 4G en octobre 2011.

Fin 2013, Orange a vendu sa filiale dominicaine pour 1,1 milliard d’euros. Fin 2012, la vente d'Orange Austria lui a rapporté 70 millions d’euros et fin 2011 la vente d'Orange Suisse lui a rapporté 1,6 milliards d’euros. En comparaison l'accord d'itinérance 2G/3G avec Free lui rapporte un minimum de 500 millions d'euros par an.
Source : Les Echos (17/01).   

Numéricable
Selon Bfm Tv (28/01),  le cablo opérateur préparerait un rachat de SFR pour 13 milliards d’euros !  Le montage financier serait de faire supporter l’endettement lié à l’achat par SFR. Cela s’appelle un LBO, sauf qu’il faut rembourser très vite ce qui suppose des coupes sombres et générer des bénéfices élevé et réguliers. En tout cas, depuis de très nombreux mois, SFR intéresse fortement Numéricable, même si la réciproque n’est pas démontrée, le feuilleton risque de continuer tant que Vivendi n’aura pas couper définitivement le cordon ombilical avec SFR.

Dernière modification par Hammett (28-01-2014 21:30:43)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1466 29-01-2014 09:40:28

Nanonayi
Je trouve plus la sortie
Lieu: Arvernhà
Date d'inscription: 08-05-2012
Messages: 1490

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Salut Hammett.
Topic toujours aussi intéressant, merci pour ça.
A propos de Numéricable, c'est certainement afin de préparer ce rachat et anticiper le remboursement, que le câblo-opérateur à augmenté de manière importante le tarif de certains de ces forfaits : par exemple l'offre iStart est passé de 24,90€ à 27,90€ au 1er janvier 2014 soit 12% de "bonus"...pour Numéricable !
Cordialement

Dernière modification par Nanonayi (29-01-2014 09:41:02)

Hors ligne

 

#1467 29-01-2014 10:21:59

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Merci pour tes encouragements wink

De fait, sur le papier, l'ensemble Numericable - SFR pourrait avoir de la "g-u-e-u-l-e" et serait presque logique, car les deux sont déjà un ensemble de divers rachats. Mais à quels coûts ?  13 milliards sont évoqués, dont  9 milliards de dettes, qu'il faudra rembourser relativement rapidement.

Si cela se fait un jour, cela mettrait Bouygues en gros satellite et de l'autre côté, cela pousserait un peu plus loin une alliance entre Orange et Free sur la téléphonie mobile. Cela devrait rabattre quelques cartes.

Dernière modification par Hammett (29-01-2014 10:46:56)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1468 29-01-2014 17:47:07

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Après Deezer et Dailymotion, Orange vient d’annoncer une prise de participation minoritaire dans la société finno-japonaise G-Cluster (Le Figaro, 09/01), spécialisée dans le «cloud gaming», ou jeu en streaming. 
Les deux sociétés travaillent ensemble depuis octobre 2012 pour proposer aux clients d'Orange une offre de «cloud gaming».

Au mois d’octobre, à l’occasion du salon Paris Games Week, Orange avait fait le point sur son offre de jeux (01Net, 31/10) et annonçait compter 60 000 clients sur son offre jeux et estimait à 2 millions le nombre de sessions de jeu depuis le lancement de l’offre : "La plateforme tourne 24/24, aucun temps mort. Il y a toujours des joueurs connectés" explique Jean-François Rodriguez, directeur des jeux d’Orange.

Si Orange se positionne, c’est uniquement dans une logique de partenariat minoritaire. Lors d’une interview à (Challenges (18/09), Stéphane Richard avait réitéré la position d’Orange sur les contenus : "J’en reste à cette doctrine : des partenariats et de la distribution, oui. Eventuellement des partenariats capitalistiques. Mais en aucun cas nous ne deviendrons un groupe de télévision".

Le but est d’être présent sur la vidéo, la musique et les jeux et d’apporter du contenu via sa box et d’être au centre des loisirs dans la maison. Mais le marché est encombré, car il faut compter avec les offres des consoles de jeux et certainement celles des télévisions connectées. 

Selon le quotidien Les Echos (12/01), Deezer discuterait d’un accord avec Samsung avec un possible entrée du coréen dans le capital. Deezer a annoncé début novembre avoir franchi la barre des 5 millions d’abonnés payants (5 à 10 euros par mois). Une majorité d’entre eux viennent des partenariats conclus avec les 25 opérateurs télécoms qui distribuent son offre Premium. Grâce au partenariat qui vient d’être reconduit avec Orange, la France représente encore la majorité des abonnés payants.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1469 30-01-2014 13:17:22

marcorange
J'y suis, j'y reste !
Date d'inscription: 23-10-2008
Messages: 735

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Oui merci hammet pour toutes ces infos !


Livebox Jet Fibre
Décodeur 4. TV LG connectée.

