#2751 17-05-2017 08:10:32

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37503
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Sur le fixe et selon l'estimation d'Orange de sa part de conquête (35,7%), avec un solde de 69 000 nouveaux clients, cela donne un total de 193 000 nouveaux clients sur le T1. Bouygues Telecom augmente sa base client de 88 000, SFR baisse de 33 000.
Il reste un solde de 69 000 nouveaux clients Free. A confirmer demain.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#2752 17-05-2017 08:19:41

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37503
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Concernant les forfaits mobiles (y compris m2m et entreprise). Orange +604k nouvelles cartes sim, Bouygues Telecom +403k, SFR +165, pour un total ARCEP de +1,457k. Cela laisserait à Free un gain de 285k sur ce trimestre.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#2753 18-05-2017 07:48:17

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37503
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Iliad vient de publier ses résultats pour le premier trimestre 2017.
Ce sont des résultats solides commercialement et financièrement. 369 000 clients sur le Ftth (+59 000 par rapport au T4) pour 4,8 millions de prises raccordables. Sur le mobile : 80% des recrutements nets sont enregistrés sur l’offre à 19,99 euros/mois.

Sur le fixe, c'est une augmentation de 235 000 clients (+3,8%) sur 12 mois et de 66 000 sur 3 mois soit 1%. Sur le mobile, c'est une augmentation de 8,7% sur 12 mois et 1,9% sur le dernier trimestre.

Ce qui est bien avec Free, c'est que le nombre de clients est sans décimales de trop. Et pour la première fois, Free donne enfin le nombre de ses clients Ftth. Merci Free pour la transparence !

Pour Free : "La ré-accélération de la croissance du chiffre d’affaires Haut Débit et Très Haut Débit se poursuit, avec une hausse de 5% à près de 700 millions d’euros, tandis que le chiffre d’affaires mobile enregistre une croissance de plus de 9% au 1er trimestre 2017, à près de 530 millions d’euros."

http://nsa38.casimages.com/img/2017/05/18/170518080929312973.png


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#2754 18-05-2017 08:12:38

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37503
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Quelques données sur les parts de conquête sur les forfaits mobiles Grand Public (hors m2m, prépayés et mvno’s, mais en comptant le segment Entreprise) et sur le fixe (avec le très haut débit) pour les 4 principaux opérateurs sur le T1.

Sur le fixe et sur le trimestre, Bouygues termine devant Orange qui engrange avec la Fibre Optique. Derrière, Free n’est pas loin et commence à engranger sur le FttH. SFR est toujours négatif.

Sur le mobile, Free est toujours devant et signe un bon trimestre. A contrario, Orange est vraiment faiblard et SFR est retyrouve du souffle

Fixe
Sur le T1
Bouygues 88 000 nouveaux clients, soit 39,4% de parts de conquête,
Orange 69 000, soit 31,0%.
Free 66 000, soit 29,6%,
Total 223 000
SFR est négatif de 33 000

Sur l’année 2016
Orange, 417 000 nouveaux clients, soit 42,7% de parts de conquête,
Bouygues 313 000, soit 32,0%.
Free 247 000, soit 25,3%,
Total 977 000
SFR est négatif de 227 000

Mobile
Sur le T1
Free, 240 000 nouveaux clients, soit 40% de parts de conquête,
SFR 157 000, soit 26,1%
Bouygues 130 000, soit 21,7%,
Orange 73 000, soit 12,2%.
Total 600 000

Sur l’année 2016
Free, 1,015 million nouveaux clients, soit 47,9% de parts de conquête,
Bouygues 591 000, soit 27,9%,
Orange 511 000, soit 24,1%.
Total 2,117 millions
SFR est négatif de 268 000


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#2755 19-05-2017 06:20:50

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37503
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Après la publication des résultats de Bouygues, Free, Orange et SFR, voici le tableau récapitulatif des parts de marché dans le fixe à fin mars 2017.

http://nsa38.casimages.com/img/2017/05/18/170518111637120859.png

Précisions
- Les données (exprimées en milliers) sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues, Free, Orange et SFR. 
- La catégorie « autres » est calculée en prenant le total des abonnement haut et très haut débit publié par l’ARCEP à fin décembre 2016 et en défalquant les totaux de Bouygues, Free, Orange et SFR à fin décembre. Il sera actualisé avec la publication prochaine des chiffres l’ARCEP à fin décembre.
- On y trouve donc par exemple les opérateurs DCOM, il y a également les opérateurs professionnels et les opérateurs locaux, les FAI alternatifs.
- Pour lire le tableau : Orange est à 40,3% de parts de marché avec 11,220 millions de clients et a recruté 390 000 nouveaux clients entre le T1 2016 et le T1 2017, soit une augmentation de 3,6% de sa base clientèle. 

Bouygues Signe un bon trimestre, mais sur un an, Orange est toujours devant en valeur absolue. Bouygues va devoir faire plus sur le FttH. Globalement, la dynamique continue d’être bonne

Free est maintenant bien installé à la deuxième place devant SFR, mais ne progresse plus que lentement, mais comment à embrayer sur le Ftth.

Orange est maintenant bien au-dessus de la barre des 40% de pdm. La Fibre Optique lui permet de grignoter un peu sur la concurrence, mais pas non plus de quoi prendre ses distances. L’année 2017 commence comme s’était terminée l’année 2016. C’est « pépère » !

