#1601 15-04-2014 17:09:23

Mistral628
J'y suis, j'y reste !
Lieu: Rueil-Malmaison (92)
Date d'inscription: 07-01-2011
Messages: 510

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Bonjour,

Hammett a écrit:

Depuis 2 ans et l'arrivée de Free, c'est la maison-mère qui finance Bouygues Telecom. Faut juste savoir combien de temps cela peut se faire.

Bouygues BTP finance Bouygues "telecom" en effet qui est en effet déficitaire sauf au dernier trimestre grâce a la 4G et B&You (bénéficiaire) en futur une " alliance " avec Orange (que le PDG d'Orange) a évoqué serait un bien et ainsi il y aurait tjrs 4 opérateurs tel. signe de concurrence pour le particulier sinon les tarif vont partir a la hausse (pour nous).


Download : 107.06 Mb/s  ||  Upload : 108.14 Mb/s  ||  Ping : 2 ms
Forfait : Livebox Zen Fibre (100/100 Mégas)  ||  LiveBox Play en Firmware : SG30_sip-fr-5.21.1.1

Hors ligne

 

#1602 16-04-2014 07:48:57

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

La fin du roaming en Europe pour la fin 2015 ?

Le Parlement européen vient de voter, à 534 voix pour, 25 contre et 58 abstentions, la proposition de règlement sur le marché unique des télécoms, baptisée « continent connecté. » Parmi ces mesures, la fin du « roaming », les frais d'itinérance facturés par les opérateurs lorsque nous appelons ou surfons à l'étranger.
Ces surcoûts seront supprimés au sein des pays de l'Union d'ici au 15 décembre 2015.

La balle est dans le camps des États membres de l'UE qui vont désormais poursuivre leur examen du règlement. La  Commission espère obtenir leur accord final d'ici à la fin de 2014. Ce qui n'est pas gagné.
En France, Orange, Bouygues et SFR et Free ont progressivement ajouté dans leurs forfaits des heures d'appels et une quantité de données plus ou moins importantes utilisables en Europe plusieurs jours par an.

Pour rappel, l’abandon du roaming fait partie du paquet Telecom 2014/2019 lancée par la Commission Européenne qui a fixé un objectif l’abandon des frais de roaming (data et voix) à l’intérieur des frontières européennes.

Reste à ce que ces offres ne soient pas limitées en nombre de jours et qu’elles soient intégrés avec un surcoût minimum et deviennent complètement ouvertes. Cela devrait permettre aux offres des opérateurs de rentrer un peu plus dans la modernité à l’heure ou l’utilisation d’un Smartphone devient courant, ou les opérateurs vante la 4G et à l’heure où les citoyens européens circulent de plus en plus à l’intérieur des frontières de l’Union.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1603 16-04-2014 18:54:09

Mistral628
J'y suis, j'y reste !
Lieu: Rueil-Malmaison (92)
Date d'inscription: 07-01-2011
Messages: 510

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

la fin du roaming d'ici le 15/12/2015 c'est super peace

mais ça concerne tout d'un coup SMS / MMS / Data / voix ?
ou dans un 1er temps les SMS / MMS / data puis en date butoir la voix ?


Download : 107.06 Mb/s  ||  Upload : 108.14 Mb/s  ||  Ping : 2 ms
Forfait : Livebox Zen Fibre (100/100 Mégas)  ||  LiveBox Play en Firmware : SG30_sip-fr-5.21.1.1

Hors ligne

 

#1604 16-04-2014 20:01:15

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Dans le projet, c'est bien voix + data. Et c'est pour Noël 2015. C'est beau non ? wink


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1605 17-04-2014 08:04:18

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Brèves du sport business et des médias - N° 69

Après avoir perdu les droits tv du Top 14 et une affiche de la Ligue 1, beIN Sports vient de remporter les droits tv de la Ligue des Champions pour les saisons 2014/2015 à 2017/2018. Canal+ pour 50 millions d’euros va voir ses droits baisser par rapport à la période précédente. De son coté, beIn Sports aurait déboursé pour prés de 95 millions par an pour diffuser les meilleures affiches à partir des huitièmes de finale, contre 61 millions actuellement. En tout l’UEFA va toucher 145 millions contre 111 millions pour la période précédente.

beIn sports va pouvoir diffuser le PSG et ainsi s’assurer des meilleures audiences. De fait, l’augmentation de ces droits va permettre un plus grand retour financier pour les clubs français qui participent à la C1. L’année dernière le PSG avait touché 45 millions de l’UEFA dont 25 millions de droits TV, Montpellier 22,7 millions sur 32,3 millions, Lille 12,5 millions sur 22 millions. Pour le détail, lire ici.

A titre de comparaison, pour la Ligue 1 et selon le détail publié par la LFP, pour la saison écoulée, c’est l’OM qui s’en tire le mieux avec 47,9M€ de gains. Le PSG est deuxième avec 44,1M€, Lyon est troisième avec 43,9M€. Bordeaux est quatrième avec 32,1M€ devant Lille avec 32,1M€. Nancy, Brest et Troyes, soit le trio des relégués en D2 ferment la marche avec 15,1 M€, 13,7M€ et 12,9M€.
Pour la méthode de calcul, lire le communiqué de la LFP. Prévoir de l’aspirine…

Le quotidien l’Equipe du 12/04 publie un récapitulatif des droits tv payés dans les grands pays européens.
http://img.imagesia.com/fichiers/ia/droits-tv_imagesia-com_ia1t_large.gif

Reste à attribuer les droits de la Ligue Europa. Actuellement,  W9 et beIN Sports versent 16 millions par an. Enfin, il reste à attribuer un autre lot, celui des autres rencontres organisées par l’UEFA soit un total impressionnant de 546 matches. Le prix de réserve est de 30 millions d’euros. beIn Sports aurait proposé 20 millions et Canal+ beaucoup moins selon l’édition papier de l’Equipe du 22 décembre dernier.

Dernière modification par Hammett (27-05-2014 11:26:53)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1606 17-04-2014 10:44:25

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Dernières nouvelles du rachat de SFR par Numericable (4)

Une interview du président de l'Autorité De La Concurence et du président du comité de suivi chargé de faire le tri des offres pour Vivendi.

L'Autorité autoritaire ?
C'est ce que laisse entrevoir le président lors d'une interview au quotidien Les Echos (16/04) : "Je vous le confirme : nous ferons un examen approfondi, le dossier sera soumis au collège à l’issue d’une procédure contradictoire qui permettra aux parties de réagir au diagnostic concurrentiel qui sera porté par l’Autorité (...) Nous consulterons aussi les régulateurs sectoriels : l’Arcep et le CSA et nous ferons un, deux, voire plusieurs tests de marché si c’est nécessaire".

Comme prévu, l'accord final ne devrait pas intervenir avant la fin de l'année. Les Echos du jour annonce que "L'opérateur historique va demander un allégement de la régulation de sa fibre dans les zones où le câble est présent. Peut-être exigera-t-il de pouvoir sortir du co-investissement avec SFR (dans un peu moins de 200 communes) si ce dernier tarde à déployer. Bouygues, déjà client de Numericable, pourrait de son côté demander une régulation du câble."

