Ils ont besoin de votre aide

#3026 14-05-2018 07:32:29

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37670
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Brèves du sport business et de la TV payante – n°255

Droits tv Ligue 1 : Canal+ modeste ?
Canal+ - via Maxime Saada le président du Directoire - vient de s’exprimer sur les futurs droits tv de la Ligue 1, pour affirmer que Canal+ ne va pas grimper aux rideaux pour payer : "Je serai très attentif à investir de manière proportionnée car nous considérons les droits exclusivement selon la valeur qu'ils ont pour nous. Perdre des droits pour trois ans est surmontable ; mettre en danger l'entreprise en les surpayant, non (…) Nous avons la Ligue 1 jusqu'à 2020 pour 550 millions d'euros - montant proche de ce qu'elle vaut pour nous. Si un autre s'en emparait, Canal+ (...) aurait deux ans et demi pour se préparer à un modèle différent, davantage orienté cinéma et séries. Au regard de ce que nous faisons déjà en la matière avec nos moyens, 550 millions d'euros amèneraient une force considérable" (Le Figaro, 11/05).

SFR – via Alain Weill (le patron d’Altice France)  – a annoncé qu’il n’y participerait pas : "C'est peu probable, et nous ferons des choix cohérents et raisonnables. Notre modèle fonctionne très bien sans ce championnat, aussi important soit-il" (JDD, 29/04).

La Ligue attend 1 milliard par saison (2020-2024) et Canal+ ne proposerait au mieux que la moitié, mais – et c’est nouveau - envisage aussi de perdre les droits du foot. Charge à BeIN Sports (qui ne s’est pas exprimé et ne devrait pas le faire) de faire l’effort pour l’autre moitié. Dans le cas contraire, la LFP devra remiser son appel d’offre pour début 2020.
D’autre part, l’appel d’offre va être ouvert à des fonds d’investissements ou à des sociétés tierces qui pourront ensuite sous-licencier les droits acquis. Cela peut permettre à un acheteur (OTT, GAFA, agence) et même à un diffuseur de mettre beaucoup d’argent et de revendre des lots ensuite. 

Réponses le 29 mai.

Droits tv du Calcio
Un tribunal de Milan a confirmé la suspension de l'offre de MediaPro sur les droits TV du championnat d'Italie de football (Serie A).
Pour rappel, en février, le groupe espagnol MediaPro avait gagné les droits tv du Calcio de 2018 à 2021 contre 1,05 milliard d'euros. Sky, Mediaset et Telecom Italia n’avait pas atteint le prix de réserve demandé.
Mediapro, qui a quinze jours pour faire appel de la décision, peut reformuler son offre en prenant en compte la décision du juge qui estime que MediaPro ne respecte pas les règles antitrust.
Les droits TV internationaux de la Série A ont été attribués au mois d'octobre à l'agence IMG et à la RAI pour un total de 371 millions d'euros par an pour la période 2018-2021, soit le double de la période précédente Le Figaro (09/05).

Dernière modification par Hammett (14-05-2018 07:32:48)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#3027 15-05-2018 08:33:58

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37670
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Iliad vient de publier ses résultats pour le premier trimestre 2018.
C’est une baisse sur le fixe ! Une première ! Malgré une augmentation sur le Ftth de 90 000 clients, le total baisse de 19 00. Sur le mobile c’est assez moyen et certainement un des plus mauvais trimestres de Free. C’est assez moyen financièrement.

646 000 clients sur le Ftth (+90 000 sur le T1, +73 000 sur le T4, + 64 000 sur le T3, +50 000 sur le T2, +59 000 sur le T1) pour 6,8 millions de prises raccordables.

Pour Free : "Compte tenu de la nouvelle norme IFRS 15 entrée en vigueur en 2018, le chiffre d’affaires du Groupe s’établit à 1 201 millions d’euros sur le 1er trimestre 2018, en hausse de 0,8%. Le chiffre d’affaires fixe est en retrait de 1,6% à 672 millions d’euros, alors que le chiffre d’affaire mobile est en hausse de 3,9% à 531 millions d’euros".