SFR Comme en 2016, le résultat est négatif sur le début de l’année 2017. Le redressement n’a pas encore commencé. A ce jour, la politique dans les contenus ne porte pas ses fruits et SFR fait (une fois de plus) un relatif petit trimestre sur le très haut débit.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#2756 19-05-2017 20:58:15

sidious
On est bien ici
Date d'inscription: 01-07-2015
Messages: 103

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

A l'occasion de la publication de son observatoire 2016 des marchés,
l'Arcep a fait le point, au cours d'une conférence de presse, sur les principales données économiques du marché français des télécoms en 2016, sur les obligations de déploiement mobile des opérateurs en zones peu denses et sur sa philosophie de régulation en matière d'investissement :
http://www.arcep.fr/index.php?id=1
Le fil d'infos du 19 mai: Conférence de presse

Hors ligne

 

#2757 22-05-2017 07:41:49

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37503
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Après la publication des résultats de Bouygues, Free, Orange et SFR, voici le tableau récapitulatif des parts de marché dans le mobile à fin mars 2017.

http://nsa37.casimages.com/img/2017/05/20/170520040512666684.png

Précisions
- Les données sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues, Free, Orange et SFR. 
- Par opérateur, c’est le nombre total de clients (y compris les Mvno et filiales) qui est pris en compte.
- Pour lire le tableau : Orange est à 40,2% de parts de marché avec 31,214 millions de clients et a gagné 1,979 million de clients entre le T1 2016 et le T1 2017, soit une hausse de 6,7%.

Le détail
Bouygues fait un bon trimestre. Son différentiel avec Free a un peu augmenté et tient avec le m2m et une politique agressive des prix, ce qui lui permet de se maintenir à distance de Free.

Free est à 16,7% du marché, et malgré de bons chiffres sur le recrutement ne performe plus assez pour contrer le développement du m2m chez ses concurrents. Toujours la même problématique : comment atteindre l'objectif affiché de 25% du marché ? La dynamique n’est plus assez forte.

Orange continue de perdre sur le prépayé et est en forte croissance sur le m2m ce qui lui permet de maintenir ses parts de marché. Mais, ce n’est pas suffisant sur le segment Grand Public.

SFR commence à se refaire une (petite) santé sur les forfaits. Mais c’est loin d’être suffisant. SFR est passé derrière Free (12,405k vs 12,940k de clients). SFR est dans la nasse et ne s’en sort pas.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#2758 23-05-2017 07:41:57

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37503
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Après la publication des résultats de Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR à fin mars 2017, voici un tableau récapitulatif des parts de marché pour le très haut débit selon les critères de l’ARCEP (débit >= 30Mbts).

Précisions
- Les opérateurs gagneraient à publier des chiffres clairs et à séparer le VDSL du reste du THD.
- Free a publié des chiffres à fin juin 016 et fin 2016. Pour le T1 2016, c'est une estimation de François04, pour le T3, une moyenne entre fin 2015 et fin juin 2016. A noter que Free a enfin donné (via son cp) des chiffres pour le T1 2017.
- Pour lire le tableau : SFR est à 43,7% de parts de marché avec 1,916 million de clients et un gain de 207 000 clients sur 12 mois soit une augmentation 12,1% de sa base clientèle du T1 2016 au T1 2017. 

http://nsa38.casimages.com/img/2017/05/18/170518124808125001.png

Bouygues Le THD représente 16,2% de sa base clientèle à fin T1 2017 contre 15,5% à fin 2016, 14,6% à fin 2015, 15,6% à fin 2014, 18,3% à fin 2013 et 16,1% à fin 2012. A noter la montée en charge du FttH.

Free Le FttH représente 5,7% de sa base clientèle à fin T1 2017 contre 4,9% à fin 2016, 3,0% à fin 2015 et 1,7% à fin 2014. Il commence à se passer quelque chose du côté de chez Free !

Orange Le FttH représente 14,1% de sa base clientèle à fin T1 2017 contre 13,0% à fin 2016, 8,9% à fin 2015, 5,4% à fin 2014, 3,2% à fin 2013 et 1,8% à fin 2012. La machine est en marche. 

SFR Le THD représente 32,4% de sa base clientèle à fin T1 2017 contre 31,5% à fin 2016, 26,3% à fin 2015 et 26,5% à fin 2014. Progression régulière qui permet à SFR de faire la course en tête. C’est le seul point positif dans les résultats commerciaux de SFR.

Dernière modification par Hammett (23-05-2017 07:58:13)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#2759 24-05-2017 09:20:28

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37503
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) - n°227

SFR attaque Orange sur le FttH
SFR attaque de nouveau Orange en justice. Cette fois, c’est devant le Tribunal de commerce de Paris. C’est le quotidien Les Echos (16/05) qui donne l’information. Le sujet concerne la couverture des zones moyennement denses sur le Ftth.  En 2011, un accord entre Orange et SFR prévoyait un partage 80/20, depuis SFR a été racheté et SFR veut une plus grosse part.

Mi-février, l’ARCEP avait invité Orange a faire un effort envers SFR et avait invité «les acteurs à aller vers un partage plus équilibré, en accord avec l'Autorité de la concurrence et le gouvernement, pour permettre une accélération du déploiement de la fibre».
Depuis, rien n’a bougé. SFR accuse Orange de bloquer la négociation, Orange rétorque qu’il a remplacé  SFR dans beaucoup de villes, SFR privilégiant le câble au détriment du FttH.

D’ailleurs, SFR s’est vu infligé une sanction de 40 millions d'euros, pour n'avoir pas respecté les engagements commerciaux pris auprès de Bouygues Telecom après le rachat de SFR par Patrick Drahi. Avant le rachat de SFR par Numericable, SFR avait un accord avec Bouygues portant sur le déploiement de la Fibre Optique. Après le rachat, SFR n’a pas tenu ses engagements. L’ADLC s’était auto-saisie en octobre 2015. Au delà de l’amende, l’ADLC impose "à Altice/SFR Group un nouveau calendrier d'exécution comprenant des paliers de réalisation, assortis d'astreintes progressives, afin de la contraindre à procéder à l'adduction de l'ensemble des points de mutualisation non effectivement adductés. Ainsi, dans un délai de douze mois, Altice/SFR Group devra avoir adducté l'ensemble des points de mutualisation (de « stock » et de « flux »), sauf difficultés dûment justifiées. Un mandataire indépendant sera chargé de suivre les conditions de la maintenance ainsi que l'avancée des adductions et présentera tous les 3 mois à l'Autorité un rapport faisant état de l'exécution des injonctions.".
SFR va faire appel de la décision (Le Figaro, 09/03).