L'effet domino de ce rachat pourrait être significatif...

On refait le rachat
Le président du comité chargé par Vivendi de faire le tri dans les offres re chat de SFR s'est exprimé (Le Parisien, 16/04 ) sur les coulisses du rachat.

Il parle "des pressions spectaculaires et choquantes (...) aussi bien du côté de Bouygues (...) que des pouvoirs publics"

Pour lui : "Le refus de l’autre, le sectarisme de tout l’establishment ont certainement joué aussi en faveur de Drahi (Patrick Drahi, patron d'Altice, ndlr). Ce dossier, poursuit-il, est l’illustration de l’ostracisme dont est capable l’establishment français quand on n’est pas des leurs."

Enfin, il a  : "finalement moins vu M. Drahi que Martin Bouygues et ceux qui soutenaient sa candidature (...) J’ai vu Martin Bouygues deux fois deux heures, j’ai vu Roussat (président de Bouygues-Telecom, ndlr) deux heures, j’ai même vu deux heures Xavier Niel et Maxime Lombardini, chercher à me vendre Bouygues dans l’espoir de récupérer ses réseaux...".

Pour lui, c'est le pédégé de Numericable qui en voulait le plus : "Ca faisait trois ans qu’il frappait à la porte de Vivendi, avec à chaque fois une offre qu’il a dû revoir. Il voulait SFR et il avait un vrai projet industriel de développement, contrairement à Bouygues qui cherchait une consolidation de la situation".

Bref, le pédégé de Bouygues télécom a joué les utilités et n'a même pas été à la hauteur ! C'est agréable...Les rancoeurs diverses et variées des uns envers les autres ne vont pas être simples à mettre de coté.

Dernière modification par Hammett (23-04-2014 15:53:47)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1607 18-04-2014 07:59:38

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

L’ARCEP (le régulateur du secteur des télécoms) vient de publier ses chiffres définitifs concernant le haut et très haut débit. Ils sont arrêtés à fin décembre 2013. Quelques chiffres sur les revenus des opérateurs, les investissements et l’emploi. 



Revenus mobiles
Pour l’ARCEP : "le revenu (...) baisse de 14% pour les services mobiles par rapport à 2012. Le revenu trimestriel des services fixes est redevenu, pour la première fois depuis le début 2005, supérieur à celui des services mobiles."  Lors de son point précédent au mois de septembre, l’ARCEP indiquait que : "Le revenu des communications téléphoniques mobiles ne cesse de diminuer depuis cinq années et son recul n'est plus compensé, depuis le début de l'année 2011, par la hausse du revenu des services de donnée (SMS, MMS, accès à l'internet)."



En prenant en compte les résultats publiés par Bouygues Télécom, Free, Orange et SFR. Sur l’ensemble de l’année 2012, il y avait eu un recul du chiffre d’affaire de 2,5 milliards d’euros : SFR pour 895 M€, Bouygues pour 515 M€ et Orange pour 1,129 M€, compense par un gain d’un milliard. Sur l’année 2013, il y avait une baisse du chiffre d’affaire total de 3 milliards, soit 1,413 milliards pour Orange, 562 millions pour Bouygues et 1,1 milliard pour SFR et un gain de 600 millions pour Free...

Les comptes seront à faire à la fin de l'année, mais le lancement de la 4G ne permettra pas d’endiguer cette baisse. Au mieux de la stopper un peu. On peut aussi voir le rachat de SFR par Numericable comme une conséquence de cette baisse des revenus, cela oblige le secteur à se restructurer.L'avenir de Bouygues Telecom s'inscrit également dans ce cadre-là.   

Investissements
Concernant les investissements : "Le montant total des investissements réalisés par les opérateurs de communications électroniques au cours de l’année 2013 est estimé à 7,2 milliards d’euros, à comparer aux 7,3 milliards d’euros investis en 2012 (hors achat de fréquences)."


Toutefois l’ARCEP nuance très fortement cette statistique : "L’exercice appelle en outre les précisions suivantes. Tout d’abord, les plans d’investissements des opérateurs répondent à une logique pluriannuelle et tous n’adoptent pas le même rythme d’investissements tout au long de l’année ; par conséquent, les variations trimestrielles sont peu significatives. Ensuite, les investissements réalisés par les opérateurs sont de plus en plus mutualisés : investissements communs au réseau fixe et au réseau mobile d’un opérateur, communs entre les différentes technologies (2G, 3G, 4G, etc.) pour les réseaux mobiles, ou, enfin, co-investissements entre opérateurs dans les boucles locales à très haut débit.".  



Espérons que l’ARCEP respectera son engagement et devrait donc: "Pour toutes ces raisons, s'il sera possible, pour les chiffres annuels, d'indiquer, à partir de 2014, une décomposition entre les grandes catégories d'investissements, les données trimestrielles resteront globales". Pour le moment, c'est toujours pas fait.



Emploi
"En 2012, le nombre de salariés des opérateurs de communications électroniques est resté stable (+0,3% par rapport à 2011). Depuis trois ans, le niveau d’emploi des opérateurs s’est globalement amélioré avec des hausses de 1,2% en 2011 et 1,6% en 2010, et ce, après un peu plus de dix ans de baisse continue. Les opérateurs emploient directement 129 000 personnes en décembre 2012. Les chiffres pour 2013 seront publiés le 28 mai 2014."

L’ARCEP ne tient pas compte de la perte d’emplois dans les centres d’appels et chez Phone House. Enfin ne sont pas pris en compte les emplois indirects dans les entreprises prestataires de services ainsi que les entreprises de l’industrie.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1608 19-04-2014 12:20:30

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Un récapitulatif par opérateur sur le cumul du nombre de clients sur le segment mobile et fixe pour les années 2012 et 2013.
Ne sont pas pris en compte, les Mvno pour le segment mobile et les petits Fai pour le segment fixe.
Au regard du rachat de SFR par Numericable, les  deux opérateurs ont été regroupés.
Le nombre de clients est exprimé en milliers.

A noter qu'en 2013, Free est passé devant Bouygues en nombre total de clients. En parts de marché, Orange a perdu 1,9%, Bouygues de 0,6%  et le total SFR de 0,2%. Grace au mobile, Free de son coté a augmenté sa part de 2,8%.

http://img.imagesia.com/fichiers/ij/nombre-de-clients_imagesia-com_ijcn_large.gif

Merci à Peper-eliot (un ancien de CI et un admirateur du coyote) pour sa suggestion concernant la création de ce récapitulatif. wink

Dernière modification par Hammett (19-04-2014 12:28:33)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1609 21-04-2014 09:33:04

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Dernières nouvelles du rachat de SFR par Numericable (5)

Jean-Yves Charlier le pédégé de SFR a accordé une interview au quotidien Le Figaro (19/04). Retour sur le futur de la nouvelle entité qui va naitre après le rachat de Numericable.
Il annonce un accord important avec Vodafone qui devrait porter sur de nombreux points. D'autre part, un "come-back" commercial. Le dossier de rachat a été déposé auprès de l'Autorité de la Concurrence le 16 avril.
Quelques points à retenir. 

