Ils ont besoin de votre aide

#3076 05-07-2018 12:13:34

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37713
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Bonjour,
Pas de SFR/RMC sport chez Orange à ce jour. Reste OTT, sinon attendre un peu et voir ce qui se passe à la rentrée.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#3077 05-07-2018 14:33:30

dompierre
On est bien ici
Lieu: Nantes
Date d'inscription: 07-12-2012
Messages: 174
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Bonjour,
Faut attendre fin juillet, début aout.
@+

Hors ligne

 

#3078 06-07-2018 07:36:04

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37713
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Après la publication de l’observatoire de l’AFNR au 30 juin, un récapitulatif sur les supports 4G en service via l’observatoire 2G, 3G et 4G publié par l’ANFR.
Selon l’ARCEP, Bouygues Telecom couvre 96% de la population, Free 89%, SFR a annoncé couvrir 97% et Orange 98%.

Avec 57 939 sites au total, le cumul des supports 4G en service augmente de 5,3% par rapport à fin mars 2018 (5,0% entre mars 2018 et décembre 2017) et de 26,5 % entre juin 2017 et juin 2018 (34,9% entre fin mars 2017 et fin mars 2018). 
A noter que pour l'ANFR : "Certains des sites autorisés dans les différentes bandes de fréquences sont mutualisés et utilisent donc un même support. Ceci explique pourquoi la somme des sites autorisés par bande de fréquences n’est pas égale à la totalité des sites 4G autorisés."

https://nsa39.casimages.com/img/2018/07/05/180705055113471870.gif

Bouygues est passé troisième d’une courte tête : 15,500 sites en service, soit une augmentation de 4,5% par rapport au 31 mars et de 19,8% sur un an. Bouygues (via la mutualisation avec SFR) poursuit fortement sa route, mais confirme avoir mis le pied sur le frein depuis un an.

SFR est deuxième - et voit Orange prendre une petite avance - avec 15,633 sites, soit une augmentation de 4,2% par rapport au 31 mars et de 27,9% sur un an. SFR qui n’avait plus vraiment le choix et a rattrapé son retard mais commence également à mettre le pied sur le frein.

Orange est confirmé premier : 15,986 sites, soit une augmentation de 6,7% par rapport au 31 mars et de 29,9% sur un an. Orange a accéléré et va devoir garder le rythme pour maintenir son avance par rapport à SFR.

Free ferme la marche avec 10,820 sites, soit une augmentation de 5,5% par rapport au 31 mars et de 27,4% sur un an. Free fait un bon dernier trimestre et presque (presque) jeu égal avec Bouygues sur l’année. Il lui reste encore beaucoup à faire.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#3079 09-07-2018 06:58:36

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37713
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

L'Arcep vient de publier son "Observatoire des marchés des communications électroniques en France 1er trimestre 2018 - résultats définitifs".

1- Nombre d’abonnements haut et très haut débit (chiffres Arcep)
https://nsa39.casimages.com/img/2018/07/05/180705082544409269.gif

Evolutions
Globalement, sur les 12 derniers mois le marché poursuit sa croissance avec un taux de 2,5%, c’est baisse régulière par rapport aux trimestres précédents. Sur les douze derniers mois la croissance est de 700 000 nouveaux abonnements. Sur le dernier trimestre, l'ARCEP calcule 192 000 nouveaux clients.

Le nombre d'abonnements à haut débit s'élève à 21,112 millions, soit un recul de 965 000 sur un an et une baisse de 328 000 sur le trimestre. La tendance est toujours à une forte accélération de la baisse. 

Le nombre d'abonnements à très haut débit s'élève à 7,507 millions, soit une hausse de 1,664 million (dont 1,202 million pour le Ftth) sur un an et une hausse de 519 000 (dont 363 000 pour le Ftth) sur le trimestre.

Pour l’ARCEP : " La majorité de la croissance (72% ce trimestre contre 63% un an auparavant) est portée, depuis pratiquement deux ans, par la progression du nombre d’abonnements en fibre optique de bout en bout (3,6 millions, +1,2 million en un an au premier trimestre 2018), qui représentent désormais 13% des accès internet. (…) Fin mars 2018, le nombre de souscriptions au très haut débit représente 41% du nombre de logements éligibles au très haut débit (+5 points en un an), soit 18,1 millions. Parmi ces derniers, 10,9 millions de logements sont éligibles à la technologie FttH (+33% en un an)".