Altice encore sanctionné ?
La Commission Européenne s’en prend à Altice. Il s’agit du rachat de Portugal Telecom en 2015. La Commission estime que Altice a pris les rênes de l’opérateur avant que la Commission donne son accord à Altice. Si la décision est confirmée, Altice pourrait écoper d’une amende pouvant aller jusqu’à 10% du chiffre d’affaire du groupe (23,5 milliards). Altice conteste la vision de la CE.
Ce n’est malheureusement pas une nouveauté. L'Autorité de la concurrence a infligé à Altice une amende de 80 millions pour avoir anticiper la prise de contrôle de SFR sans avoir obtenu l’accord de l’Autorité de la Concurrence. Au total, depuis le rachat de SFR, c’est un total de 135 millions d’euros que s’est vu infliger Altice. Une paille par rapport aux droits tv de la Ligue des Champions.

Rebranding
Voilà, c'est fait, SFR va changer de nom et devenir Altice, qui devient ainsi une marque mondiale. Les activités médias ne sont pas concernées. SFr Sport va t-il changer de nom, ce qui permettrait une reprise dans les réseaux de la concurrence, sans que le nom de l'opérateur apparaisse ?

Dernière modification par Hammett (24-05-2017 09:24:56)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#2760 25-05-2017 07:32:58

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37503
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Alors que les opérateurs ont publié leurs résultats à fin mars 2017, quelques statistiques sur le très haut débit peuvent en être tirées.

Lignes commercialisables
Le nombre de lignes commercialisables par chaque opérateur (selon les chiffres des opérateurs et selon une définition "élastique" de commercialisable). Pour Bouygues, il s’agit des lignes Ftth. Pour SFR, ce sont celle de son réseau ftth et cable (>= 100Mb/s) upgradé. Orange poursuit sa dynamique. Free fait mieux que SFR.

http://nsa37.casimages.com/img/2017/05/18/170518010646698861.png

Taux d’occupation
Le taux d’occupation est le taux du nombre de clients par rapport au nombre de lignes "connectables". Les taux ne sont pas énormes. Free et Bouygues commencent à engranger. Orange déroule et SFR est en baisse…

http://nsa38.casimages.com/img/2017/05/18/170518011428250556.png

Gains de nouveaux clients
Rubrique ou seul Orange publie des statistiques trimestrielles. Dans la conquête de "nouveaux" clients, Orange fait de bons scores, mais cela reste à un niveau relativement moyen en termes de gains en parts de marché.
A fin décembre 2016, Orange a gagné 127 000 clients sur le FttH dont 65 000 étaient de nouveaux clients, soit 51% du total. 145 000 clients sur le FttH dont 77 000 étaient de nouveaux clients, soit 53% du total. Au total, depuis janvier 2014, Orange a gagné 1,260 million de clients, 662 000 étaient de nouveaux clients, soit 52,5% (48% à fin 2014 et 47,7% à fin 2015, 52,7% à fin 2016).


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#2761 26-05-2017 08:09:02

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37503
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) - n°228

SFR et les contenus sportifs
Après l’achat des droits pour les coupes d’Europe de football pour 350 millions d’euros, Orange a critiqué la stratégie dans les contenus de SFR et SFR a bien sur répliqué.
C’est Pierre Louette, le directeur délégué d’Orange, qui estime que SFR va devoir rétrocéder des droits sportifs télévisés pour rentabiliser sa mise : "On constate que SFR s'est engagé de façon très volontaire dans les droits sportifs avec des sommes très importantes. Mais je ne suis pas certain de voir l'effet de ces acquisitions-là, sur leurs derniers résultats (…) Il faudrait convertir à la passion du foot quelques millions de téléspectateurs en plus !" (Les Echos, 16/05).
D’autre part : "Forcément, il y aura un moment où ils seront contraints de rétrocéder des droits aux autres. On verra comment on réagira à ce moment-là... On n'est pas inquiets, on a des résultats stables inscrits dans la durée."
Pierre Louette a cité l'exemple de l'opérateur Telefonica, en Espagne, qui a acheté les droits de la Liga et en a "rétrocédé des lots entiers", notamment à la filiale espagnole d'Orange.
Il n’est pas revenu sur l’accord commercial prévu - mais toujours pas conclu - entre Orange et Canal+

De son coté, c’est Michel Combes qui s’est chargé de la réponse :Notre stratégie est mûrement réfléchie. Elle s'inscrit dans une perspective d'une dizaine d'années. On n'est pas encore là où on doit être, ces droits, on va commencer à les distribuer en 2018.(…) Regardez BT en Angleterre, qui est reparti en croissance très significative de ses activités fixe, après avoir investi dans ses réseaux et acquis les droits de la Ligue des champions. J'ai toujours dit que cette stratégie m'avait inspiré."
(Les Echos, 18/05).

Dans une analyse, le courtier Oddo estime que SFR peut engranger "entre 300.000 et 700.000 nouveaux clients (…) avec un revenu par abonné entre 30 et 40 euros (…) En somme, SFR serait en mesure de générer 205 millions d'euros à 570 millions d'Ebita par an pour absorber les 350 millions d'euros de coûts supplémentaires.".

Il ne reste plus qu’à SFR de gagner des clients. Sur le fixe depuis le rachat (3ème trimestre 2014), SFR a perdu 444 000 clients et a perdu sa deuxième place au profit de Free. SFR est passé de 24,7% de parts de marché à 21,2%. Il va donc lui falloir arrêter l'hémorragie et convertir ses clients sur les forfaits premiums. Beau challenge.

Orange
Que va faire Emmanuel Macron avec Orange ? "La participation de l’Etat dans une entreprise comme Orange peut évoluer. Cependant l’Etat joue chez orange un rôle de stabilisation de l’actionnariat dans un contexte ou le secteur connait des évolutions importantes.".
A ce jour, l’Etat est actionnaire pour 22,95% (13,39% via la BPI et 9,56% via l’APE). La vente en totalité pourrait lui rapporter jusqu’à 9 milliards d’euros, mais il est plus probable que l’Etat se désengage que partiellement. Cela pourrait-il faire rentrer Vivendi ou Bouygues dans une plus vaste consolidation ? A suivre.