Hors ligne

 

#1470 31-01-2014 07:40:33

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Merci pour tes encouragements Marc wink


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1471 31-01-2014 07:46:31

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Quelques chiffres sur Orange. Une série qui va permettre de faire ressortir quelques chiffres tirés du document de référence 2012 et qui a été publié en mai 2013 (document légal et annuel qui est publié lors de la présentation des comptes).

Septième partie : la Pologne
Statistiques intéressantes. Elles montrent les parts de marché en Pologne. Pays ou Orange est présent dans la téléphonie mobile et dans l’internet haut débit. Dans les deux branches, Orange est en recul. Cela mériterait d’être un peu plus affiné. A bon entendeur, salut. wink

http://img.imagesia.com/fichiers/71/8-1_imagesia-com_71gk_large.gif

http://img.imagesia.com/fichiers/71/8-2_imagesia-com_71gl_large.gif
   
Dans son document, Orange donne quelques explications :  "La Pologne possède .de quatre principaux opérateurs de téléphonie mobile : Orange Polska, T-mobile (PTC entièrement détenu par Deutsche Telekom), Polkomtel (racheté en 2011 par Spartan Capital Holdings, détenu par l’homme d’affaires polonais Zygmunt Solorz-Zak, et qui opère sous la marque Plus) et P4 (détenue par deux fonds d’investissement, Tollerton Investments Ltd et Iceland, et qui opère sous la marque Play).

La part de marché des trois principaux opérateurs a globalement baissé en 2012 de 1,8 point au profit de PLAY. L’estimation de la part de marché de PTK Centertel a baissé, quoique plus faiblement, de 1,4 point pour s’établir à 27,6 %, tandis que sa part de marché en valeur s’établissait à 29,8 %, en retrait de 1 point par rapport à 2011.
"


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1472 31-01-2014 18:45:29

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

C'est fait, SFR et Bouygues viennent d'annoncer avoir mutualiser une partie de leurs réseaux mobiles (Le Figaro, 31/01). 

Cet accord prévoit "la création d'une la création d'une société ad-hoc commune, qui gèrera le patrimoine des sites radio mis en commun », d'autre part « la prestation de service de RAN-sharing que se rendront mutuellement les opérateurs en 2G, 3G et 4G sur le territoire partagé".

Ce réseau se déploiera sur une zone correspondant à 57 % de la population, "soit l'ensemble du territoire en dehors des 32 plus grosses agglomérations de plus de 200 000 habitants et des zones blanches". A terme, cela devrait générer des économies d'échelles importantes aux deux groupes, mais chacun garde son indépendance commerciale.

Reste à obtenir le feu vert de l'Autorité De La Concurrence, mais nul doute que cela devrait être le cas. La mutualisation du réseau est poussée par l'ADLC, l'ARCEP et le gouvernement.
Reste à connaitre la réaction d'Orange et de Free. Ce dernier a demandé à faire partie du consortium, ce qui lui a été refusé expressément par Bouygues Telecom.  Vont-ils attaquer cet accord ou pas ? Cela poussera-t-il vers un accord entre Orange et Free sur une nouvelle itinérance 4G ? La logique le voudrait, mais la logique n'est pas toujours  la principale qualité dans le monde des télécoms.
En tout cas, c'est un événement majeur dans le monde des réseaux.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1473 01-02-2014 06:49:33

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Suite aux dernières rumeurs de rachat de SFR par Numéricable, l'actuel pédégé de SFR a démenti une nouvelle fois toute alliance avec Numéricable : "Nous n'avons pas besoin d'une autre alliance que celle annoncée cet après-midi (avec Bouygues Telecom)" (Le Figaro, 31/01).

Pour rappel, SFR devrait se séparer de Vivendi et rentrer en bourse vers la fin du premier semestre 2014. Reste que le rachat de SFR par Numericable peut se faire par dessus la tête de la direction de SFR, en cas d'accord direct entre Vivendi et Numéricable, SFR sera le dernier informé.
Faut-il rappeler que Numéricable loue son réseau de Fibre Optique à Bouygues et que ce dernier loue le réseau 3G de Bouygues ainsi que le réseau 4G de SFR. Le monde est petit...

D'autre part, en attendant une éventuelle réplique d'Orange et de Free à l'accord de mutualisation partielle entre SFR et Bouygues Telecom, une "étude" annonce que le rachat de Virgin Mobile par Orange aurait du sens. Virgin est valorisé 250 millions d'euros par Oddo (La Tribune, 30/01). L'hypothèse avait déjà été évoqué en avril 2012 (La Tribune, 04/2012). Hier comme aujourd'hui, le prix du client Virgin est estimé à environ 150€...

2014 devrait être une grosse année de consolidation dans le secteur des télécoms.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1474 03-02-2014 07:57:57

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Brèves du sport business et des médias - N° 58

Combien de clients pour beIN Sport et Canal+ ? Pas facile de connaitre le nombre de clients dans la télévision payante. Ce sont des secrets industriels bien gardés.
A titre de comparaison, le bouquet OCS compterait 1,600 000 clients à fin septembre 2013.     

beIN Sports
BeIn Sport a annoncé officiellement avoir dépassé 1,5 million d’abonnés. C’est ce qu'annonçait le Directeur Général de la chaine au Figaro (23/10). Depuis il n'y pas eu de chiffres publiés. 