2- Récapitulatif calculé à partir des communiqués des FAI
https://nsa39.casimages.com/img/2018/07/05/180705083646179611.gif

Précisions
- Les données (exprimées en milliers) sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues, Free, Orange et SFR. 
- La catégorie « autres » est calculée en prenant le total des abonnement haut et très haut débit publié par l’ARCEP à fin mars 2018 et en défalquant les totaux de Bouygues, Free, Orange et SFR à fin mars.
- On y trouve donc par exemple les opérateurs DCOM, il y a également les opérateurs professionnels et les opérateurs locaux, les FAI alternatifs.
- Pour lire le tableau : Orange est à 40,3% de parts de marché avec 11,537 millions de clients et a recruté 317 000 nouveaux clients entre le T1 2017 et le T1 2018, soit une augmentation de 2,8% de sa base clientèle.

Dernière modification par Hammett (09-07-2018 06:59:28)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#3080 10-07-2018 08:25:25

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37713
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) – n°298

SFR et les contenus
Alain Weill – le PDG d’Altice France – vient de donner une interview au quotidien Les Echos (03/07), il y revient sur quelques sujets d’actualité dont celui concernant la politique des contenus : "On investit aujourd'hui 1 milliard dans les contenus audiovisuels. C'est plus que TF1, le leader de la télé ! Et quand on aura véritablement remis la machine en route, on sera capable d'investir bien plus que cela.".

A ce jour RMC Sport (lancé le 3 juillet) n’est toujours pas distribué par les autres opérateur "Nous n'avons pas encore trouvé d'accord sur le prix qu'ils payeraient pour l'avoir (…) Mais nous n'avons aucune pression. Si RMC Sport est en exclusivité de fait sur les box SFR, c'est aussi une bonne nouvelle, car les amateurs de foot, viendront vers nous. RMC Sport sera de toutes les façons accessible à tous, sur le digital, en OTT. Donc dans tous les cas, nous serons gagnants.".

Enfin concernant Altice Studio et sa possible vente à Orange : "Plusieurs options s'offrent à nous : nous cherchons à regrouper des moyens, à mutualiser les investissements. Nous avons plusieurs partenaires potentiels pour Altice Studio. Nous participerons de façon plus efficace au financement de la création française et européenne.".

SFR et l’emploi
C’est confirmé, la direction, la CFDT, l’UNSA et la CFTC ont prorogé l'accord de 2016 qui avait encadré, via des départs volontaires, la suppression programmée d'un tiers des effectifs, soit 5.000 postes. Il prévoit notamment de reconduire jusqu'au 31 décembre 2020 les dispositions de l'accord "New Deal" dans lequel le groupe télécoms s'engageait à recourir au volontariat pour les suppressions de postes programmées.
Sur le sujet, lire l'enquête publiée sur Frandoid.

Consolidation des télécoms
Bouygues est dans le jeu pour consolider le secteur : "Si on a une opportunité de se renforcer sur le marché des télécoms (...) Martin Bouygues (...) a toujours dit que si l'opportunité se présentait, alors il voulait se positionner", a déclaré Olivier Roussat, PDG de Bouygues Telecom, mais : "Pour que le marché se consolide, il faut que quelqu'un soit vendeur (…) Et il se trouve qu'on nous a rappelé dans les Echos que SFR n'était visiblement pas à vendre." (Le Figaro, 05/07).

Alain Weill – le PDG d’Altice France - qui  vient de donner une interview au quotidien Les Echos (03/07) avait déclaré : "Patrick Drahi n'est absolument pas vendeur. Je constate que ce sont plutôt les deux plus petits acteurs des télécoms qui poussent désormais à une consolidation. (…) Notre conviction, c'est que, de toute façon, la consolidation se fera un jour et que ce jour-là, SFR en sortira grandi et renforcé.".