Dernière modification par Hammett (26-05-2017 08:12:39)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#2762 29-05-2017 06:17:38

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37503
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Ce tableau récapitule - à fin mars 2017 - le nombre de clients pour Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR pour le mobile (y compris mvno) et pour le fixe avec la part de marché (pdm) correspondante.

http://nsa37.casimages.com/img/2017/05/18/170518032646264562.png

SFR poursuit sa baisse. En 17 trimestres, la perte est 2,696 millions de clients. Sur le dernier trimestre, c’est Bouygues qui en profite le plus (+0,2%), Free et Orange se partage la même chose (+0,1%).   

Depuis l'arrivée de Free Mobile et le rachat de SFR, les cartes ont été redistribuées. Depuis fin 2012, SFR (ensemble des segments) a perdu 5,8 points et 2,6 millions de clients. Orange (mvno et prépayés) a perdu 2,2 points mais gagné 2,5 millions de client, Bouygues gagne 1,3 point et 3 millions de clients, Free 7 points et 8,5 millions de clients. 

Précisions
- Les données sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues, Free, Orange et SFR. 
- Pour SFR, les clients de Virgin Mobile et ceux de Numericable sont inclus à partir de 2012.
- Le(s) Mvno(s) sont inclus chez leur(s) opérateur(s) hébergeur(s).
- Orange compte 42,562 millions de clients, soit 40,8% du total.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#2763 30-05-2017 06:54:46

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37503
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) - n°229

Stéphane Richard est revenu sur l’actualité lors d’un entretien au quotidien Le Monde (26/05).

La convergence télécoms-médias l’offensive de Patrick Drahi
"Je ne suis pas un converti de la convergence et je pense que je ne le serai jamais. Si cela consiste à faire des chèques de 400 millions d’euros par an pour acheter des droits sportifs ou 1,5 milliard pour des droits de foot, je n’en fais pas partie. Nous avons payé pour ça chez Orange il y a quelques années.
(…)  Le raisonnement économique ne tient pas et ne tiendra jamais avec une telle inflation des droits face à des consommateurs qui ne sont pas prêts à doubler le prix de leur abonnement (…) Je ne comprends pas comment on peut défendre un tel modèle.
".

Lorsque Orange s’était lancé, le catalogue n’était pas assez important et Orange Sport était en exclusivité chez Orange. Les conditions n’étaient clairement pas suffisantes pour réussir.

l’offensive de Patrick Drahi
"Je ne sais pas mettre 7,5 milliards d’euros dans les réseaux, comme on va le faire cette année et, en plus, 2 milliards d’euros dans les contenus. Drahi est très fort. Nous n’avons pas le même bilan que lui, ni les mêmes actionnaires.".

Pierre Louette (le directeur délégué d’Orange) estime que SFR sera contraint de revendre une partie des droits de la ligue des champions. SFR estime avoir 10 ans pour réussi et compte sur l’OTT…A voir ! Mais distribution chez les concurrents, à ce joue, cela ressemble à un pari pour SFR.

L’alliance avec Canal+
"Canal+ n’est pas à vendre, mais nous avons un intérêt commun, ¬qui est que l’ensemble du marché de la télévision payante ne soit pas confisqué par M. Drahi. Canal+ aura des soucis, s’il perd la Ligue 1. Notre démarche consiste donc à rapprocher industriellement, commercialement et en distribution Canal+ et Orange. C’est de cela que nous discutons avec les dirigeants de Vivendi.".

Les droits tv de Ligue 1 vont être déterminants. Si SFR l’emporte, Canal+ sera en difficulté et SFR gagnera de nouveaux clients. Orange peut aussi y laisser des plumes, mais Bouygues et Free également…En attendant, il n’y a toujours pas d’alliance, à moins que les protagonistes attendent la décision de l’ADLC sur la poursuite ou la levée des obligations de Canal+ (obligations imposées depuis le rachat de TPS en 2007) en tant que leader - en situation de quasi monopole - de le télévision payante . 

La privatisation d’Orange
"Sur le plan économique, en tant que dirigeant, cela ne pose aucun souci. L’entreprise est prête grâce à un bilan solide et de bonnes perspectives, jugées telles par le marché. Mais ce sujet n’est pas qu’économique et financier, il est aussi poli¬tique et culturel. A l’international, ce serait un avantage pour nous de ne plus avoir l’Etat dans notre capital. En France, c’est plus compliqué car la moitié du personnel est encore sous statut de fonctionnaire. C’est aussi un actionnaire de long terme. Mais des conflits d’intérêts peuvent apparaître entre l’Etat actionnaire, régulateur et stratège.".

Emmanuel Macron devrait désengager l’Etat, mais cela ne sera que partiel afin de garder un œil stratégique sur Orange. Le rêve de Stéphane Richard de voir un Etat moins interventionniste se réalisera t-il ?


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#2764 31-05-2017 08:24:39

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37503
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Brèves du sport business et des médias – n°202

Ligue des Champions en Angleterre, Espagne & Allemagne
Alors que c'est SFR qui a remporté les droits tv de la Ligue des Champions et de la Ligue Europa, le cycle de renouvellement des droits tv de la Ligue des Champions a débuté il y a quelques mois et c’est le Royaume-Uni qui avait ouvert le bal avec un nouveau record.

C’est BT (adepte de la convergence télecom/contenu et modèle de SFR) qui s'était imposé face à Sky au prix de 1,2 milliard de livres (1,39 milliard d'euros), soit quasiment un tiers de plus qu'avant. Cela représente 394 millions par saison et 32 % de plus que les trois saisons précédentes que BT avait chipé pour 897 millions à Sky, son grand concurrent de télé payante outre-Manche. Ces droits entreront en vigueur à partir de la saison 2018-2019

En Espagne, l’UEFA aimerait obtenir un montant supérieur à 200 M€ par exercice de recettes télévisuelles soit une revalorisation de 30%. A ce jour, les télévisions espagnoles déboursent au global une somme de 165 M€ par saison. Le diffuseur BeIN Sports reverse à lui seul une enveloppe de 110 M€ par saison.