Free annonce le lancement de l’offre mobile en Italie assez rapidement et le "Déploiement d’une nouvelle approche commerciale dans les prochaines semaines afin de redynamiser la croissance du Groupe et d’accélérer le déploiement du Groupe vers le Très Haut Débit fixe et mobile".

https://nsa39.casimages.com/img/2018/05/15/180515082559773068.png

Parallèlement, Iliad a annoncé une réorganisation de sa direction générale. La mixité y fait (enfin) son entrée Maxime Lombardini semble être mis sur la touche, à la faveur de la nomination de Thomas Reynaud ex-directeur financier come numéro 1 de Free. «Une nouvelle équipe de direction pour répondre aux nouveaux enjeux du Groupe », indique Iliad dans un communiqué de là à dire que l’ancienne n’y répondait pas…Lombardini paye clairement les mauvais résultats.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#3028 15-05-2018 11:42:21

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37670
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Sur le mobile Grand Public et selon les chiffres de l'Arcep à fin mars +692 000.
Free +130 000 recrutements, soit 18,8% en parts de conquête, Mvno’s +114 000, soit 16,5%, Orange +77 000, soit 11,1%.
Reste 371 000 pour Bouygues Telecom et SFR. A confirmer.

Sur le fixe, Orange avec un gain de 52 000 clients sur le T1, annonce une part de conquête de 28%. Ce qui donnerait un total de 186 000 nouveaux clients sur le fixe pour ce T1.
Après les résultats de Free et d'Orange, il reste donc 153 000 nouveaux clients à se répartir pour Bouygues Telecom et SFR.
A confirmer, d'autant que le calcul de ce taux par Orange laisse parfois à désirer.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#3029 16-05-2018 07:04:30

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37670
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) - n°288

Consolidation des télécoms
Après la fusion entre T-Mobile et Sprint aux USA, c’est le britannique Vodafone qui a annoncé l'acquisition d'actifs du groupe américain Liberty Global, dont le deuxième câblo-opérateur en Allemagne, Unitymedia, et d'autres actifs en République tchèque, Hongrie et Roumanie pour un total de 18,4 milliards d'euros.
Cela va permettre à Vodafone de faire converger tv, internet et le mobile en Allemagne et de venir concurrencer Deutsche Telekom.
Reste à la Commission européenne à valider la transaction que les protagonistes espèrent voir le dénouement pour la mi 2019 (Le Figaro, 09/05).

Vivendi
Suite logique à la perte de sa majorité au Conseil D’administration de Telecom Italia, Vivendi a annoncé au gendarme boursier italien qu’il ne contrôlait plus l’entreprise. Une option possible maintenant va être la sortie totale de TIM (Le Figaro, 11/05).

D’autre part, le 9 mai, Le gouvernement italien a annoncé sa décision d'infliger une sanction de 74,3 millions d'euros à Telecom Italia (Tim), pour manquement à ces obligations d'information concernant le resserrement de contrôle du groupe français Vivendi sur l'opérateur en 2017. TIM a déposé un recours La Tribune (09/05). Qui va payer l'ardoise ?

Bolloré vient de s’offrir 1,3 milliard d’euros d’actions de Vivendi et détient désormais 26% du capital il se renforce un peu plus, afin d’éviter d’être mis dehors brutalement comme chez Telecom Italia, alors qu’il détenait 24% du capital (agefi)

Free : Xavier Niel is back !!!
Suite à la publication de ses derniers et - mauvais - résultats (sur le fixe et dans une moindre mesure sur le mobile) pour marquer le changement de cap, Xavier Niel va faire son retour. C’est ce qu’annonce le quotidien Le Monde (16/05), Xavier Niel  "devrait notamment s’occuper du remaniement des offres, son véritable savoir-faire. Même si ce dernier ne change pas de poste – il reste directeur général délégué chargé de la stratégie d’Iliad. La présentation faite aux analystes a d’ailleurs insisté, à plusieurs reprises, sur « l’engagement total » du premier actionnaire d’Iliad, détenteur de 52 % du capital".

C’est toujours la même chose, le chat s'absente et n’est pas là (que faisait-il et avec qui ?), les souris dansent et dilapident le capital et c’est le bazar !!!

Dernière modification par Hammett (16-05-2018 07:05:04)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#3030 17-05-2018 07:48:33

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37670
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Bouygues Telecom vient de présenter ses résultats à fin mars. Commercialement, ils sont dans la lignée des trimestres précédents.