Orange de son coté est prêt à jouer le facilitateur, mais sans être un initiateur. C’est ce qu’a répété Ramon Fernandez, directeur financier du groupe : "Le scénario précédent où Orange était sur le siège du conducteur me paraît très très improbable. En revanche, dans une voiture, il y a de la place pour plusieurs passagers" (...) Nous verrons bien s'il faut à un moment donné s'assoir sur un siège passager" (Le Figaro, 07/07).

Suite au prochain épisode.

Molotov racheté par Orange ?
Selon bfmbusiness (06/07), le dossier est actuellement étudié par plusieurs opérateurs télécoms français, dont Orange.
Molotov n’est pas très en forme et doit trouver des fonds. Pour être rentable, voudrait de 500000 à 750000 abonnés payants, mais ne compterait que 6000 à 7000 abonnés. Avec la création de Salto, l'avenir de Molotov s'annonce plutôt sombre...

Dernière modification par Hammett (10-07-2018 08:28:32)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#3081 11-07-2018 08:45:50

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37713
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Brèves du sport business et de la TV payante – n°267

Canal+
Lors d’une interview au quotidien l’Equipe (31/05), Maxime Saada a donné quelques chiffres intéressants sur la « puissance » du groupe Canal+ en terme de distribution de chaines.
l assure que Canal+ concentre 1/3 des abonnés beIN Sports soit 1,2 million de clients sur 3,5 millions et 2/3 des abonnés OCS, soit 1,9 millions pour un total de 2,9 millions. Un moyen de rappeler que Canal+ sera essentiel à une bonne distribution du futur bouquet foot de Mediapro. 

Foot sur France TV
Il est toujours question que France Télévisions revende ses droits du foot. Le groupe diffuse – avec Canal+ - la Coupe de la Ligue (pour 23,9 millions par saison jusqu’en 2022) et la vente pourrait lui rapporter une dizaine de millions. Idem pour la Coupe de France, que France TV se partage avec Eurosport pour 242 millions par an. Il va falloir trouver des diffuseurs à France Télévisions qui doit économiser 50 millions au total sur l’année 2018. Le budget du service des sports s’élève à 250 millions et l’économie à réaliser serait de 10 à 15 millions d’euros.

Ligue des Champions asiatique
Il n’y a pas qu’en Europe que les droits tv s’envolent pour le foot. En Asie, Lagardère vient de perdre les droits tv pour la période 2021/2028 au profit de DDMC Fortis pour 3,5 milliards d’euros soit 500 millions par an. DDMC est un groupe chinois et Fortis un groupe suisse.
Cet accord couvre la Ligue des Champions d’Asie, la Coupe d’Asie ainsi que les matchs de qualification pour la Coupe du Monde. Lagardère avait les droits depuis 1993, mais n’a pas pu surenchérir. Et sur le fond, le groupe Lagardère espère vendre la branche Lagardère Sport qui détient encore les droits médias et marketing de la Confédération africaine de Football (Le Monde 16/06).


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#3082 12-07-2018 08:04:01

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37713
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Les différents rapports annuels ont été publiés par Bouygues Telecom, Free, Orange et Altice (pour SFR). Chaque opérateur y donne des informations sur le nombre de salariés employés et cela permet d’en suivre l’évolution. Il s’agit toutefois des emplois consolidés en France. Par exemple si une branche d’Orange avec des salariés localisés en France ne réalise que des activités à l’étranger, les salariés ne sont pas comptabilisés.

Seule difficulté, la difficulté de remonter au-delà de 2013, pour consolider Numéricâble et SFR.

Période 2013/2017
On peut donc constater que sur la période 2013-2017, que les effectifs ont baissé et qu’ils ont surtout baissé sur l’année 2017. Chez SFR, c’est l’hémorragie : 5 360 personnes, soit 35% des effectifs ! 4 560 sont partis via un plan de départs volontaires et 800 départs via les boutiques. 

D‘autre part, les départs à la retraite chez Orange qui sont estimés à 15 000 d’ici à 2020 (dont de très nombreux fonctionnaires) ne devraient être compensés que pour un tiers, cela devient concret sur l’année 2017 : le solde est négatif de 3 459 salariés, soit 3,6% des salariés !  Chez Orange, c’est 5 138 départs en retraite en 2017 versus 4 518 en 2016, soit une augmentation de près de 14 % ? Ces départs représentent environ 80% du total. 