En Allemagne, l’UEFA devrait toucher plus de 200M€ par, l’ensemble des 3 saisons avoisinant un pactole compris entre 600 et 700M€. A titre de comparaison, le cycle actuel offrait 119M€ annuels.

Le quotidien l’Equipe (édition papier du 12/05) a publié une infographie sur l’évolution des droits tv de la Ligue des Champions et de la Ligue Europe (anciennement Coupe de l’UEFA) dans les grands championnats européens.

http://nsa38.casimages.com/img/2017/05/12/170512080736717252.gif

Et l’évolution en France

http://nsa37.casimages.com/img/2017/05/26/170526071526153856.png

Rugby
BeIN Sports et France Tv ont renouvelé les droits tv des Coupe d’Europe de Rugby jusqu‘en 2022. Et contrairement aux pronostics, ni Canal+ ni SFR Sport n’ont candidaté. Le montant de la transaction n’a été révélé.

Dernière modification par Hammett (10-06-2017 08:57:29)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#2765 01-06-2017 08:29:25

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37503
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Après la publication des résultats à fin mars 2017, voici un récapitulatif sur quelques données générales publiées par Bouygues Telecom et Free. Quel est le troisième opérateur mobile ?

http://nsa38.casimages.com/img/2017/05/18/170518095530765079.png

Mobile
Bouygues est devant pour 419 000 clients et son écart s’accroit tranquillement avec le m2m, par contre sur le segment des forfaits (hors m2m), Free est devant pour 2,993 millions.

Fixe
Sur le fixe, depuis décembre 2013 et malgré ses efforts commerciaux, Bouygues n’a comblé l’écart avec Free que pour 365 000 clients.

Finance
Sur le chiffre d’affaire Free est devant pour 2 petits millions. A fin 2016, Bouygues était devant pour 39 millions, à fin 2015, Bouygues était devant pour 91 millions, alors que l’avance était de 270 millions à fin 2014 pour Bouygues et de 900 millions à fin 2013. Globalement la situation financière de Bouygues Telecom s’améliore doucement.
A noter que lors des trimestres impairs, Free ne publie pas de résultats financiers.

Dernière modification par Hammett (01-06-2017 08:30:33)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#2766 02-06-2017 06:14:09

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37503
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Après la publication des résultats de Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR à fin mars 2017, voici un tableau récapitulatif des parts de marché sur les forfaits mobiles du segment grand public (hors M2M, mvno pour les opérateurs, prépayés et entreprise) pour les 4 opérateurs nationaux, les mvno et les Opérateurs de réseaux mobiles outre-mer. 

http://nsa37.casimages.com/img/2017/05/20/170520082738227437.png

Sur les seuls forfaits vendus en propre, c’est-à-dire hors mvno, m2m, prépayés et entreprise, il est intéressant de noter que Free avec 24,0% de parts de marché conforte sa deuxième place devant SFR avec 23,0%.
Avec sa politique de promotions, Bouygues grignote (un peu) quelques parts de marché, au contraire d’Orange qui recrute, mais pas assez pour garder ses positions. SFR a perdu 1,2 point en 12 mois.

Précisions
- Les données sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR et l’ARCEP
- Au T1, Orange compte 18,190 millions de clients avec un forfait grand public, ce qui représente une part de marché de 33,7% et une augmentation de 464 000 cartes sim, soit une augmentation de 2,6% de sa base client entre le T1 2015 et le T1 2016.
- Bouygues est le seul à ne pas séparer ses forfaits entreprise. Comme sa part de marché sur ce segment est estimée à 6%, je la retranche en me basant sur les chiffres du segment entreprise du T1 publié par l’ARCEP.
- Pour la rubrique autres : d’abord addition des forfaits Bouygues, Free, Orange, SFR et mvno retranché du total résidentiel Métropole + Dom. On y trouve les Opérateurs de réseaux mobiles outre-mer (Dauphin Telecom, Digicel AFG, Globaltel, Orange Caraïbe, Orange Réunion, Outremer Telecom, SAS SPM, Société Réunionnaise du Radiotéléphone (SRR), Telco OI, UTS Caraïbe) et les mvno. Pour les mvno, Orange isole cette donnée, mais pas Bouygues Telecom, pour SFR, ce n’est pas tout à fait clair et Free n’en a pas. On peut donc retrouver des mvno dans cette rubrique mais aussi chez Bouygues et SFR.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#2767 05-06-2017 07:13:09

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37503
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

L'ARCEP vient de publier son "Observatoire des marchés des communications électroniques en France 1er trimestre 2017 - résultats provisoires- ".

1- Nombre d’abonnements haut et très haut débit (chiffres ARCEP)
http://nsa38.casimages.com/img/2017/06/02/170602055726202162.png

Evolutions
Globalement, sur les 12 derniers mois le marché poursuit sa croissance avec un taux de 3,1%, c’est en stabilisation par rapport aux trimestres précédents. Sur les douze derniers mois la croissance est de 850 000 nouveaux abonnements. Sur le dernier trimestre, l'ARCEP calcule 252 000 nouveaux clients.

Le nombre d'abonnements à haut débit s'élève à 22,09 millions, soit un recul de 479 000 sur un an et une baisse de 143 000 sur le trimestre

Le nombre d'abonnements à très haut débit s'élève à 5,840 millions, soit une hausse de 1,330 million (dont 847 000 pour le Ftth) sur un an et une hausse de 394 000 (dont 266 000 pour le Ftth) sur le trimestre.

Pour l’ARCEP : "Le nombre d'abonnements à très haut débit représente désormais 37% du nombre total de logements éligibles au très haut débit, en croissance de 6 points en un an. En outre, fin mars 2017, plus d'un abonnement internet actif sur cinq est à très haut débit.".