Sur le maintien de l'investissement
"Numericable a prévu un financement sur le long terme, sans contraintes pendant sept ans, sans remboursement du principal pendant la même période (...) L'endettement du nouvel ensemble me semble donc approprié, et sans conséquences sur l'investissement. Nous nous sommes engagés avec Patrick Drahi à déployer 12 millions de prises très haut débit d'ici à 2017 et 15 millions en 2020, contre 8 millions actuellement chez Numericable. Le déploiement de la 4G se fait, lui, par paliers et nous le poursuivons."

Mutualisation avec Bouygues
"Cet accord est toujours pertinent pour SFR et reste stratégique pour nous deux entreprises (...) nous avons signé un contrat pour vingt ans qui ne comprend pas de clause de sortie pour cause de changement de contrôle capitalistique" La question d'u paiement d'une pénalité de sortie par Bouygues "n'est pas un sujet aujourd'hui"

Sur la guerre des prix dans le mobile
"La guerre des prix va continuer, pendant un certain temps. Mais ce n'est pas tenable sur le long terme. La France doit choisir entre des prix bas et résorber la fracture numérique. Nous avons atteint un point de bascule".

Sur le papier, SFR/Numericable a des atouts commerciaux et industriels pour devenir un opérateur complet. Mais SFR devra maintenant réussir la fusion et surtout garder Bouygues Telecom dans sa sphère d'influence. Les défis sont énormes.

Dernière modification par Hammett (23-04-2014 15:54:04)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1610 22-04-2014 08:06:17

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Brèves du sport business et des médias - N° 70

Après avoir perdu les droits tv du Top 14 et une affiche de la Ligue 1, beIN Sports vient de remporter les droits tv du championnat de Handball pour 5 ans et ceux de l’ensemble de la Coupe du Monde de foot auprès de TF1. Les droits du tournoi de Roland Garros ont été attribués aux mêmes diffuseurs qu’actuellement.

Handball - D1
C’était annoncé depuis quelques mois, BeIN Sports a décroché les droits de diffusion de la Division 1 de handball masculin pour la période 2014-2019. Le montant total du contrat serait de 20 millions d’euros, soit 4 millions par saison. Un record pour cette compétition.

Football - Coupe du Monde
Certainement contre un chèque de 50 millions d’euros, BeiN Sports a racheté à TF1 la totalité des matchs pour la coupe du monde de football La chaine devrait avoir 36 matchs en exclusivité et le reste de la co-diffusion avec TF1 (L’Equipe, 12/03). Joli coup de prestige et pour l’image. 

Tennis - Roland Garros
La Fédération Française de Tennis a finalement trouvé un accord avec France Télévisions et Eurosport pour l'acquisition des droits télé de Roland-Garros pour la période 2014-2018 (L’Equipe, 03/03). Le cumul des droits s'élève désormais à 87 millions d'euros pour les cinq ans, soit une moyenne de 17,5 millions d'euros par an. Cette légère augmentation par rapport à l'ancien contrat (15 millions d'euros par an) est due à un apport d'Eurosport plus conséquent.
Que va faire Orange qui avait les droits mobiles de ce tournoi ?

Rugby – Tournoi des 6 Nations
Le Tournoi des 6 Nations s'est terminé il y a quelques semaines. C’est l’occasion de rappeler les droits TV que payent les différents  diffuseurs. La BBC verse 62 M€/an (jusqu’en 2016), ces droits couvrent l’Angleterre, l’Ecosse et le Pays de Galles. France TV verse 25M€/an (jusqu’en 2017), Sky Italia verse 10M€/an, pour l’Irlande, la RTE verse 5M€/an.
Le sponsor,  la banque RBS verse 51M€/an, à comparer aux 120M€/an versés par la banque Barclays pour le sponsoring du championnat de foot anglais.

Rugby - Coupe d'Europe
A noter qu'près une longe bataille, la Coupe d'Europe de Rugby change d'organisation, de format et de gouvernance et que les droits tv vont être remis sur le marché. L’appel d’offre devrait être connu mi-mai pour une attribution début juin. Les Coupes d'Europe de rugby sont pour l'instant principalement diffusées par France Télévisions et Canal+, pour un montant global d'une quinzaine de millions d'euros par saison. Les organisateurs espèrent un doublement de cette somme avec une participation de beIn Sports et veulent un visibilité publique. Même si la chaine a encore à l'esprit la conclusion "border line"  de l'attribution des droits du Top 14 entre la LNR et Canal+.

Dernière modification par Hammett (27-05-2014 11:27:19)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1611 23-04-2014 08:11:33

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Puisque l’on a le nombre total de clients par opérateur et le chiffre il est simple de calculer le chiffre d’affaire mensuel par client.

C’est tout à fait théorique, car il ne faudrait prendre en compte que le chiffre d’affaire du mobile et du fixe de chaque opérateur. Mais ceux-ci ne détaillent pas toujours ces informations  Là, il s’agit du chiffre d’affaire total (toutes opérations), dont la location de réseau par opérateur. Cela permet de donner quelques tendances et d’avoir un comparatif. 

Entre 2012 et 2013, tout le monde est en chute ! Le lancement de la 4G ne permettra certainement pas aux opérateurs de se refaire.

Orange est celui qui baisse le moins avec seulement 3,3€ soit une baisse de 6,8%. Sur 2 ans la baisse est de 6,3€ et de 12,3%.

Free affiche une perte mensuelle de 2,1€ soit une baisse de 8,4%. Sur deux ans, la baisse est de 15,7€ et 40% ! Le forfait 0/2  €est passé par là...

Bouygues Telecom affiche une perte de 3,9€, soit une baisse de 10,4%. En deux ans, la baisse est de 8,8€ et 20,7%.

Le nouveau couple SFR/Numericable ferme la marche. SFR et accuse une baisse de 4,6€ et 12,6% pour SFR. Sur deux ans, la baisse est de 6,4€ et 16,7%.
Numericable accuse une baisse de 12,6€ et 12,4% pour Numericable. Sur deux ans, la baisse est de 19,7€ et 18,1%.

Selon Bfm qui publie le plan d’affaire élaboré par Numericable, SFR devrait continuer à baisser en 2014 et 2015. La marge brute d’exploitation pouvant atteindre 23,2% avec un chiffre d’affaire de 9,55 milliards. L’Ebitda était de 27,1% en 2013, 29,2% en 2012 et 31,2% en 2011.   
Le nombre d’abonnés mobiles est estimé à 20,54 millions en 2014, 20,46 millions en 2015 et à 20,48 en 2016.

La guerre des prix fait des ravages et Orange s’en sort le mieux : l’accord d’itinérance et sa position d’opérateur historique lui permettent de limiter les dégâts. Pour SFR, il est clair que sa baisse de performance n’a pas plaidé pour qu’il soit gardé dans le giron de Vivendi. Bouygues y laisse des plumes également, et sa grosse relance commerciale du début d’année ne devrait pas améliorer sa situation. Free est le dernier de la classe, son forfait à 0/2€ cartonne commercialement, mais n’empêche pas la baisse. 

Moralité : ceux qui s’en sortent le mieux sont ceux qui possèdent et louent un réseau à savoir Orange et Numericable.     