Canal+
Après une perte de 80 000 clients en 2012, la chaine aurait perdu (Bfm tv, 29/08) 350 000 clients entre juin 2012 et juin 2013. Le quotidien Le Monde indique qu’il y aurait 6,500 000 clients au bouquet Canal+.

Globalement Canal+ France (avec Canal+ Afrique et Canal Play) comptait 11,278 000 clients au 30 septembre. En retranchant es clients Afrique (+/- 1 million) et Canal Play (196 000), cela donne un total Bouquet Canal +CanalSat de 10,082 000 millions.

En reprenant le chiffre de CanalSat publié par BfmTv (18/10), soit 3,890 000 millions, cela donne 6,192 000 millions de clients pour le seul bouquet Canal+. Ce chiffre était de 6,154 000 en février 2011.
La fourchette pourrait se situer en 6,500 000 et 6,154 000 millions de clients.

Dernière modification par Hammett (27-05-2014 11:20:35)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1475 04-02-2014 07:56:29

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) - N°73

Virgin Mobile
A fin décembre 2013, Virgin Mobile revendique 1,689 000 clients. 353 000 (20,9%) sont des clients en prépayés 1,337 000 (79,1%) sont des clients abonnés.
Par rapport à mars 2013, c’est une perte de 39 000 clients. A cette date, 365 000 (21,1%) étaient des clients en prépayés et 1,364 000 (78,9%) étaient des clients abonnés.
Sur 12 mois, c’est une perte de 111 000 clients, soit une baisse de 6%, dont 67 000 clients en post-payés (ou forfaits).
 
En 2012, le nombre total de clients était de 1,800 000, dont 1,404 000 (78%) abonnés et 396 000 (22%) en prépayés. Sur les douze derniers mois Virgin a perdu 71 000 clients, dont 40 000 abonnés et 31 000 prépayés.
En 2011, le nombre total était de 1,998 000 clients, dont 1,366 000 (68,4%) clients avec un abonnement et 632 000 (31,6%) en prépayés.

En deux ans Virgin a perdu 308 000 clients (15,4%), dont 29 000 (-2,1%) clients avec un abonnement et 279 000 (44,1%) clients en prépayés, ce qui fait qu’en proportion, Virgin a plus d’abonnés. Toutefois le deuxième. La 4G va-t-elle permettre à Virgin de se relancer ? 
Virgin ne donne pas de chiffres sur ses clients en quadruple-play.     

La Poste Mobile
A fin janvier, La Poste Mobile a franchi le du million de clients. La Poste Mobile est une coentreprise entre Le Groupe La Poste (51%) et SFR (49%). 

Pour rappel, les quelques chiffres connus sur les Mvno :   
Virgin 1,690 000 millions de clients, NRJ +/- 1,2 million, LycaMobile +/- 1million, La Poste 1,000 000, Ortel 250 000,  Prixtel 120 000,  Zéro Forfait 90 000, Numericable 120 000, Budget Telecom 25 000.

Pour l’ARCEP e tau troisième trimestre 2013, il y avait 7,877 000 millions de clients qui avaient souscrit à un service mobile auprès d’un Mvno, soit une hausse 15 000 (+0,2%) sur le trimestre au lieu de 151 000 (1,9%) sur le T2, d’une hausse de 27 000 (+0,4%) au T1 2013 et de +73 000 (0,9%) au T3 2012. Les Mvno représentent 10,8% du marché total sur ce trimestre, au lieu de 10,9% soit le même chiffre qu'au T1, et de  11,3% au T3 2012 !   
Les Mvno représentent 41% du marché du prépayé contre 44% au T2 2013, 40,3% au T1 2013 et 39% au T3 2012.

Orange
Voilà une nouvelle qui est bonne et il n’était que vraiment temps. Orange va enfin faire profiter de sa présence à l’international et proposer à ses clients premium le roaming 3G dans les pays européens.

Dans un premier temps c’est une offre pour la France mais qui sera étendue sur les forfaits premium des clients Orange des pays européens où le groupe est présent (Espagne, Pologne, Belgique, Roumanie, Slovaquie et Luxembourg) au cours de l'année 2014. Orange proposera également à partir de février la possibilité pour ses clients voyageant en Grande-Bretagne, au Portugal et en Corée du sud d'utiliser le roaming 4G.

Pour la 3G, cela aurait dû être fait depuis longtemps ! Les opérateurs français ont tous annoncé en ce début d'année 2014 des offres avec roaming européen inclus, devançant ainsi les demandes de l'Union européenne qui souhaite voir disparaître les frontières dans l’utilisation de son Smartphone.
Reste à étendre cette offre à l’ensemble des pays ou la marque Orange est présente.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2008 PunBB