2- Récapitulatif calculé à partir des communiqués des FAI
http://nsa38.casimages.com/img/2017/06/02/170602055201120772.png

Précisions
- Les données (exprimées en milliers) sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues, Free, Orange et SFR. 
- La catégorie « autres » est calculée en prenant le total des abonnement haut et très haut débit publié par l’ARCEP à fin mars 2017 et en défalquant les totaux de Bouygues, Free, Orange et SFR à fin mars.
- On y trouve donc par exemple les opérateurs DCOM, il y a également les opérateurs professionnels et les opérateurs locaux, les FAI alternatifs.
- Pour lire le tableau : Orange est à 40,2% de parts de marché avec 11,220 millions de clients et a recruté 390 000 nouveaux clients entre le T1 2016 et le T1 2017, soit une augmentation de 3,6% de sa base clientèle.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#2768 06-06-2017 07:20:37

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37503
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Synthèse des parts de marché sur le Ftth à fin mars 2017. L'Arcep - qui vient de publier ses données - compte 2,450 millions de clients sur ce segment.

Orange et Bouygues ont (comme d’habitude) publiés des chiffres. Free a publié des chiffres dans son communiqué de presse (une grande première !). SFR compile l’ensemble des technologies très haut débit. La rubrique « SFR + Autres » est donc calculée en prenant le nombre total d’abonnements qui est publié par l’Arcep, auquel on retranche les chiffres publiés de Bouygues, Free, Orange.

Orange réduit (un peu) son avance, Free et SFR + "Autres" (En l'absence de chiffres, difficile de dire sérieusement si c'est SFR ou Autres qui tirent) passent la deuxième et se font le match, Bouygues essaye de suivre.

http://nsa37.casimages.com/img/2017/06/06/170606015245691631.png

Précisions
- Les données (exprimées en milliers) sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues, Free, Orange. SFR ne donne pas de chiffres pour le Ftth. 
- La catégorie « SFR + autres » est calculée en prenant le total des abonnements très haut débit "fibre optique de bout en bout" publié par l’ARCEP à fin mars 2017et en défalquant les totaux publiés par Bouygues, Free, Orange à fin mars.

Dernière modification par Hammett (06-06-2017 13:29:56)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#2769 07-06-2017 07:13:21

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37503
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) - n°230

Orange Studio
Comme à chaque édition du Festival de Cannes, Orange fait le point sur son activité cinéma d’Orange Studio (bfm, 28/05).

Cela fait 10 ans, qu’Orange s’est lancé dans la production de films et les pertes cumulées sont de 145 millions. Mais (bien sur) l’objectif pour Orange est de gagner de l’argent d’ici 3 à 4 ans. Lors de l’année 2015, Orange n’a perdu que 10,7 millions d’euros, soit deux fois moins que l’année précédente. Depuis 2 ans, Stéphane Richard a également réduit le budget de 45 millions à 20 millions. Ce qui permet à Orange d’investir dans 15 à 20 films par an.
Orange a également lancé une activité de distribution et vient de signer un accord d’exclusivité avec UGC.

Enfin concernant les séries (la nouvelle poule aux œufs d’or ? ) :"Nous réfléchissons actuellement au meilleur modèle, et espérons faire des annonces en septembre. Cela sera plus ambitieux que les séries françaises jusqu’à présent commandées par OCS. Nous sommes prêts à investir au moins plusieurs millions d’euros, et nous étudions des séries internationales en langue anglaise".

Pour rappel, SFR s’est également lancé dans la production de séries et va bientôt lancer son bouquet de chaines cinéma et séries.

Bfm publie également le CA et le résultat net (en millions d’euros). L’année 2016 n’y figure pas.

Chiffre d'affaire
2008: 3,5
2009: 14,4
2010: 19,8
2011: 16,2
2012: 14,2
2013: 17,2
2014: 11,9
2015: 22,7

Résultat net
2008: -6,9
2009: -22,3
2010: -17,7
2011: -23,3
2012: -22,8
2013: -20,2
2014: -21,4
2015: -10,7

Altice
Le Monde (03/06) explique comment la mise en place de la marque Altice «coûtera au groupe éponyme 0,2 % des revenus, plus une part variable de 5 % calculée sur l’amélioration des « cash flow » (flux de trésorerie). Combien cela représente-t-il ? 41,3 millions d’euros en 2016 alors même que la marque Altice n’a pas encore d’existence commerciale.».

Théoriquement, cela pourrait faire remonter «700 millions d’euros sur cinq ans», selon un actionnaire minoritaire.

La marque appartenant directement à Patrick Drahi, cela va lui permettre théoriquement de se passer de paiement de dividendes. Mais cela exaspère les actionnaires minoritaires, ce qui explique (aussi) pourquoi Altice cherche depuis quelques mois à racheter les parts des actionnaires minoritaires.

Restera à voir si Patrick Drahi passera aux actes. C'est pas certain, que cela soit complètement accepté par les créditeurs du groupe Altice. A suivre...

Dernière modification par Hammett (07-06-2017 07:15:38)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#2770 08-06-2017 07:20:38

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37503
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Après la publication des résultats de Bouygues Telecom, Free, Orange, SFR et autres (dont mvno) à fin mars 2017, voici un tableau récapitulatif des parts de marché sur les forfaits mobiles (y compris grand public, m2m, entreprise) et donc hors prépayés. 

http://nsa38.casimages.com/img/2017/05/20/170520123056676924.png

Contrairement aux forfaits du segment public, les forfaits m2m et entreprises permettent à Orange de gagner des parts de marché sur le segment de forfaits. Idem pour SFR qui maintient sa deuxième place, mais avec une perte de 1,8 point sur 12 mois. Toutefois la baisse est un peu moins forte depuis un semestre. Bouygues et Free arrivent juste à garder leurs parts de marché.

Précisions
- Les données sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR.
- Au T1, Orange compte 30,049 millions de clients, ce qui représente une part de marché de 40,1%, et une hausse de 2,915 millions cartes sim et de 10,7% de sa base client sur 12 mois.
- Pour la rubrique autres : d’abord addition des forfaits Bouygues, Free, Orange, SFR sur les segments Grand Public, Entreprise et m2m. Pour les mvno, Orange isole cette donnée, mais pas Bouygues Telecom, pour SFR, c’est pas tout à fait clair et Free n’en a pas. On peut donc retrouver des mvno dans cette rubrique mais aussi chez Bouygues et SFR.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#2771 09-06-2017 06:53:43

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37503
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Brèves du sport business et des médias – n°203

beIN Sports & Canal+
A l’occasion de ses 5 ans, beIN Sports a annoncé qu’elle comptait 3,4 millions d’abonnés. La chaine qui vient de perdre la Ligue des Champions au profit de SFR (beIN Sports – comme Canal+ - aurait proposé 300 millions à l’UEFA). beIN Sports aurait perdu 1,1 milliard d’euros entre 2012 et 2015 (Libération, 16/03).