Les résultats commerciaux sont bons sur le mobile et moyen sur le fixe. A noter une montée en charge sur le ftth avec un parc total de 329 000 clients (+64k sur le T1 +56k sur le T4, +38k sur le T3, +27k sur le T2). Globalement la situation financière s’améliore doucement mais surement. Nouveauté : la majorité des recrutements se fait sur le Ftth, l’adsl est dans le rouge, ce qui donne un trimestre "moyen" quand même. A titre de comparaison, Free a gagné 90 000 sur le Ftth et Orange 130 000.   
Sur le mobile, Bouygues est en hausse sur les forfaits avec +453 000 nouveaux clients sur le trimestre dont +132 000 pour le grand public.

Bouygues Telecom poursuit son déploiement dans le FTTH avec 20 millions de prises sécurisées à fin mars 2018 et 4,7 millions de prises commercialisées. L’opérateur confirme son objectif de 12 millions de prises commercialisées à fin 2019 et de 20 millions en 2022.

"Le chiffre d’affaires de Bouygues Telecom s’établit à 1 281 millions d’euros au premier trimestre 2018, en hausse de 6 % sur un an (...) Le résultat opérationnel s’élève à 111 millions d’euros au premier trimestre 2018, en progression de 86 millions d’euros sur un an. Il intègre principalement 69 millions de produits non courants liés à la plus-value de cession de sites à Cellnex et 10 millions de charges non courantes liées au partage de réseau mobile en zone non dense.".

https://nsa39.casimages.com/img/2018/05/17/180517075228209738.png


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#3031 17-05-2018 08:22:15

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37670
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

SFR vient de présenter ses résultats au 31 mars 2018. Du fait de son retrait de la cote boursière, SFR ne présente plus de résultats, ils sont présentés avec ceux d’Altice. Il faut fouiller un peu plus pour compiler certains résultats. D’autres ne sont plus donnés comme le nombre de clients en marque blanche. 

C’est un bon trimestre, SFR a bien performé sur les forfaits mobiles GP et les gains sur le THD compensent les pertes sur l’adsl. SFR poursuit sa descente commerciale. Rien n’y fait…L’ARPU fixe et mobile sont à la baisse.

Concernant les résultats financiers : "Total Altice France revenue declined -1.1% YoY in Q1 2018 to €2,599m. (…) Total Altice France’s Adjusted EBITDA grew by +0.7% in Q1 2018 YoY to €915m with margins expanding by+0.6% pts YoY to 35.2% reflecting cost savings being realised from the voluntary plan.".
Bref, le CA est en baisse de -1 ;1% sur 1 an, par contre l’Ebitda est en hausse de +0,7% sur 1 an. 

https://nsa39.casimages.com/img/2018/05/17/180517081634165560.png

Altice France comprend : SFR Telecom, SFR Media (NextRadioTV et Presse), French Overseas Territories, Altice Technical Services France and Intelcia customer services.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#3032 17-05-2018 08:36:45

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37670
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Quelques données sur les parts de conquête sur les forfaits mobiles Grand Public (hors m2m, prépayés et mvno’s, mais en comptant le segment Entreprise) et sur le fixe (avec le très haut débit) pour les 4 principaux opérateurs sur le T1.

Sur le fixe et sur le trimestre, SFR termine en tête. Il faudrait regarder dans le archives pour voir depuis quand cela n’était pas arrivé. Sur le fixe, devant Orange et devant Bouygues sur le mobile Grand Public.
Sur le mobile, Free est troisième, là aussi c’est historique, comme est historique son résultat négatif sur le fixe. Orange devient insignifiant sur le mobile et malgré le ftth ne pas assez sur le fixe. 