Le nombre d'abonnés est exprimé en millions.   
http://nsa33.casimages.com/img/2014/04/22/140422124911791037.gif

Le chiffre d'affaire et l'Ebitda sont exprimés en milliards.
http://img.imagesia.com/fichiers/h5/chiffre-affaire-2013_imagesia-com_h5cg_large.gif

Dernière modification par Hammett (23-04-2014 08:25:06)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1612 23-04-2014 16:55:24

Mistral628
J'y suis, j'y reste !
Lieu: Rueil-Malmaison (92)
Date d'inscription: 07-01-2011
Messages: 510

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Bonjour,

king quelque part c'est un peu normal que les chiffres des opérateurs baissent pratiquement tout le monde a un portable maintenant donc fini le gros boum où tout le monde en acheté un !


Download : 107.06 Mb/s  ||  Upload : 108.14 Mb/s  ||  Ping : 2 ms
Forfait : Livebox Zen Fibre (100/100 Mégas)  ||  LiveBox Play en Firmware : SG30_sip-fr-5.21.1.1

Hors ligne

 

#1613 24-04-2014 08:07:10

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Dernières nouvelles du rachat de SFR par Numericable (6)

Des conditions financières favorables pour Numericable et quelques chiffres sur les évolutions financières futures.

Conditions financières
Le rachat de SFR par Numericable plait bien au marché. Numericable et Altice doivent lever environ 12 milliards d’euros en obligations, pour financer le rachat de SFR. La demande aurait atteint 70 milliards d’euros. Devant ce succès, l’émission a été revue en hausse, Numericable va lever environ 8 milliards, alors qu’au départ il ne devait emprunter que quelques 6 milliards sur le marché obligataire, au côté d’un financement bancaire de 5,6 milliards d’euros. Le prêt bancaire a donc été réduit. Altice doit lever, de son côté, presque 4 milliards d’euros.

Le rapprochement fixe/mobile a le vent en poupe. Cela va permettre à Numericable de diversifier ses sources de financement, et d’avoir des conditions moins strictes de remboursement.   

Evolutions financières
Le business plan de Numericable commence à être précisé. Selon Bfm qui en publie les grandes lignes.

Les investissements du nouvel ensemble vont diminuer de 150 millions d'euros, passant de 1,93 à 1,78 milliard entre 2013 et 2016. Il n'y a pas de précisions sur les investissements touchés.

Numericable prévoit de "migrer le réseau de SFR vers le réseau de fibre à l'immeuble de Numericable" dans les zones couvertes par le câblo-opérateur -soit 50% du réseau de SFR. Dans ces cas-là, "les coûts de dégroupage auprès d'Orange seront éliminés". De ce fait, Numericable espère de voir augmenter la facture de 7 euros par client. 
Cela va demander de gros efforts de la part de Numericable, d’autant que les prévisions de résultats pour SFR devrait se dégrader jusqu’en 2015/2016. Le poids de la clientèle actuelle de Numericable n’est pas assez fort pour peser.

L’accord de mutualisation entre Bouygues et SFR va permettre à SFR va recevoir (pour compensation) de Bouygues un total de 460 millions d’euros, soit 23 millions par an et pendant 20 ans. 
Si Bouygues veut voguer vers d’autres horizons et remettre en cause cet accord, il va lui falloir soit payer un dédommagement, soit attaquer en justice afin de casser l’accord.

Dernière modification par Hammett (24-04-2014 08:14:01)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1614 25-04-2014 07:48:09

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Avant la publication des chiffres du premier trimestre 2014, un rappel sur les chiffres arrêtés au 31 décembre 2013.

Première partie : haut et très haut débit

1 - Calendrier de publication des résultats du premier trimestre 2014
Orange, le 29 avril (avant bourse).
Numericable, le 13 mai.
SFR, le 15 mai (après bourse).
Bouygues Télécom, le 15 mai (après bourse).
ARCEP, le 29 mai.
Iliad (Free et Alice), ??? (avant bourse).

2 - Nombre d’abonnements haut et très haut débit (chiffres ARCEP)
http://img.imagesia.com/fichiers/i2/arcep-fixe-t4-2013_imagesia-com_i2oe_large.gif

http://img.imagesia.com/fichiers/i2/arcep-fixe-t4-2013-dom_imagesia-com_i2of_large.gif

Sur le très haut débit

Hors FTTH
Hors FTTH, il y a 1,510 000 clients dont 363 000 clients pour Bouygues et donc 1,041 000 pour Numericable, soit une part de marché de 93%. Par défaut, le VDSL2 pourrait représenter au maximum 106 000 clients. Mais, il n'y a pas de statistiques spécifiques sur ce segment.

FTTH
Sur le FTTH, au 31 décembre, Orange annonçait avoir atteint 319 000 clients pour  un total de 540 000 clients comptés par l’ARCEP, soit une part de marché de 59,1% sur ce segment (58,7% pour le T3, 57,6% pour le T2 et 56,4% sur le T1 et 56,0% au T4 2012. SFR compte 197 000 clients (au moins 200 000 clients à ce jour), soit une part de marché de 36,5%.


Récapitulatif sur le très haut débit 
- Numericable, 1,041 000 millions de clients soit 50,8% du total (55,2 au T3, 56,8% au T2), 
- Bouygues Telecom, 363 000 clients soit 17,7%(18,1% au T3, 18,1% au T2),
- Orange, 319 000 clients soit 15,6% (14,8% au T3, 13,5% au T2),
- SFR, 197 000 clients soit 9,6% (7,6%( ?) au T3, 7,1% au T2),
- Autres (dont Free avec 24 000) 130 000 clients soit 6,3% (4,3% au T3, 4,5% au T2).
Total : 2,050 000 millions de clients.

Source : observatoire de l’ARCEP arrêté à fin décembre 2013.

3  - Récapitulatif calculé à partir des communiqués des FAI
La ligne "autres" est calculée en prenant la différence entre le nombre d’abonnements calculé par l’ARCEP et le nombre total publié par les FAI. Pour les autres FAI, les chiffres sont ceux publiés annoncés lors de la présentation des résultats trimestriels.

http://img.imagesia.com/fichiers/h4/recap-fixe-t4-2013_imagesia-com_h4er_large.gif

4  - Parts de conquête
Quelques statistiques sur les parts de conquête. Cela indique le gain (ou la perte) de nouveaux clients en ADSL et Fibre Optique.

Gain de nouveaux clients sur l’année 2013
Iliad : 276 000, soit 30,3% en part de conquête.
Orange : 215 000, soit 23,6%.
SFR : 182 000, soit 20%.     
Bouygues Telecom : 168 000, soit 18,5%.
Numericable : 69 000, soit 7,6%.
Total 910 000

Gain de nouveaux clients sur le quatrième trimestre 2013
Bouygues : 72 000 soit 27,3% en part de conquête.
Orange : 62 000, soit 23,5.
Iliad : 60 000 soit 22,7%.
SFR : 48 000, soit 18,2%.
Numericable : 22 000 soit 8,3%.
Total 264 000

5 - Accès à la télévision (chiffres ARCEP)
http://img.imagesia.com/fichiers/i2/arcep-tv-t4-2013_imagesia-com_i2pc_large.gif
Spécifiquement, Orange revendique 5,832 000 clients avec un accès actif à la TV. Les autres FAI ne communiquent pas de chiffres.