Chez Orange, ce sont 45% (Le JDD du 29/04) des salaries (sur 84 246 salariés d’Orange SA) qui restent fonctionnaire au 31décembre 2017, soit 37 911. C’est en 2039, que Orange devrait voir partir son dernier fonctionnaire. Ce taux était de 50% à fin décembre 2016, 56% fin 2015 et 59% fin 2014. Il n’y a pas de chiffres officiels pour 2017, mais avec les départs à la retraite, le taux est certainement tombé largement sous les 50%.

Free poursuit les embauches, mais il pourrait se débarrasser d’un centre d’appel à Colombes avec ses 281 salariés.

Et la sous-traitance ?
Enfin, ces chiffres ne donnent pas une image des effets au niveau des sous-traitants. Toutefois, à ce sujet, il faut noter que Orange est passé de 26 313 (Equivalent Temps Plein) en 2011 à 24 055 en 2013 à 32 163 ETP en 2017 ! C’est d’abord lié à la montée en charge des investissements dans le ftth. Les autres opérateurs ne donnent pas de statistiques sur la sous-traitance.   

Palmarès
Au-delà de la «qualité » des emplois supprimés/crées (cadres/non-cades), sur la période 2013-2017, c’est Bouygues qui a le plus perdu avec 19%, suivi par SFR avec 13%, mais avec 35% sur 12 mois !

Orange ferme la marche avec une perte de 9% de ses effectifs. Orange s’en sortant naturellement avec les départs à la retraite et avec l’itinérance qui lui permis de passer la cap Free sans casse sociale.   

C’est Free qui restera le grand bénéficiaire avec une augmentation de 41%, même sui le rythme semble se ralentir sur l’année 2017.

http://nsa39.casimages.com/img/2018/04/16/18041610002751325.png

Fin mai, l’ARCEP a publié son document annuel sur quelques données économiques du secteur des télécoms, un tableau récapitulatif sur l ‘emploi y figurait

https://nsa39.casimages.com/img/2018/05/26/180526082138522170.png

Dernière modification par Hammett (12-07-2018 08:13:20)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#3083 13-07-2018 07:53:12

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37713
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Brèves du sport business et de la TV payante – n°268

Le CSA vient de publier une étude sur La vidéo à la demande par abonnement en France.

L’occasion d’en faire ressortir quelques chiffres (mais pas trop).

Selon cette étude, la valeur du marché de la VàDA demeure encore très inférieure à celle du marché de la télévision payante (249 millions d’euros pour la VàDA en 2017 contre 3,3 milliards d’euros pour la télévision payante). La France arrive en septième position en revenus et en troisième position en nombre d’abonnés (Source : Observatoire européen de l’audiovisuel, Trends in the EU SVOD markets – 2017 édition, mars 2018).

investissements dans les contenus
https://nsa39.casimages.com/img/2018/05/14/180514115121240706.png

Selon le rapport : "En France, les dépenses du groupe Canal Plus en coût de programmes audiovisuels (incluant la VàDA) atteignaient 1,4 milliard d’euros en 2015 et 1,5 milliard d’euros en 2016. TF1 déclare avoir dépensé 956 millions d’euros dans des programmes en 2015 et plus d’un milliard en 2016. Enfin, le coût de grille de France Télévisions s’élève à 2,1 milliards d’euros en 2016.".

Au total, à fin 2017, Canal+ est présent dans 30 pays et les dépenses atteignaient 3,2 milliards d’euros dans les contenus. A comparer avec Amazon présent dans 190 pays et des dépenses de 3,6 milliards et Netflix présent dans 190 pays et qui dépense 6,4 milliards.

Sur le seul cinéma, et sur l’année 2017, Canal+ France a dépensé 154 millions auquel il convient de rajouter 20 millions de sa filiale Ciné+ pour un total groupe de 174 millions d’euros. Canal+ a annoncé une baisse des dépenses de 35 millions pour 2018.
De son coté, TF1 a lui dépensé 47 millions, M6 15 millions, France Télévisions 66 millions, OCS 35 millions et Altice/SFR 10 millions.