Fixe
Sur le T1
SFR 71 000 nouveaux clients, soit soit 41,0% de parts de conquête,
Orange 52 000, soit 30,0%,
Bouygues 50 000, soit 28,9%
Total 173 000
Free est négatif de 19 000

Sur le T4
Bouygues 98 000 nouveaux clients, soit 47,6% de parts de conquête,
Orange 83 000, soit 40,3%
Free 25 000, soit 12,1%,
Total 206 000 (214 000 pour l’Arcep)
Free est
SFR est négatif de 46 000

----------------------------
Mobile
Sur le T1
SFR 239 000 nouveaux clients, soit 34,5% de parts de conquête,
Bouygues 132 000, soit 19,1%,
Free, 130 000, soit 18,8%.
Mvno 114 000 soit 16,5%.
Orange 77 000, soit 11,1%.
Total 692 000 (692 000 pour l’Arcep)

Sur le T4
Bouygues 327 000 nouveaux clients, soit 34,5% de parts de conquête.
Free, 305 000, soit 32,2%.
Orange 236 000, soit 24,9.
SFR 80 000, soit 8,4%.
Total 948 000 (861 000 pour l’Arcep)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#3033 18-05-2018 06:41:15

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37670
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Brèves du sport business et de la TV payante – n°256

Résultats de Canal+
Vivendi vient de présenter ses résultats à fin mars, ce qui permet de faire le point sur le nombre de clients du groupe Canal+. Canal+ a changé sa façon de présenter et semble avoir fait le ménage dans ses chiffres.

Canal+ replonge en ce début d’année. En propre (hors ventes à Free et Orange), Canal+ (y compris CanalSat et sans Canalplay) est quasiment sous la barre de 4,7 millions et a encore perdu 49 000 clients sur le trimestre et 188 000 sur l'année. La perte porterait toutefois essentiellement sur les offres CanalSat.

Canal+ France ne s’en sort qu’avec ses accords avec Free et Orange. Vivendi ne donne plus directement de chiffres, mais le calcul donne 3,309 millions en hausse de 115 000 sur un an, mais en baisse de 7 000 sur le trimestre. Ces gains ne compensent pas la baisse des clients directement abonnés.

Le nombre total de clients (Canal+, CanalSat et CanalPlay) baissé de 73 000 entre le T1 2017 et le T1 2018 et baisse de 56 000 sur le dernier trimestre. Le petit rebond du trimestre précédent a fait long feu.

Pour rappel, du coté de la concurrence (Tv payante et service SVod), BeIN Sports serait à 3,5 millions de clients, OCS à 2,9 millions et Netflix à + de 2,5 millions, ils sont tous en progression.

https://nsa39.casimages.com/img/2018/05/17/180517071313389544.png

L’ARPU n’est plus donné par Vivendi et contrairement aux publications précédentes, il y a très peu de précisions sur les résultats financiers de Canal+.
Le chiffre d'affaire de Canal+ en France est en baisse de 0,7% sur un an, contre une baisse de 3,8% à fin décembre, 4,2% à fin septembre.

Dernière modification par Hammett (18-05-2018 06:59:13)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#3034 18-05-2018 16:18:50

sidious
On est bien ici
Date d'inscription: 01-07-2015
Messages: 122

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Fixe et mobile : comparatif des recrutements chez Orange, Free, SFR et Bouygues au 1er trimestre 2018:
https://frama.link/recrutement-1T

Hors ligne

 

#3035 18-05-2018 17:54:46

jeannot431
Je trouve plus la sortie
Date d'inscription: 26-09-2008
Messages: 1352

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

et tout ça rapporte aux actionnaires mais surement pas aux employés!!


http://www.speedtest.net/result/5177243759.png
Livebox Jet sur ligne fixe + TV

Hors ligne

 

#3036 21-05-2018 07:34:00

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37670
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Après la publication des résultats de Bouygues, Free, Orange et SFR, voici le tableau récapitulatif des parts de marché dans le fixe à fin mars 2018.

https://nsa39.casimages.com/img/2018/05/21/180521074236667907.png

Précisions
- Les données (exprimées en milliers) sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues, Free, Orange et SFR. 
- La catégorie « autres » est calculée en prenant le total des abonnements haut et très haut débit publié par l’ARCEP à fin décembre 2017 et en défalquant les totaux de Bouygues, Free, Orange et SFR à fin mars.
- On y trouve donc par exemple les opérateurs DCOM, il y a également les opérateurs professionnels et les opérateurs locaux, les FAI alternatifs.
- Pour lire le tableau : Orange est à 40,4% de parts de marché avec 11,537 millions de clients et a recruté 317 000 nouveaux clients entre le T1 2018 et le T1 2017, soit une augmentation de 2,8% de sa base clientèle. 