6 - Bas débit (chiffres ARCEP)
http://img.imagesia.com/fichiers/i2/arcep-bas-t4-2013_imagesia-com_i2pp_large.gif
Sur 165 000 clients, Orange en revendique 85 000. Les autres FAI ne communiquent pas de chiffres.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1615 25-04-2014 17:15:21

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Quelques semaines après avoir perdu son bras de fer avec Numericable pour le rachat de SFR, le groupe Bouygues pourrait se faire du cash en vendant tout ou partie des 29,4 % du capital d'Alstom qu’il détient. La vente pourrait lui rapporter jusqu'à 4 milliards d'euros.

Après avoir jouer de la fibre «nationale» pour empêcher Numericable de reprendre SFR, Martin Bouygues, pourrait se laisser tenter par l’offre de la multinationale américaine General Electric. Martin Bouygues pourra ainsi relancer sa filiale télécom comme il le déclarait récemment : "Bouygues Telecom peut rester seul car il peut compter sur le groupe Bouygues, qui peut lui fournir des moyens importants pour gagner la rude bataille qui s'annonce" (Le Figaro, 12/04).

Sur l'avenir de Bouygues Telecom, Martin Bouygues reste optimiste. Il se pose la question et apporte des réponses Les Echos (24/04) : "Y a-t-il un avenir pour Bouygues Telecom? Oui bien sûr: et cela, pour deux raisons".
"La première de ces raisons, c'est que Dieu merci, le nouvel entrant (l'opérateur Free) va, dès le mois de janvier 2015, être confronté à la réalité des engagements qu'il a pris auprès du régulateur dans son contrat de licence" et Free "va avoir besoin d'avoir (...) un réseau et des fréquences". Sous-entendu celui de Bouygues ? Sauf qu'à quelques mois de la fin de l'itinérance de Free, les conditions de sortie ne sont pas encore très claires.

Reste que pour Bouygues Telecom, d’autres options sont évoquées dont une qui pourrait être de passer un accord avec Orange pour mutualiser une partie du réseau mobile, mais pour cela il faudrait que Bouygues sorte de l’accord de mutualisation avec SFR. Bouygues pourrait également passer un accord avec Orange sur le très haut débit et sortir de la location du réseau de Numericable.

Par cette vente - inespérée même si elle était souhaitée - le groupe Bouygues va aussi donner de l’air à sa filiale télécom et ainsi se donner le choix de son avenir. Sa guerre tarifaire contre Free sera-t-elle amplifiée ? En tout cas, le rachat par Free va devoir attendre encore un peu.

Dernière modification par Hammett (25-04-2014 17:48:06)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1616 28-04-2014 07:48:35

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Avant la publication des chiffres du premier trimestre, un rappel sur les chiffres arrêtés au 31 décembre 2013.

Deuxième partie : la téléphonie mobile

1 - Nombre de clients à un service mobile (ARCEP)
[http://img.imagesia.com/fichiers/i2/arcep-mobile-t4-2013_imagesia-com_i2rp_large.gif

2 - Récapitulatif calculé à partir des communiqués des Opérateurs
Les Mvno sont indiqués à part.

Parce que seul Orange publie des résultats détaillés concernant les Mvno hébergés sur son réseau. Depuis l’arrivée de Free, SFR et Bouygues ne publient plus les résultats de leurs Mvno. SFR ne donne que ses résultats propres et Bouygues additionne ses résultats avec ceux de ses Mvno.

Les chiffres des Mvno sont ceux donnés par l’ARCEP lors de son récapitulatif trimestriel. Le nombre de clients de Bouygues est recalculé en fonction du nombre total hors Mvno défalqué des chiffres d’Orange, SFR et Free.

http://img.imagesia.com/fichiers/h4/recap-mobile-t4-2013_imagesia-com_h4iz_large.gif

Les résultats sont exprimés en milliers de clients et basés sur les communiqués des opérateurs.

Pour rappel, les quelques chiffres connus sur les Mvno :   
Virgin 1,690 000 millions de clients, NRJ +/- 1,2 million, LycaMobile +/- 1million, La Poste 1,000 000, Ortel 250 000,  Prixtel 120 000,  Zéro Forfait 90 000, Numericable 186 000, Budget Telecom 25 000.

Mvno
Orange héberge 1,561 000 pour le compte de Mvno, contre 1,634 000 au 30 septembre, 1,658 000 au 30 juin, 1,849 000 au 31 mars, 2,288 000 au 31 décembre 2012 et 3,062 000 au 31 mars 2013. C’est le seul opérateur qui donne des chiffres sur ses clients Mvno. Bouygues Telecom et SFR ne donnent pas de chiffres. Free n’en a pas.

8,073 000 millions de clients ont souscrit à un service mobile auprès d’un Mvno (tableau 2.2), soit une hausse 202 000 (+5,2), contre une hausse de 15 000 (+0,2%) pour le T3, de 151 000 (1,9%) sur le T2, de 27 000 (+0,4%) au T1 2013 et de 73 000 (0,9%) au T3 2012.
Les Mvno représentent  10,9% du marché total de ce trimestre contre 10,8% du marché total sur le T2,  de 10,9% au T1, et de 10,9% au T4 2012 !   

3 – Numéros mobiles portés (ARCEP)
44% des abonnements sont désormais libres d'engagement, contre 41% au T3, 39% au T2 2013, 36% au T1 2013 et 29% au T2 2012. En douze mois, le nombre de personnes sans engagement est ainsi de 17,7 millions à 26,2 millions. Free Mobile, mais aussi Sosh, B&You et Red sont passés par là.

Le nombre de numéros mobiles portés est de 1,547 000 (Tableau 2.2) au lieu de 1,320 000  au T3, 1,405 000 au T2 2013, 1,851 000 pour le T1 et de 1,293 000 au T3 2012. C’est du même niveau qu’avant l’arrivée de Free Mobile. Cela représente 2,6% des forfaits contre 2,3% en décembre 2011 et 5,7% en mars 2012. Sur 2013, ce taux était de 3,9% à fin décembre 2012. 

Le taux de résiliation pour les forfaits est en baisse et retrouve son niveau moyen de 2011. Il est de 4,7% contre 4,1% au T3 2013, 4,5% au T2 2013, de 5,3% au T1 2013 et de 4,7% au T3 2012. Par contre, pour ce qui concerne le prépayé, ce taux est de 20,8%, de 17,4% au T2, de 18,1% au T1 2013 et 15,5% au T3 2012.

4 – Situation des opérateurs historiques suite à l’arrivée de FreeMobile
http://img.imagesia.com/fichiers/hl/pertes-mobiles-historiques_imagesia-com_hlqk_large.gif

*F = forfait/postpayés et P = prépayé. Les résultats sont en milliers et basés sur les communiqués des opérateurs.