De son coté Canal+ va un peu "mieux", mais n’est pas dans le vert. Le résultat opérationnel des chaines Canal+ en France montre une perte de 399 millions en 2016 et de 265 millions en 2015, 180 millions en 2014. Le nombre total de clients (Canal+, CanalSat et CanalPlay) est de 8,054 millions (dont 2,939 aux offres spécifiques Free et Orange et 5,115 directement).
Le site Electron Libre a donné le chiffre (au 31/12) de 3,746 millions aux chaines directement distribués par Canal+ « individuels », ce qui laisse le complément de 1,578 million aux offres CanalSat « individuels».

Quelle rentabilité ?
BFM (07/2016) avait estimé que beIN Sport pourrait être rentable avec 4 millions de clients.
Pour Canal+, c’est aussi un gain de 600 000 abonnés supplémentaires qu’il faudrait pour compenser intégralement la baisse des offres de l’automne dernier (Le Figaro,12/2016).
Pour amortir son investissement de 350 millions (hors frais de production) dans la Ligue des Champions et la Ligue Europa, le courtier Oddo estime que SFR peut engranger "entre 300.000 et 700.000 nouveaux clients (…) avec un revenu par abonné entre 30 et 40 euros (...) En somme, SFR serait en mesure de générer 205 millions d'euros à 570 millions d'Ebita par an pour absorber les 350 millions d'euros de coûts supplémentaires.".

Résumons : pour que Canal+, beIN Sports et SFR Sport puissent être rentables, il va leur falloir gagner près de 1,8 million de clients en cumulés. Forcément, il y en aura pas pour tout le monde.

Dernière modification par Hammett (09-06-2017 06:59:02)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#2772 12-06-2017 06:35:08

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37503
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) - n°231

Vivendi & Canal+
Bolloré a lancé un plan d’économies de 300 millions (dont 150 millions sur les coûts de production et d’édition des programmes) d’euros sur trois ans dans tout le groupe Canal+, et le service client fait partie du scope. 153 suppression de postes sont programmées sur un total de 400 salariés. Le centre de Saint-Denis va être fermé et celui de Rennes préservé.
D’autre part,
Selon les derniers chiffres que se sont procuré Les Jours, Canal+ aurait perdu 30 000 clients sur le mois d’avril. Depuis le début de l’année, c’est une perte de 154 000 clients pour la chaine Canal+. Le « taux de churn » "s’élève désormais à 17,4 %, contre 14,8 % il y a deux ans et 12,4 % il y a cinq ans. Les demandes de résiliation, elles, s’envolent désormais à 28,7 % du parc d’abonnés, contre 25,1 % en 2015.". 
Selon Oddo, pour Canal+, c’est aussi un gain de 600 000 abonnés supplémentaires qu’il faudrait pour compenser intégralement la baisse des offres de l’automne dernier (Le Figaro,12/2016).
Pour l'instant, cela ne le fait pas.

Vivendi & l’Italie
Le groupe Vivendi va faire appel d'ici le 20 juin de la décision du régulateur italien des télécoms qui l'a sommé de réduire sa participation dans Telecom Italia ou Mediaset (Le Figaro, 01/06)
Début avril, le régulateur des télécoms avait estimé que Vivendi ne respectait pas la loi avec sa double participation dans Telecom Italia et Mediaset et donnait 12 mois à Vivendi pour se mettre en conformité, sinon ce sera une amende qui serait comprise entre é et 5% de son chiffre d’affaire.
Avec Telecom Italia, Vivendi possède 44,7% (40% selon la loi) et avec Mediaset c’est 13,3% (10% selon la loi).  Vivendi préfère garder Telecom Italia et essaye de relancer les discussions avec la famille Berlusconi sur Mediaset : "Nous allons défendre nos positions, mais on recherche le dialogue (…) et la taille de Vivendi peut aider au développement de Mediaset"
Du coté de Telecom Italia, c’est Arnaud de Puyfontaine, président du Directoire de Vivendi qui est devenu le patron de Telecom Italia dont Vivendi détient 24% du capital.
Orange par la voix de Stéphane Richard a de nouveau déclaré ne pas être intéressé. D'autant qu'avec l'arrivée de Free dans le mobile, le marché risque d'être un peu bousculé.

Vivendi & Havas
Vivendi a annoncé avoir signé un accord d'acquisition de la participation majoritaire du groupe Bolloré au capital du groupe de publicité Havas. Vivendi et Havas, ont tous deux pour premier actionnaire le groupe Bolloré, Pour Bolloré, cela va permettre : "la construction d'un leader mondial de contenu, de média et de communication". Le groupe Vivendi a par ailleurs confirmé le prix de 9,25 euros par action indiqué le 11 mai, ce qui valorise Havas à 3,881 milliards d'euros.
Pour Bolloré, cette "alliance fait sens du point de vue de l'analyse des comportements des consommateurs et qui peut être très utile pour le développement des activités de Vivendi".

Dernière modification par Hammett (12-06-2017 06:35:41)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#2773 13-06-2017 06:45:43

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37503
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Avec la publication des résultats de Bouygues Telecom, Orange, SFR et des statistiques sur les services mobiles de l’ARCEP, il est possible d’avoir une vue sur ce que représente le m2m (Machine to Machine) à fin mars 2017.