Bouygues Signe un bon trimestre. Sur un an, sur les recrutements, Bouygues repasse Orange. Bouygues va devoir faire beaucoup plus sur le Ftth. Globalement, la dynamique continue d’être bonne.

Free a fait un trimestre négatif, malgrè un bon recrutement sur le Ftth. L’Adsl est en chute et le Ftth ne compense pas, Free ne progresse plus et commence à perdre un peu de terrain. La tendance pourrait se poursuivre sur l’année. La V7 permettra-t-elle de faire ce que ne permettent plus les VP ?

Orange gagne quelques dixièmes de point depuis le début de l’année. La fibre optique lui permet de grignoter un peu sur la concurrence, même si ce n’est plus aussi flagrant qu’il y a quelques trimestres. Rien d’extraordinaire, Orange préserve ses parts de marché.

SFR fait un trimestre de feu. Mais il va lui en falloir beaucoup avant d’inverser la tendance et de retrouver son niveau. Il est toujours numéro 3 derrière Free.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#3037 21-05-2018 13:34:12

sidious
On est bien ici
Date d'inscription: 01-07-2015
Messages: 122

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

toujours aussi indigestes les tableaux d'Hammett !
aucune amélioration, évolution ni intérêt pour les éventuels lecteurs...
en plus, "casimages.com" dans le domaine du pistage...

Hors ligne

 

#3038 22-05-2018 06:27:05

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37670
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Après la publication des résultats de Bouygues, Free, Orange et SFR, voici le tableau récapitulatif des parts de marché dans le mobile à fin mars 2018.

https://nsa39.casimages.com/img/2018/05/17/180517115234811576.png

Précisions
- Les données sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues, Free, Orange et SFR. 
- Par opérateur, c’est le nombre total de clients (y compris les Mvno et filiales) qui est pris en compte.
- Pour lire le tableau : Orange est à 40,5% de parts de marché avec 33,134 millions de clients et a gagné 1,920 millions de clients entre le T1 2017 et le T1 2018, soit une hausse de 6,2%.

Le détail
Bouygues fait un bon trimestre. Comme lors des trimestres précédents, avec le m2m, son différentiel avec Free a un peu augmenté, de +0,5 il y a un an à +1,2. Bouygues est en train de redevenir le troisième opérateur mobile ?

Free est à 16,9% du marché et gagne 0,2 point sur un an. Malgré de bons chiffres sur le recrutement ne performe plus assez pour contrer le développement du m2m chez ses concurrents. Il est d’ailleurs derrière SFR et Bouygues sur ce trimestre. La dynamique sur le résidentiel n’est plus assez forte. La magie n’opère plus.

Orange continue de perdre sur le prépayé et est en forte croissance sur le m2m ce qui lui permet de maintenir ses parts de marché et même de les augmenter légèrement de 0,3 point. Mais depuis de nombreux trimestres, ce n’est pas suffisant sur le segment Grand Public. Le m2m est l’arbre qui cache la forêt.

SFR se refait un peu la santé sur les forfaits. Mais c’est loin d’être suffisant dans un marché en augmentation, il y a des pertes sur le prépayé et le m2m, sur un an c’est juste positif, il va donc falloir de nombreux trimestres avant de retrouver un niveau acceptable.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#3039 23-05-2018 08:34:31

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37670
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Après la publication des résultats de Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR à fin mars 2018, voici un tableau récapitulatif des parts de marché pour le très haut débit selon les critères de l’ARCEP (débit >= 30Mbts).

Précisions
- Les opérateurs gagneraient à publier des chiffres clairs et à séparer le VDSL et des box 4G du reste du THD.
- Pour lire le tableau : SFR est à 29,6% de parts de marché avec 2,161 million de clients et un gain de 245 000 clients sur 12 mois soit une augmentation 112,8% de sa base clientèle du T1 2017 au T4 2018. 
- La rubrique « Autres » est calculé en additionnant les résultats de Bouygues, Free, Orange et SFR à fin décembre et en retranchant le total publié par l’ARCEP. Il sera actualisé avec les chiffres de l'Arcep à fin mars.

https://nsa39.casimages.com/img/2018/05/17/180517024837339816.png

Sur 12 mois, SFR a perdu 3,5 points en parts de marché. Orange a pris 1,9% (le rythme ralentit), Free 2,5% et Bouygues 0,9%.