5 – B&You, Red et Sosh
B&You compte 1,750 000 clients soit 18,4% de la base clientèle Bouygues Telecom et 20,6% de ses clients avec un forfait. 
Red compte 1,700 000 clients soit 8% de la base clientèle SFR et 10,1% de ses clients avec un forfait. .
Sosh compte 1,854 000 clients, soit 8,9% de la base clientèle d'Orange et 6,9% de ses clients avec un forfait. Il y a un an c’était respectivement 2,9% et 2,0%.

Dernière modification par Hammett (28-04-2014 07:51:23)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1617 28-04-2014 14:11:27

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Les rumeurs d'un possible rapprochement entre Bouygues Telecom et Orange se poursuivent. Cette fois, c'est le JDD (28/04) qui s'y colle. Selon Stéphane Richard - le pédégé d'Orange : "Il sera difficile pour Bouygues Telecom de partager son réseau avec SFR comme prévu, juge l'un de ses proches. Alors qu'Orange est prêt à discuter avec eux."

Cela avait déjà été évoqué par S.Richard il y a quelques semaines lors d’une interview au quotidien Les Echos(24/03): "Il devrait aussi vraisemblablement conduire Bouygues Telecom à revoir ses partenaires stratégiques, par exemple sur le très haut débit, aujourd’hui avec Numericable, ou sur le partage de réseau mobile, aujourd’hui avec SFR. Orange a rétabli un dialogue de qualité avec Bouygues depuis quelques mois. Nous pourrions renforcer ce dialogue dans cette hypothèse."   

Concernant le mobile, il va d'abord falloir que Bouygues Telecom "casse" l'accord signé en février avec SFR. Pour le très haut débit, Bouygues devra casser l'accord en cours avec Numericable.

Parallèlement, va se poser à terme, les conditions de l'arrêt de l'accord d'itinérance qui permet à Free de louer le réseau d'Orange.   

Les grandes manœuvres dans le Paysage de l'Internet Français ne sont pas terminées.

Dernière modification par Hammett (28-04-2014 14:17:51)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1618 29-04-2014 08:20:58

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Orange vient de présenter ses résultats au 31 mars 2014. C’est plutôt correct sur le fixe avec la montée en puissance du très haut débit fixe qui se substitue à l’ADSL, ou Orange perd des clients.  Dans le mobile, c’est plutôt bon sur les forfaits, mais une nouvelle fois catastrophique sur le prépayé

En France, la baisse du chiffre d’affaires ralentit à  -4,9% après -6,2% au 4ème trimestre 2013 (+1,3 point). L’amélioration concerne à la fois les services mobiles et les services fixes.

La Fibre Optique est en augmentation de 47 000 clients sur le trimestre, après une augmentation de 46 000 au trimestre précédent. En téléphonie mobile, il y a un gain grâce aux forfaits, alors que le prépayé poursuit sa chute. 

Haut débit
Il y a 10,139 000 clients haut débit (ADSL + Fibre Optique + Satellite), soit +205 000 sur un an (2,1%) et +31 000 sur le dernier trimestre (+0,30%). L’estimation est de 40,4% en part de marché. La part de conquête n’est pas donnée. Orange a perdu 20 000 clients en ADSL et en a gagné 47 000 en très haut débit.

Open a atteint 5,163 000 clients soit un gain de 383 000 sur le dernier trimestre et 2,125 000 sur un an (+69,9%). En ADSL, il y a 9,729 000, soit -36 000  (0,4%) sur un an et -20 000 sur le dernier trimestre (-0,2%). En Fibre Optique, il y a 365 000 clients contre 319 000 le trimestre précédent.

Téléphonie Mobile
Sur le trimestre, Orange a gagné 14 000 clients, soit +281 000 forfait (+86 000 hors M2M) et –267 000 en prépayés. Sur un an, c'est une perte de 121 000 clients (-0,5%) soit un total de 26,950 000 millions de clients. Soit un gain de 1,275 000 (dont 795 000 hors M2M) million en forfaits (+6,4%) et -1,154 000 en prépayés (-16,4%).
Sosh a atteint 2,065 000  (+211 000) sur le dernier trimestre et +977 000 sur un an.
Idem pour les Mnvo hébergés chez Orange qui perdent encore des clients par rapport au trimestre précédent à 1,424 000 contre 1,561 000 au T4, 1,634 000 pour le T3, 1,658 0000 pour le T2 et 1,849 000 pour le T1 et 2,612 000 il y a un an.

Lors des trimestres précédents Orange avait:
Gagné au T4 246 000 clients, 414 000 forfaits et -169 000 en prépayés.
Gagné au T3 58 000 clients, 414 000 forfaits et -356 000 en prépayés
Perdu au T2 119 000 clients, +244 000 avec un forfait et -363 000 en prépayés.
Perdu au T1 361 000 clients, +85 000 avec un forfait et -446 000 en prépayés.

Source : Communiqué de presse Orange.

Pour rappel, les résultats au 31 décembre 2013 et ceux au 31 mars 2013.

Dernière modification par Hammett (29-04-2014 21:11:26)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1619 29-04-2014 17:21:08

Mistral628
J'y suis, j'y reste !
Lieu: Rueil-Malmaison (92)
Date d'inscription: 07-01-2011
Messages: 510

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Bonjour,

Hammett a écrit:

Numericable espère de voir augmenter la facture de 7 euros par client. Cela va demander de gros efforts de la part de Numericable, d’autant que les prévisions de résultats pour SFR devrait se dégrader jusqu’en 2015/2016.

Si ça ne concerne que les clients Numéricable/SFR cette augmentation "possible" de 7€ c'est aux ex clients SFR de resté ou non. Mais si Numéricable (comme il en a l'habitude) fait une augmentation de 7€ a tout ces clients (TV, Internet et SFR) la étant client TV je dis non je ne paierais pas pour SFR !
Il n'a qu'a avoir le budget pour financer ses achat (SFR).


Download : 107.06 Mb/s  ||  Upload : 108.14 Mb/s  ||  Ping : 2 ms
Forfait : Livebox Zen Fibre (100/100 Mégas)  ||  LiveBox Play en Firmware : SG30_sip-fr-5.21.1.1

Hors ligne

 

#1620 30-04-2014 08:06:13

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) - N°81

Xavier Niel rachète Monaco Telecom
Souci d’optimisation fiscale ? Souci de respectabilité ? Souhait de passer des vacances bling bling ?
Toujours est-il que Xavier Niel vient de racheter La Tribune (24/04) Monaco Telecom qui revendique 35.000 clients mobiles et 17.000 clients Internet. L’entreprise est très rentable et dégage chiffre d'affaires de 194 millions d'euros et un bénéfice net de 32 millions d'euros en 2012-2013 avec  une confortable marge nette de 16%. L'opérateur historique monégasque détient aussi 36,75% de Roshan, opérateur mobile en Afghanistan également présent au Kosovo.
Monaco Telecom est en monopole sur ce ghetto et nul doute que Xavier Niel voudra ouvrir ce marché afin d’y installer une rude concurrence !