Comme le souligne le rapport du CSA : "Ainsi, rapportés au nombre total d’abonnés en 2016, les investissements annuels de Netflix représentaient environ 50 euros par abonné, alors que ceux de Canal Plus représentaient le double en tenant compte de l’ensemble des abonnés aux offres du groupe Canal Plus, et plus du triple en tenant compte uniquement de la base d’abonnés de Canal+ France (source : Netflix comptait 93,8 millions d’abonnés fin 2016 pour 5 milliards de dollars d’investissements dans les contenus. Canal+ France et le groupe Canal Plus comptaient respectivement 8,1 millions et 14,4 millions d’abonnés fin 2016, pour 1,5 milliard d’euros d’investissements dans les contenus.)".

Côté sportif (ce n’est pas l’objet du rapport du CSA). Pour mémoire, les droits de France Télévisions s’élèvent à 115,61 millions d’euros (L’Equipe - édition papier du 15/03), auquel il faut rajouter 50 millions pour les JO de Tokyo 2020, TF1 débourse 222 millions pour TF1 contre 169 millions en 2016 (voir page 279 du rapport annuel 2017 du groupe Bouygues). Canal+ dépensait 822 millions et beIN Sports 470 millions avec les Coupes d’Europe et (772 millions et 345 millions sans). SFR Sport va dépenser 500 millions d’euros avec la Ligue des Champions et la Ligue Europa.


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#3084 Hier 06:02:42

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37713
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Brèves du sport business et de la TV payante – n°269
Le Festival de Cannes a été l’occasion de faire le point sur le financement du cinéma français. Le CNC publie régulièrement des données sur le sujet.

Entre 2012 et 2017, on peut constater un moindre investissement de Canal+ (y compris avec Ciné +), de 59% du total du financement des chaines de tv à 48% ! Sur cette période, c’est OCS qui prend un peu de place en doublant ses financements et du coté des chaines en clair, c’est l’ensemble (TF1, FTV, Arte et autres chaines de la TNT) qui ont augmenté leurs financements. Seul M6 a vu son investissement fondre.

Globalement, les chaines de télévision participent au financement du cinéma français entre 25 et 30% du financement total. Même si c’est plus la source unique de financement, Canal+ reste le principal financeur du cinéma français, mais la baisse du nombre de clients a forcément une incidence sur ses investissements.

Il sera intéressant de voir la volonté d’Altice dans la participation à ce financement. Etant logé au Luxembourg, le groupe n’est pas tenu de participer à ce financement, même si Altice s’est engagé a tendre vers un financement proche des obligations réglementaires. En 2017, il n’apparaît pas dans les radars.

https://nsa39.casimages.com/img/2018/04/30/180430040812154003.png

Dernière modification par Hammett (Hier 06:12:29)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

#3085 Aujourd'hui 06:23:55

Hammett
Avant FONO j'avais une vie
Lieu: Bois-Colombes
Date d'inscription: 29-05-2008
Messages: 37713
Site web

Re: Parts de marché dans l'ADSL & autres chiffres

Brèves du sport business et de la TV payante – n°270
Le Festival de Cannes a été l’occasion de faire le point sur le financement du cinéma français. Le CNC publie régulièrement des données sur le sujet. Et notamment des informations sur les investissements dans le cinéma de la part de Canal+ et de sa filiale Cine+ ainsi que d'OCS, une filiale d'Orange. 

Canal+
https://nsa39.casimages.com/img/2018/04/30/180430042738396345.png

OCS
https://nsa39.casimages.com/img/2018/04/30/180430042619719556.png

Ciné+
https://nsa39.casimages.com/img/2018/04/30/180430042902590294.png

Dernière modification par Hammett (Aujourd'hui 06:25:49)


"La prédiction est un exercice très compliqué, spécialement quand elle concerne le futur." Niels Bohr, Prix Nobel de physique 1922 - Open Play Fibre - @hammett_92

Hors ligne

 

Powered by PunBB
© Copyright 2002–2008 PunBB