Bouygues
Le THD représente 20,8% de sa base clientèle à fin mars, 19,2 à fin 2017, 15,5% à fin 2016, 14,6% à fin 2015, 15,6% à fin 2014, 18,3% à fin 2013 et 16,1% à fin 2012. A noter la montée en charge du Ftth, qui représente 45,4% des clients THD à fin mars, 40% à fin 2017 contre 25% fin 2016.
Le constat ne change pas, Bouygues va devoir s’arracher afin de ne pas voir Free lui prendre la place ! 

Free
Le Ftth représente 9,9% de sa base clientèle, 8,5% à fin 2017, 4,9% à fin 2016, 3,0% à fin 2015 et 1,7% à fin 2014. La machine est lancée c’est la seule qui tire la croissance de Free. Bouygues est en vue.   

Orange
Le FttH représente 18,5% de sa base clientèle, 17,4% à fin 2017, 13,0% à fin 2016, 8,9% à fin 2015, 5,4% à fin 2014, 3,2% à fin 2013 et 1,8% à fin 2012. En nombre d’abonnés, Orange devrait pouvoir dépasser SFR le prochain trimestre. La concurrence est là, les très bons trimestres sont maintenant derrière. 

SFR
Le THD représente 37,0% de sa base clientèle, 35,8% à fin 2017, 31,5% à fin 2016, 26,3% à fin 2015 et 26,5% à fin 2014. Très bon trimestre. A confirmer pour parler d’un vrai retournement de situation.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#3040 24-05-2018 08:25:16

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37670
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) - n°289

Itinérance 4G entre Orange et Free ?
bfmbusiness (16/05) révèle que Free et Orange pourrait signer un accord d mutualisation de leurs réseaux mobiles. Même si dans les faits, c’est Free qui a vraiment besoin d’accélérer la cadence.

D’autant qu’en janvier dernier dans le cadre du new deal entre les opérateurs et le gouvernement concernant l’accélération de la couverture mobile du territoire, chaque opérateur s’est engagé à installer 5 000 antennes supplémentaires. Free devant aussi construire son réseau 4G, cela devient compliqué pour Free de suivre le rythme des investissements. Selon bfm, la mutualisation porterait sur la pose de 2 à 3000 antennes par an d’ici à 2020 dans les zones peu denses où Free n’est pas.

Même s’il n’y a pas de chiffrage officiel, l’accord d’itinérance actuel (2G/3G) qui doit se terminer en 2020 rapporterait au final jusqu’à 4 milliards d’euros à Orange ! Faut-il rappeler qu’en juin 2016 Orange et Free avaient annoncé la signature d’un accord en vue d’une fin progressive de l’itinérance 2G/3G à partir de début 2017 pour se terminer à la fin de l’année 2020. A l’origine, l’accord d’itinérance a été signé en 2012 et devait se terminer en décembre 2017.

Pour la 4G, Orange demanderait entre 2 et 300 millions d’euros par an. Bien sûr, Free préférerait être moins lié à Orange, mais d’un autre côté, Bouygues et SFR n’ont pas accepté de mutualiser leurs réseaux (Bouygues et SFR ont commencé à mutualiser leurs réseaux il y a deux ans) avec Free.

Fabienne Dulac, la patronne d'Orange France (La Tribune ,09/03) avait déjà évoqué cette possibilité : : "Il est trop tôt pour évoquer ce sujet. En l'état actuel des choses, je ne peux pas vous répondre. Nous n'avons aucune obligation de faire une offre de partage systématique des infrastructures à qui que ce soit. Est-ce que nous en ferons une à Free ? On leur en fera éventuellement une si Free formule des demandes en ce sens. Nous ne sommes pas opposés à faire des propositions si elles répondent à des demandes raisonnables, que ce soit à Free ou à d'autres."

Free est pris par le temps et le contexte ne lui est pas favorable, il semble donc logique que l’on s’achemine tranquillement mais surement vers un accord de mutualisation entre Orange et Free. Reste à en déterminer les aspects financiers.