Bouygues fait la paix avec Free
Après avoir  fait la paix avec Orange (édition papier du Canard Enchaîné du 9 avril) contre un chèque de 300 millions, le magazine Challenges (édition papier du 24/04)  annonce qu’à l’occasion de l’accord de vente du réseau de Bouygues à Free, les nouveaux amis ont mis fin à leurs différents contentieux.
Pour l’anecdote, au moment de l’annonce du règlement des contentieux entre Bouygues et Orange, Xavier Niel avait fait quelques déclarations empreintes d’une crise de jalousie à 01Net (01/04) : "Cela me paraît bizarre. J'espère, juste, que ce n'est pas nous, Free, premier client d'Orange, qui allons finir par payer cette indemnisation, au travers de nos contrats avec Orange.". Bizarre, bizarre, comme c'est étrange.

SFR va faire des dons
De cinq milliards d’euros entre 2014 et 2015...A ses actionnaires...Suite à la vente de Maroc Telecom, Activation Blizzard et SFR, les actionnaires de SFR vont toucher 1,34 milliard d’euros cette année et 3,5 milliards d’euros l’année prochaine, une fois la vente de SFR réalisée.
En revendant ses parts minoritaires dans Activision (1 milliard), et SFR (4 milliards), cela devrait laisser 5 milliards d’euros pour développer Canal+, Universal et GVT la filiale télécom au Brésil.   

Mvno
Le Mvno Prixtel va racheter un autre Mvno : Zéro forfait. Le premier compterait 200 000 clients, alors que le second compterait au maximum 50 000 clients. Ces deux opérateurs virtuels sont hébergés par SFR.
Cela ne va pas changer énormément de choses dans le monde des opérateurs virtuels, mais cela vient avec l’arrivée de Free Mobile, faute de taille critique les petits disparaissent.
Auchan Telecom (150 000 clients) a été racheté par EI Telecom (Crédit Mutuel, ex NRJ Mobile), Carrefour Mobile (20, 30 000 clients ?) par Orange, et Simyo (180 000 clients) par Bouygues Telecom. Depuis quelques mois des rumeurs font état d’un possible rachat de Virgin Mobile et le rachat de SFR par Numericable, va voir disparaitre l'offre Mvno de ce dernier.
Selon les chiffres de l’ARCEP, à fin 2013, les Mvno représentent  10,9% du marché et ne profitent que très peu de la croissance du marché.

Dernière modification par Hammett (30-04-2014 10:35:39)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1621 01-05-2014 08:30:41

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) - N°82

Virgin Mobile
Ce n’est pas la grande forme pour Virgin Mobile. Bfm (29/04) publie les résultats du Mvno à fin mars et le nombre de clients baisse de 20 000 (-1,2%) à 1,670 000 sur le trimestre et de  43 000 (-2,5%) sur un an. Au plus haut (juin 2012), Virgin a perdu 255 000 clients (-13,2%).
Les forfaits suivent la même pente. Une baisse de 17 000 (-1,3%) à 1,316 000 sur le trimestre et de 32 000 (-2,4%) sur l’année. Au plus haut (septembre 2012), Virgin a perdu 101 000 (-7,1%) forfaits.  Les forfaits représentent 78,8% des clients, contre 78,9% à fin décembre 2013 et 78,7% à fin mars 2013.

L’avenir de Virgin Mobile est toujours en pointillé. Fin mars, un article du Figaro soulignait que la direction de Virgin étudiait toutes les options possibles : "une vente, un rapprochement avec un autre opérateur virtuel ou une mise en Bourse". L'hypothèse n'est pas nouvelle : une "étude" annonçait que le rachat de Virgin Mobile par Orange aurait du sens. Virgin serait valorisé 250 millions d'euros par Oddo (La Tribune, 30/01). Et les premières rumeurs datent d'avril 2012 (La Tribune, 04/2012). Hier comme aujourd'hui, le prix du client Virgin est estimé à environ 150€...

Orange
Le quotidien Les Echos annonce qu’Orange vient de saisir l’Autorité De La Concurrence pour dénoncer l’accord de mutualisation signé entre SFR et Bouygues au mois de janvier dernier. Orange demande que l’application de cet accord soit suspendue en attendant les réponses de l’ARCEP sur cet accord et l’avis de l’ADLC concernant le rachat de SFR par Numericable.

Pour Orange, le périmètre de l’accord est trop large, que l’accord rend la mutualisation irréversible et qu’il pousse vers le partage des fréquences. Orange ne voudrait pas que SFR se serve du réseau de Bouygues pour remplir ses obligations de couverture 4G à bon compte et signe un accord d’itinérance avec Free. Enfin, les 7000 antennes gagnées doivent être remises sur le marché et pas obligatoirement vendues à Free.

Bouygues est-il chagriné par la démarche juridique d’Orange ? Pas si sur. Tout ce qui lui permettra d’avoir les coudées franches est plutôt une bonne nouvelle.

Orange et Bouygues
Lors de la présentation des résultats d’Orange, le directeur financier Gervais Pellissier – le directeur financier  - a indiqué que la "porte était ouverte" pour Bouygues Telecom si ce dernier souhaitait discuter d'un possible partage de réseau après l'échec de sa tentative de rachat de SFR, avec lequel il a conclu un accord de mutualisation.  Cela confirme les informations publiées par le JDD (28/04) et Les Echos(24/03).

SFR
Dans une lettre aux actionnaires de Vivendi (La Tribune, 30/04), Jean-René Fourtou revient sur le choix de vendre SFR à Numericable. Ce dernier avance que sans la concurrence entre Numericable et Bouygues, il aurait fallu introduire SFR en Bourse et cela n’aurait rapporté qu’entre 11 et 12 milliards d’euros, contre 17 milliards (dont 13,5 en cash) avec Numericable. Bouygues n’a vraiment servi qu’à faire monter le prix de vente.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1622 02-05-2014 07:51:33

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Ah oui...Quand même !! (N°32)
Un récapitulatif à fin 2013 sur les parts de marché concernant les Smartphones. Le grand vainqueur est Samsung qui fait autant que ses 4 poursuivants. A noter la baisse relative d’Apple. Ses ventes progressent moins vite que celle de ses concurrents. Derrière les deux gros, la place pour la troisième place est loin d’être acquise.
Dommage que ce décompte ne détaille pas la catégorie « autres ». Cela permettrait de voir ou en sont  BlackBerry et Nokia et ZTE.   

http://img.imagesia.com/fichiers/g3/smartphone-2013_imagesia-com_g3si_large.gif

En début d’année 2013 (La Tribune, 01/2013), Strategy Analytics - un cabinet de conseils – indiquait que Samsung pourrait vendre 320 millions de Smartphones (215 millions en 2012) contre 159 millions pour Apple (130 millions en 2012). Samsung pourrait atteindre 33% du marché, Apple resterait stable à 20%. LG serait troisième avec 5,6% du marché mondial, devant Huawei.
L'ensemble du marché des Smartphones devait progresser de 27% en 2013 pour atteindre 875 millions d'unités vendues, une croissance moins forte qu'en 2012 (+41%) et qu’en 2011 (+65%).

A fin mars 2014, Les situations ne bougent quasiment pas. Samsung et Apple réunissent 46,5% au lieu de 46,6% au trimestre précédent. Pour le T1, c’est 31,2% pour Samsung et 15,3% pour Apple. Il y a deux ans Samsung était à 28,9% et Apple à 22,8%. Les chinois Huawei, Lenovo et le coréen LG s’installent avec une part de marché d’environ 5% chacun.