Pour l’ARCEP, la définition du parc MtoM est la suivante : «cartes SIM utilisées pour la communication entre équipements distants (gestion à distance d'équipements, terminaux et serveurs, fixes ou mobiles). Les communications provenant de ces cartes sont généralement réalisées sans intervention humaine. Ces cartes sont par exemple utilisées pour le traçage des objets et outils de travail (flottes de véhicules, machines...), à des fins d'actualisation de données (relevés à distance de compteurs, de capteurs...), d'identification et de surveillance de tous ordres (alarmes, interventions à distance,...), la liste de ces usages n'étant pas exhaustive. Les cartes sont comptabilisées que la communication se fasse uniquement en réception, uniquement en émission ou les deux. Ne sont pas comptabilisées dans cette rubrique les cartes utilisées pour les communications interpersonnelles et les cartes internet exclusives.».

http://nsa37.casimages.com/img/2017/05/20/17052004315770339.png

Précisions
- Au T1 2017, Orange avec 6,228 millions de cartes SIM est à 49,2 % de parts de marché et a progressé de 1,951 million de cartes sur 12 mois, soit un gain de 45,6% de sa base clientèle.
- La rubrique "autres" est calculée en défalquant du total de l'ARCEP, les chiffres de Bouygues Telecom, SFR et Orange.

Orange s’approche tranquillement des 50% des parts de marché. C’est ce segment qui lui permet de rester dynamique sur le segment des forfaits. SFR retrouve quelques couleurs en volume, mais cela reste très modeste et poursuit sa baisse. Bouygues arrive à tirer son épingle du jeu et les autres acteurs essayent de rester dans le coup. Free n'est pas présent sur ce marché.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#2774 14-06-2017 06:37:52

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37503
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Avec la publication des résultats de Bouygues Telecom, Orange, SFR et des statistiques sur les services mobiles de l’ARCEP, il est possible d’avoir une vue sur ce que représente le m2m (Machine to Machine). Deuxième récapitulatif : l'impact des forfaits m2m par rapport à l'ensemble des forfaits.

Précisions
- Les données sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues Telecom, Orange, SFR et l’ARCEP à fin mars.
- Au T1 2017, Orange avec 6,228 millions de cartes sim sur 30,049 millions de forfaits, soit un pourcentage de 20,7%.

Pour Orange, comme pour Bouygues Telecom, il y a une sérieuse montée en charge de ce segment. A travers son plan Perspectives 2020, Orange mise gros sur les objets connectés : “Sur le milliard d'euros de diversifications que nous visons d'ici 2020, 600 millions doivent venir de ce segment.”.

Lors d’une interview au Jdd (11/06), Stéphane Richard est revenu sur le sujet : "C'est l'avenir et un réseau indispensable pour Orange qui se développe dans les services financiers et les objets connectés. Nous voulons occuper une place dans l'écosystème de l'Internet des objets, qui couvrira demain des domaines aussi vastes que la santé, la maison et l'industrie.".

Pour Orange, la proportion du m2m a pris 4,9 points sur les 12 derniers mois et a rejoint SFR en baisse sur les 12 derniers mois, mais en hausse sur 2016. Bouygues est également sur une courbe ascendante. Il serait intéressant de connaître ce que cela représente au niveau du chiffre d’affaire sur ce segment plus « protégé » de la téléphonie mobile.

http://nsa38.casimages.com/img/2017/05/20/17052005043696444.png

Dernière modification par Hammett (14-06-2017 07:44:28)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#2775 15-06-2017 06:54:45

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37503
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) - n°232

Stéphane Richard
Stéphane Richard est officiellement candidat à sa succession et en a fait l’annonce à son Conseil d’Administration. L’actuel mandat de quatre ans a été reconduit en mai 2014 jusqu’en mai 2018.

Mais, une épée de Damoclès pèse au-dessus de lui : l’affaire Tapie ! Car Stéphane Richard a été mis en examen pour #mot interdit sur ce forum# en bande organisée et complicité de détournement de fonds public et un renvoi en correctionnelle est probable en 2018.
Dans cette affaire, Christine Lagarde la Ministre de l’époque a été jugée coupable de négligence par la Cour de justice de la République (CJR). Stéphane Richard était son Chef de Cabinet et cette partie de l’affaire (non politique) devrait être jugée en 2018, c’est-à-dire dans la même période que la fin de son mandat.
Toutefois, le renouvellement de mandat pourrait néanmoins intervenir avant que l'on connaisse le verdict du procès. Mais Si les dirigeants d'entreprise ne sont pas concernés par le champ d'application de la future loi de Moralisation de la Vie publique, cela pourrait faire désordre de voir son Président concerné surtout quand l’entreprise a pour principal actionnaire l'État.

La succession de Stéphane Richard devrait se décider en février 2018. L'Etat, actionnaire d'Orange, qui détient 29 % des droits de vote (via l'Agence des participations de l'Etat et la BPI), jouera un rôle prépondérant. Il possède trois administrateurs au conseil de l'opérateur télécom.
En même temps, l’Etat pourrait se désengager partiellement du capital. Pour Emmanuel Macron : "La participation de l’Etat dans une entreprise comme Orange peut évoluer. Cependant l’Etat joue chez orange un rôle de stabilisation de l’actionnariat dans un contexte ou le secteur connait des évolutions importantes.".

Consolidation des télécoms
Lors d’une interview au Jdd (11/06), Stéphane Richard est revenu sur quelques point d’actualité  et natamment sur la consolidation des télécoms : "Les conditions ne sont pas réunies. Il y a trop de défiance entre les acteurs, en particulier entre Bouygues et Free. Et Bouygues est le seul à pouvoir faire bouger les choses.".
Faudra-t-il attendre le départ de Martin Bouygues ?

Fin du roaming
Le 15 juin, les frais de roaming ont enfin vécu. Une barrière européenne s’écroule et c’est tant mieux. Selon Les Echos (12/06) : "C'est une activité très margée : 70 % à 80 %, selon Vodafone. Orange a chiffré à environ 130 millions la perte d'Ebitda sur 2017, soit 1,03 % de son Ebitda 2016. Telefonica estime, lui, à 1,2 % la baisse de son chiffre d'affaires.".
En France, les opérateurs n’ont pas compensé, en Allemagne si : "où presque tous les opérateurs ont réussi à facturer 5 euros de plus à leurs clients depuis l'année dernière".


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2008 PunBB