Vivendi
Les événements s’enchainent pour Vivendi chez Telecom Italia. Telecom Italia a annoncé que la direction et la coordination de Vivendi sur l'opérateur avaient pris fin (Le Figaro, 16/05). D’autre part, Vivendi pourrait demander – comme il en a le droit – la convocation d’une nouvelle assemblée générale en vue de la nomination d’un nouveau conseil d’administration.

C’est toujours la suite logique à la perte de sa majorité au Conseil D’administration de Telecom Italia, Vivendi avait déjà annoncé au gendarme boursier italien qu’il ne contrôlait plus l’entreprise. Une option possible maintenant va être la sortie totale de TIM (Le Figaro, 11/05).

Consolidation des télécoms
Alors que le dossier semblait froid, Sébastien Soriano a déclaré lors d’une interview au quotidien Le Monde (23/05) : "Les circonstances ont évolué et la porte de l’Arcep se rouvre ou du moins s’entrouvre. Encore faudrait-il qu’ils aient un projet créateur de valeur pour le pays, et pas simplement pour les actionnaires.".

Toutefois, il est revenu sur ses déclarations lors d’une conférence de presse présentant le document «les chiffres du marché et de l'investissement dans les télécoms en 2017 » : "Je ne suis pas bienveillant à l’égard de projets de consolidation. L’ARCEP travaille pour que le marché soit viable à quatre" (Le Figaro, édition papier du 23/05).

Bref, la sortie était-elle bien opportune par rapport à la neutralité supposée de l’ARCEP ? Les opérateurs télécoms ont une porte ouverte, mais ont-ils vraiment besoin de la bénédiction de l’ARCEP pour discuter des combinaisons possibles de consolidation des télécoms ?

A ce jour, Bouygues n’est pas vendeur et SFR s’est restructuré pour repartir de l’avant. Et les opérateurs ont obtenu un new deal avec le gouvernement sur le déploiement du très haut débit mobile et fixe.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#3041 25-05-2018 08:37:47

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37670
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Brèves du sport business et de la TV payante – n°257

Droits tv de la Ligue 1
Lors de la présentation de ses résultats, Alain Weill a confirmé que SFR ne serait pas au rendez-vous de l ‘appel d’offre des droits de la Ligue 1 : "Nous ne pouvons pas prendre un engagement de 3 milliards à 4 milliards d’euros sur quatre ans. Si nous n’avons pas la Ligue 1, nos abonnés y auront quand même accès, car nous distribuons Canal+ et BeIN Sports" Le Monde (17/05).

De son coté, Florent Houzot - directeur de la rédaction de beIN Sports - a déclaré au quotidien l’Equipe (édition papier du 19/05) : "la seule réponse à faire, c’est dans l’enveloppe envoyée. Tout ce qui est autour il faut prendre du recul…Quelle est la vérité du discours ? Quelle est la part d’intox ? Dans ces périodes-là, chacun travaille sérieusement dans son coin par rapport à son projet de chaîne, son business".

Euro 2020
TF1 et M6 ont formulé une proposition commune pour les 23 meilleurs matches (sur 51) de l'Euro 2020 -qui se disputera dans treize villes sur tout le continent-, mais très loin des attentes financières de la Confédération européenne. L'UEFA tablait en effet sur 120 millions d'euros pour l'ensemble de la compétition.

France Télévisions a également formulé une offre, mais pour un petit nombre de rencontres. Acteur de la télévision payante, beIN Sports a aussi répondu. Au total, les offres remises sont loin de satisfaire le vendeur, ce qui pourrait rendre la consultation infructueuse (L’Equipe, 16/05).

SFR Sport
Les négociations pour la reprise de SFR Sport vont au rythme d’un match amical de début de saison.  A ce jour, SFR n’a toujours pas convaincu Orange, Free et Bouygues Telecom pour reprendre son bouquet Sport, selon Le Monde, SFR demanderait des "minima garantis à six chiffres". Selon Satellifax pour Alain Weill il "ne pourra en aucun cas subventionner certains opérateurs (…) le prix sera le même pour tous, proportionnel à la part de marché de chacun".


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2008 PunBB