Le résultat net de Samsung est 5,2 milliards d’euros pour le trimestre, contre 10,2 milliards d’euros pour Apple. L’Iphone pèse pour 57% dans les résultats d’Apple, c’est-à-dire que sans vente d’iPhone, Apple ferait un bénéfice de 4,4 milliards d’euros, pour Samsung c’est 76%, sans ses Smartphones, il ne resterait que 1,25 milliard.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1623 05-05-2014 07:54:27

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Brèves du sport business et des médias - N° 71

Discovery
En décembre 2012, TF1 et le groupe américain Discovery annonçait un accord qui permettait à Discovery de rentrer dans le capital d’Eurosport et des autres chaines thématiques du groupe TF1 (TV Breizh, Histoire, Ushuaïa TV et Stylia). Pour acheter 20% de la chaine sportive et les 20% des chaines thématique, Discovery avait dépensé 184 millions d’euros.

Pour Eurosport, Discovery avait une option pour monter à 51% du capital à partir de décembre 2014 (Les Echos, 08/10), et vient (Le Figaro, 21/01) de devancer l’échéance en activant l’option dès le début de l’année. Cela va lui coûter 902 millions d’euros. Eurosport France n’est pour l’instant pas concerné : un groupe étranger ne peut détenir plus de 20% d’une chaine présente sur la TNT payante.
 
L’Europe est le terrain de Discovery, il vient de racheter des chaines en Italie et en Europe du Nord, car celui des Etats-Unis est devenu très concurrentiel.
Reste à connaitre les intention de Discovery sur les achats de droits, car en France, ce sera compliqué de s’insérer entre Canal+ et beIn Sports.

Foot italien
Droits tv du foot italien : 5,94 milliards d’euros c’est le montant des nouveaux droits tv pour le championnat d’Italie entre 2016 et 2021. C’est le minimum garanti par l’agence de marketing Infront à la Ligue de football italienne pour la commercialisation des droits TV de la Serie A. C’est 990 millions par saison au lieu 960 millions par saison lors de l’accord précédent.
En comparaison, la Ligue 1 perçoit ainsi 626,7 millions d'euros au total pour la saison 2013-2014, l'essentiel étant apporté par Canal+ (427 millions d'euros) et beIN Sports (173,1), et à partir de la saison 2016/2017, le montant sera de 780 millions par saison, soit 3,9 milliards pour 5 ans. 

Pour un récapitulatif des droits tv du foot européen, c’est

Dernière modification par Hammett (27-05-2014 11:28:00)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1624 06-05-2014 07:52:31

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Décidément, le temps n'est pas au beau fixe pour Virgin Mobile. Alors que la semaine dernière le plus gros Mvno annonçait des résultats très décevant (Bfm, 29/04) la question de son avenir commence à se poser avec beaucoup trop d'insistance.

Le quotidien Les Echos relance l'information d'une possible vente du Mvno. Suite à une restructuration, un de ses principaux actionnaires le britannique Carphone Warehouse a décidé de vendre ses 46 %.

Avec 1,670 000 clients, Virgin reste une proie intéressante. Selon le quotidien, Bouygues et SFR seraient intéressés. Pour rappel, SFR héberge environ 70% des clients du Mvno. Orange ne serait pas chaud et Free pas candidat. Le prix de vente pourrait se situer entre 150 millions si c'est un Mvno qui se place et 300 millions si c'est un opérateur. Il reste également l'option d'une introduction en Bourse. La date butoir pour déposer des offres serait le 15 mai.

L'histoire n'est pas nouvelle. Fin mars, un article du Figaro soulignait que la direction de Virgin étudiait toutes les options possibles : "une vente, un rapprochement avec un autre opérateur virtuel ou une mise en Bourse". Fin janvier, une "étude" annonçait que le rachat de Virgin Mobile par Orange aurait du sens. Virgin serait valorisé 250 millions d'euros par Oddo (La Tribune, 30/01). Les premières rumeurs datent d'avril 2012 (La Tribune, 04/2012).

Il faut se souvenir que Virgin Mobile s'était associé avec Numericable pour obtenir la quatrième licence de téléphonie mobile ! Si cela se concrétise, cela démontrerait que l'arrivée d'un quatrième opérateur et la guerre tarifaire se traduit d'abord par la disparition des plus petits opérateurs. Les Mvno n'arrivent plus à suivre le rythme. La taille est importante afin de se développer.

Auchan Telecom (150 000 clients) a été racheté par EI Telecom (Crédit Mutuel, ex NRJ Mobile), Carrefour Mobile (20, 30 000 clients ?) par Orange, et Simyo (180 000 clients) par Bouygues Telecom, Prixtel (200 000 clients) va racheter Zéro Forfait (50 000 clients). Selon les chiffres de l’ARCEP, à fin 2013, les Mvno représentent  10,9% du marché et ne profitent que très peu de la croissance du marché.

Dernière modification par Hammett (06-05-2014 08:14:48)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#1625 07-05-2014 07:57:20

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37844
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Quelques chiffres et quelques statistiques (hors résultats financiers) suite à la publication des résultats de France Telecom au 31 mars. Ces chiffres portent sur l’activité Internet et sur l’activité mobile). Ce qui marche : très haut débit, Open et Sosh.

Haut et très haut débit
Le fait notable est d’importance : le nombre de clients ADSL baisse. S’agit –il d’un phénomène passager ou Orange va-t-il voir les clients en très haut débit progresser  au détriment des clients en haut débit ? Tendance à confirmer pour le trimestre prochain.
Trimestre après trimestre le nombre de clients sans abonnement téléphonique progresse.
Le nombre de clients avec une offre Open est de 5,163 000 millions. C’est le toujours le moteur de croissance d’Orange. Les offres Open représentent 50,9% des clients avec une connexion internet. 
Le nombre de clients en Fibre Optique est en augmentation constante et commence à avoir un bon rythme de croisière. Orange arrive à convertir de plus en plus de clients à cette technologie. A contrario, combien de temps va mettre Orange à voir disparaître les 80 000 clients en bas débit ?

Téléphonie mobile
Orange progresse grâce aux forfaits (+244 000) et a dépassé le seuil des 21 millions de clients. Par contre sur le prépayé, la baisse s’accélère et Orange semble laisser filer. Préférant se concentrer sur les clients moins «volages» et qui rapportent beaucoup plus. Cela se ressent également pour les Mvno hébergés sur le réseau Orange, cela baisse continuellement, le niveau du premier trimestre 2014 est égal à celui à fin 2007 !

Sosh représente 9,9% des clients avec un forfait contre 8,9% à fin décembre 2013 et 7,7% de l’ensemble des clients chez Orange, contre 6,9% à fin décembre 2013.
A fin décembre 2012, c’était respectivement 2,9% et 2,0%.
Sosh représente 75% des recrutements contre 57% pour le T4 2013, 61% sur le T3 et de 73,5% sur le T1. Sosh tire la croissance mobile chez Orange.   

http://nsa34.casimages.com/img/2014/05/06/140506123446226457.gif

Dernière modification par Hammett (07-05-2014 07:57:41)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2008 PunBB